Transitions dans les soins : Aperçu

Introduction

Les transitions dans les soins font référence aux transferts de responsabilité et d'imputabilité touchant une partie ou l'ensemble des aspects des soins d'un patient entre des fournisseurs de soins, des établissements ou des secteurs (p. ex., gouvernement fédéral ou provincial, éducation, justice). Compte tenu de la structure des systèmes de santé canadiens, les patients canadiens doivent recevoir leurs services de santé de différents fournisseurs à divers endroits, ce qui finit par entraîner plusieurs transitions. Cette situation touche en particulier les personnes dont l'état de santé évolue, les personnes vieillissantes et les personnes ayant besoin d'une modification de leurs soins ou du lieu de traitement.

Transition dans les soins est une initiative multi-instituts, multithématique et transdisciplinaire qui intègre l'engagement des IRSC en matière de santé et de bien-être des populations autochtones, d'analyse comparative fondée sur le sexe et le genre, de formation et perfectionnement professionnel en début de carrière et de gestion et d'utilisation des données dans trois secteurs d'intervention privilégiés.

Secteurs d'intervention privilégiés

  1. Trajectoire de vie : les transitions associées à la trajectoire de vie (p. ex. passage de la petite enfance à l'enfance, de l'enfance à la jeunesse, de la jeunesse à l'âge adulte, de l'âge adulte à l'âge adulte avancé, et au-delà) nécessitent des changements difficiles à opérer touchant la source et la nature des services fournis, ce qui crée de l'incertitude et expose les personnes concernées à des lacunes connues pouvant mener à des résultats défavorables, mais évitables.
  2. Changement de l'état de santé ou des soins : les personnes confrontées à des changements dans leur état de santé ou aux prises avec des troubles de santé complexes ou chroniques pourraient consulter leur médecin traitant, être renvoyées à des spécialistes, être évaluées aux urgences, être hospitalisées, subir une opération, être transférées dans un centre de réadaptation ou être incapables de retourner à leur lieu de résidence pour cause d'invalidité. Ces personnes peuvent changer de fournisseurs de soins, de milieux de soins, d'établissements, d'unités et de lieux de traitement (p. ex. hôpital plutôt que la maison, milieu de soins de troisième ligne [surspécialisés] plutôt que milieu de soins communautaires).
  3. Populations prioritaires pour l'optimisation des transitions : les populations à risque accru durant les transitions comprennent les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis, les personnes des collectivités rurales et éloignées, les personnes transgenres ou intersexuées, les personnes âgées, les nouvelles populations vieillissantes (c.-à-d. les survivants de maladies qui menaient autrefois à une mort prématurée), les nouveaux immigrants et ceux qui se heurtent à des barrières systémiques, culturelles ou linguistiques.

But de l'initiative

  • Orienter les changements à apporter au système de santé dans les secteurs d'intervention privilégiés de l'initiative en relevant systématiquement les lacunes dans les connaissances en matière de transition dans les soins et en ciblant les politiques et les interventions fondées sur des données probantes qui sont efficaces.
  • Combler les lacunes en matière de transitions et déterminer l'efficacité des activités mises en œuvre en évaluant les données, les politiques et les meilleures pratiques existantes.
  • Combler les lacunes en matière de transition détectées à l'échelle locale, régionale et nationale en déterminant, en adoptant, en diffusant, en déployant et en évaluant de façon régulière les solutions et les pratiques fondées sur des données probantes.
  • Améliorer la qualité de vie de la population, favoriser l'efficacité et la durabilité des soins offerts et potentiellement stimuler la croissance économique et la compétitivité du système en élaborant, en adoptant, en déployant et en évaluant de façon régulière les politiques et les meilleures pratiques novatrices en matière de transitions dans les soins.
  • Générer des retombées durables et mesurables pour le système de santé et les patients en développant des partenariats entre les chercheurs, les fournisseurs de soins, les patients, les familles, les soignants, les organismes, les gouvernements, les représentants de l'industrie et les autres intervenants.

Engagement en matière d'équité

L'équité fait partie intégrante d'un écosystème durable de recherche en santé; c'est pourquoi l'initiative Transition dans les soins s'engage à soutenir et à promouvoir le Plan d'action stratégique des IRSC sur l'équité. Cet engagement en matière d'équité assure la diversité, ce qui devrait favoriser la créativité et l'innovation, et accroître la portée des résultats. Plus précisément, il vise à intégrer le Plan d'action : Créer un avenir plus sain pour les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis et le cadre des IRSC sur l'égalité des sexes aux possibilités de financement de Transition dans les soins.

Date de modification :