Période de grâce pour soutenir les chercheurs en début de carrière pendant la pandémie de COVID-19

Bien que les effets de la pandémie de COVID-19 se soient fait sentir dans toutes les sphères du secteur de la recherche et à plusieurs égards, le milieu de la recherche a clairement fait savoir aux IRSC que les chercheurs en début de carrière (CDC) ont été durement touchés.

À la lumière de consultations auprès des parties prenantesNote en bas de page 1, les IRSC ont décidé d’accorder une période de grâce à ce groupe de chercheurs. Puisque les conséquences de la pandémie se répercutent sur la plupart, voire la totalité, des chercheurs du milieu des IRSC, cette mesure sera appliquée automatiquement à toutes les personnes admissibles, c’est-à-dire que les chercheurs n’auront pas à en faire la demande. Ainsi, une prolongation d’un an du statut de CDCNote en bas de page 2 sera accordée à tous les chercheurs et chercheuses qui étaient considérés comme CDC au 1er mars 2020 ou qui ont été nommés à leur premier poste universitaire après cette date.

Les IRSC continueront de surveiller la situation de près dans les mois à venir. Ils sont prêts à prendre d’autres mesures au besoin et, selon les retombées de cette mesure temporaire, à réévaluer la durée de la période de grâce. Les IRSC s’engagent à réaliser une analyse critique de portée plus générale pour déterminer la meilleure façon de soutenir les chercheurs pendant toute leur carrière universitaire, y compris en ce qui touche l’équité, la diversité et l’inclusion. Cette question constituera un élément fondamental du plan stratégique des IRSC, qui sera publié au début de 2021.

Cette période de grâce permettra aux CDC de continuer de se prévaloir de certaines politiques et de certains programmes, comme le Programme des observateurs et le processus d’équilibrage dans le concours de subventions Projet.

Les IRSC sont conscients que les autres chercheurs subissent eux aussi les conséquences de la pandémie. Nous espérons que les mesures prises jusqu’à présent, comme la prolongation de subventions, l’octroi de fonds supplémentaires et d’autres formes d’aide du gouvernement du Canada, ont porté leurs fruits. Les IRSC continueront cependant de chercher des moyens de soutenir le milieu de la recherche en cette période difficile.

Merci à tous ceux et celles qui ont participé aux consultations des IRSC entourant cette décision.

Date de modification :