Les IRSC s’engagent à favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion dans le système de financement de la recherche
Message de la vice-présidente aux programmes de recherche

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les effets accablants du racisme systémique et des autres iniquités structurelles sur la santé, surtout illustrés par l’impact disproportionné de la pandémie sur les personnes handicapées et sur les personnes marginalisées en raison de leur race, de leur genre, de leur âge et de leur statut socioéconomique. De récentes données probantes montrent également que la pandémie aggrave les inégalités pour les groupes sous-représentés et défavorisés dans le système de recherche, notamment les femmes et les soignants.

Les IRSC ont à cœur de créer un système de financement de la recherche plus équitable, plus diversifié et plus inclusif, notamment en intégrant ces principes dans toutes leurs interactions et dans tous les aspects de leurs activités. Nous reconnaissons également notre responsabilité, en tant qu’organisme national de financement de la recherche en santé, de joindre le geste à la parole et de prendre des mesures qui mèneront à des changements tangibles. Nous prenons acte du récent rapport du greffier du Bureau du Conseil privé et du discours du Trône dans lesquels on demande au gouvernement de s’attaquer au racisme systémique et de le faire en s’inspirant des expériences vécues par les collectivités racialisées et les peuples autochtones. Aussi, nous nous engageons à répondre à ces appels à l’action et, à cette fin, nous sollicitons la participation du milieu de la recherche pour éclairer les mesures que nous prendrons pour atténuer le racisme systémique et les autres iniquités structurelles dans le financement de la recherche en santé. Il nous faut notamment écouter les collectivités les plus touchées afin de mieux comprendre comment nos politiques et nos programmes peuvent renforcer les barrières, les préjugés et les iniquités systémiques, qu’ils soient explicites ou inconscients. Nous pourrons ainsi prendre des mesures concrètes et éclairées pour assurer la participation pleine et entière des groupes sous-représentés ou défavorisés au sein du système de recherche.

Par ailleurs, les IRSC réaffirment leur engagement à établir des relations respectueuses avec toutes les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Cet engagement est démontré par les efforts continus décrits dans le plan d’action des IRSC intitulé Créer un avenir plus sain pour les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis et dans le plan stratégique du Comité de coordination de la recherche au Canada intitulé Établir de nouvelles orientations à l’appui de la recherche et de la formation en recherche autochtone au Canada 2019-2022.

Un engagement à écouter

Ces dernières années, les IRSC ont mis en œuvre une série d’interventions pour améliorer l’équité, la diversité et l’inclusion en réponse aux recommandations des membres du milieu de la recherche les plus touchés par les inégalités. Toutefois, nous reconnaissons que nous avons jusqu’à présent surtout mis l’accent sur le sexe et le genre. Ces efforts se poursuivront, mais nous devons aller plus loin et examiner sérieusement nos programmes, nos politiques et nos processus dans une optique intersectionnelle. Nous reconnaissons également qu’il est important de veiller à ce que nos prochaines étapes soient orientées par ceux qui ont vécu les problèmes que nous devons résoudre.

Mobilisation des partenaires et des collectivités

Nous savons que beaucoup a déjà été fait au Canada et à l’échelle internationale pour compiler et examiner des données sur les inégalités en recherche et au sein du système de recherche. Nous mettrons à profit ce que nous avons déjà entendu et placerons notre apprentissage en contexte par l’établissement et l’amélioration de partenariats avec des associations et des groupes communautaires qui ont également à cœur d’éliminer les obstacles et d’accroître la diversité dans l’écosystème canadien de la recherche en santé. Ces partenariats viseront notamment à examiner les moyens d’améliorer les activités de recherche et d’application des connaissances pour lutter contre le racisme systémique au Canada.

Nous sommes reconnaissants envers des organismes tels que la Black Health Alliance, l’Association de promotion et défense de la recherche en français (Acfas) et l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), ainsi qu’envers un réseau d’universitaires sourds et handicapés, qui nous ont déjà fait part de points de vue importants et qui sont ouverts à l’idée de contribuer à de futures interventions. Conscients des contextes distincts des Premières Nations, des Inuits et des Métis, y compris les Autochtones en milieu urbain, nous continuerons à collaborer avec les communautés et organisations autochtones afin de cerner et d’éliminer les obstacles auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs, nous désirons entendre d’autres associations et organisations qui aimeraient discuter d’équité, de diversité et d’inclusion dans la recherche financée par les IRSC ou le système de recherche.

Un dialogue ouvert

Nous reconnaissons que certains groupes marginalisés nous ont déjà fait part de leurs commentaires, et qu’ils attendent que des mesures soient prises. En même temps, nous pensons qu’il est de notre responsabilité de fournir un espace pour discuter ouvertement des enjeux difficiles et de veiller à ce que toutes les voix soient prises en compte dans l’élaboration de nos programmes, de nos politiques et de nos processus. Nous souhaitons donc obtenir l’avis de ceux qui ont déjà participé à des discussions publiques ou dirigé de telles discussions afin d’accélérer la collecte de données et de poursuivre sur notre lancée. Cela dit, nous sommes également conscients que ce genre de séances prend du temps et peut s’avérer éprouvant. Aussi, nous nous assurerons d’en tenir compte tout au long du processus.

À l’automne 2020, nous tiendrons une discussion en ligne sur la discrimination et les iniquités systémiques dans le système de recherche. Nous organiserons également une série de séances d’écoute virtuelles afin d’offrir un espace sûr pour raconter des expériences vécues et proposer des solutions. Pour connaître la date des activités à venir et la façon de s’y inscrire, veuillez consulter notre site Web et nos chaînes de médias sociaux ou écrire à edi@cihr-irsc.gc.ca.

Les principales conclusions de ces séances seront rendues publiques. Les IRSC utiliseront cette information, ainsi que d’autres enseignements tirés des commentaires précédents, du dialogue avec des partenaires et des collectivités, de la documentation et des meilleures pratiques internationales, pour éclairer les prochaines étapes. Nous nous engageons notamment à accorder la priorité à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi d’un plan d’action pour lutter contre le racisme systémique.

Un engagement à agir

Nous sommes conscients que bon nombre de barrières, d’iniquités et d’exclusions systémiques touchent divers secteurs du milieu de la recherche et, par conséquent, nous continuons à harmoniser les interventions pour le changement dans l’ensemble des organismes de financement fédéraux en suivant le Plan d’action des trois organismes pour l’équité, la diversité et l’inclusion.

Tel qu’indiqué sur notre page Web L’équité, la diversité et l’inclusion en action, nous continuons également à mettre en œuvre des stratégies et des solutions pour atténuer un vaste éventail de problèmes ciblés. Par exemple, les IRSC et leurs collègues des trois organismes se sont engagés à assurer l’équité, la diversité et l’inclusion au sein des comités et dans les activités qu’ils soutiennent ou auxquels ils participent.

Plus récemment, nous avons pris plusieurs mesures immédiates pour contribuer à remédier aux iniquités du système de financement de la recherche attribuables à la pandémie de COVID-19, dont celles qui suivent :

Pour la suite, certains dossiers clés continuent de cheminer :

  • Les IRSC, en accord avec leurs collègues des trois organismes, vont procéder à la révision progressive de la collecte des données provenant des déclarations volontaires. La version actuelle de notre formulaire de déclaration volontaire demande des renseignements sur quelques identités seulement. Le fait d’inclure d’autres questions et d’autres options de réponse donnerait aux IRSC des renseignements plus complets sur les personnes qui demandent et reçoivent des fonds, ce qui permettra d’examiner les enjeux dans une optique intersectionnelle.
  • Les IRSC mettent également en place des systèmes destinés à recueillir des données de déclaration volontaire de la part des membres des comités de gouvernance et d’évaluation par les pairs. Nous nous attendons à ce que ces données facilitent le recrutement et nous permettent de suivre les progrès réalisés en vue d’une plus grande diversité.
  • Les IRSC ont publié un survol des données de déclaration volontaire issues des concours de subventions Projet de 2018 et 2019 (printemps et automne). À l’avenir, nous mettrons au point un procédé systématique de publication de rapports pour communiquer les données désagrégées en temps opportun.
  • Nous travaillons à la mise à jour du contenu du module de formation des IRSC sur les préjugés inconscients, y compris les considérations relatives aux préjugés raciaux.

Faire de l’équité, de la diversité et de l’inclusion une partie intégrante de la planification et des programmes

Nous comprenons que pour provoquer un changement durable, nous devons intégrer les principes d’équité, de diversité et d’inclusion dans tous les domaines qui animent nos activités.

  • Nous appliquons une optique d’équité, de diversité et d’inclusion à tous nos processus de planification stratégique, y compris dans l’élaboration du plan stratégique 2021-2031 des IRSC et des plans stratégiques des instituts. Nous voulons ainsi nous assurer que nous ne perpétuons pas davantage les inégalités, les préjugés ou les exclusions dans le système de recherche et que la recherche que nous finançons permet d’améliorer la vie de tous les Canadiens et Canadiennes.
  • Nous nous inspirerons de nos expériences de travail auprès des universitaires autochtones et des enseignements tirés des programmes ciblés mis en œuvre par les instituts des IRSC, comme le programme Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA), pour renforcer les programmes de développement des capacités et de recherche adaptés aux besoins des universitaires sous-représentés ou défavorisés.
  • Notre modèle des instituts nous permettra de répondre aux besoins grâce à un financement ciblé dans certains domaines, tels que la compréhension de l’impact du racisme systémique contre les personnes autochtones, noires et de couleur sur les iniquités en matière de santé et sur les résultats cliniques.
  • Les IRSC étudieront également comment les pratiques de recherche (collecte de données, méthodologies, mobilisation, processus d’évaluation par les pairs et répartition du financement) peuvent accentuer les inégalités en matière de santé et de recherche en santé.

À l’interne, les IRSC s’efforcent d’accroître la diversité à tous les échelons de l’organisation, et plus particulièrement dans les postes de direction. Pour ce faire, nous continuerons de promouvoir les déclarations volontaires afin que notre main-d’œuvre soit représentative de la population canadienne, d’adopter des stratégies de recrutement et de promotion conçues pour attirer et former des personnes ayant des expériences et des parcours divers, et d’examiner nos politiques de ressources humaines afin de nous assurer qu’elles ne créent pas de barrières ou de désavantages. Les IRSC s’engagent également à employer des pratiques inclusives ancrées dans la sécurité culturelle, en travaillant en collaboration avec les collectivités les plus touchées pour s’opposer activement à la discrimination, y compris au racisme systémique, sous toutes ses formes.

Nous savons que le démantèlement des barrières systémiques et la lutte contre les iniquités connexes nécessiteront des discussions et des interventions soutenues. En collaboration avec le milieu de la recherche en santé, nous nous engageons à relever ces défis de front pour promouvoir une culture diversifiée et inclusive, essentielle à l’excellence en recherche. Nous vous communiquerons d’autres mises à jour dans les prochains mois.

Cordialement,

Tammy Clifford
Vice-présidente aux programmes de recherche

Date de modification :