Résultats de la compétition : Besoins et services en matière de santé mentale et de toxicomanie dans le contexte de la COVID-19
Message du Dr Samuel Weiss, directeur scientifique

Il est apparu clairement, dès le début de la pandémie, qu’en plus de protéger la santé physique de la population, la réponse du Canada face à la COVID-19 devait prévoir des mesures de soutien pour combler les besoins en matière de santé mentale et de toxicomanie des Canadiens et des Canadiennes durant cette crise nationale. L’Initiative sur la santé mentale et la COVID-19 des IRSC  – dirigée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), en collaboration avec Santé Canada (SC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) et le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) – a été lancée afin de répondre à des besoins urgents en hausse durant cette période sans précédent.

Le 25 août, la troisième possibilité de financement prévue dans le cadre de l’Initiative sur la santé mentale et la COVID-19, Subvention de fonctionnement : Besoins et services en matière de santé mentale et de toxicomanie dans le contexte de la COVID-19, a permis d’octroyer 55 subventions d’une valeur de plus de 10,2 M$ afin de combler de manière concrète les besoins spécifiques en matière de santé mentale et de toxicomanie résultant de la pandémie, en plus de mettre de l’avant des stratégies visant à en atténuer l’impact. Trois domaines de recherche ont été définis dans leurs grandes lignes, tandis que les candidats ont été incités à tenir compte de populations et de communautés ayant différentes priorités et pouvant avoir d’importantes préoccupations en matière de santé mentale ou de toxicomanie associées à la pandémie.

Description détaillée de la figure

10,28 M$ en fonds

Compréhension des transformations systémiques rapides Innovation dans la nature ou la prestation des services Correspondance entre l’accessibilité des services et les besoins
2,02 M$ en fonds 4,27 M$ en fonds 3,99 M$ en fonds
12 subventions financées 22 subventions financées 21 subventions financées

55 subventions financées

Groupes visés par les 55 subventions de fonctionnement financées*

Groupe visé Nombre de projets
Maladie chronique ou maladie mentale 24 (44 %)
Enfants, jeunes et familles 17 (31 %)
Personnes qui consomment des drogues et toxicomanie 17 (31 %)
Personnes vulnérables ou à risque 10 (18 %)
Travailleurs de la santé, ou de première ligne et personnel de la sécurité publique 9 (16 %)
Vieillissement 8 (15 %)
Personnes et communautés autochtones 6 (11 %)

* 51 projets sur 55 ont identifié plus d’une groupe visé

Cette possibilité de financement contribue dans une large mesure à fournir aux fournisseurs de services ainsi qu’aux décideurs des éléments probants instamment requis à une époque où de nombreuses personnes sont confrontées à un haut niveau de stress et d’anxiété. Que la cause de cette situation soit imputable à un isolement social prolongé, à des perturbations en matière d’emploi, à la maladie, à une vulnérabilité accrue, à une fermeture, à une détresse financière ou à toute autre difficulté, les connaissances acquises rapidement grâce à cette possibilité de financement serviront à prendre les mesures urgentes nécessaires pour protéger la santé mentale des citoyens, tant aujourd’hui qu’après la pandémie.

Le pays s’adapte du mieux qu’il peut à l’évolution de la situation et à ce qui constitue désormais la « nouvelle normalité », mais les besoins en matière de santé mentale et de toxicomanie ne sont pas prêts de diminuer. Les préjudices subis par les personnes souffrant de problèmes de toxicomanie continuent de s’intensifier, exacerbant une crise en matière de surdose qui constituait depuis quelque temps déjà un enjeu de santé publique majeur. Il est impératif que ceux qui ont besoin d’aide puissent accéder rapidement à des services équitables fondés sur des données probantes, et que les décideurs et les fournisseurs de services obtiennent l’information nécessaire pour améliorer les systèmes de soins offerts aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie.

Les connaissances essentielles qui résulteront de cette possibilité de financement seront rapidement accessibles aux fournisseurs de services, aux praticiens, aux décideurs, aux chercheurs ainsi qu’à l’ensemble de la population canadienne à à le site d'Initiative sur la santé mentale et la COVID-19 des IRSC. En outre, de l’information régulièrement mise à jour sur 45 projets ayant profité d’un financement dans le cadre la possibilité de financement Synthèse des connaissances – Santé mentale, toxicomanie et COVID-19 peut être consultée à le site d'Initiative sur la santé mentale et la COVID-19 des IRSC. Cette information est communiquée pratiquement en temps réel dans la foulée de notre engagement ferme à mobiliser de façon urgente de nécessaires connaissances.

Vous pouvez communiquer avec les IRSC au sujet de l’Initiative sur la santé mentale et la COVID-19 en leur faisant parvenir un courriel à COVID19MH-COVID19SM@cihr-irsc.gc.ca.

Annonce ministérielle : le gouvernement du Canada et ses partenaires provinciaux soutiennent la recherche traitant des effets de la COVID-19 sur la santé mentale au pays

Alors que la lutte contre la COVID-19 se poursuit, le gouvernement fédéral s’associe à des partenaires provinciaux pour s’attaquer aux problèmes de santé mentale et de toxicomanie au pays, problèmes que l’arrivée de la maladie a exacerbés.

L’honorable Patty Hajdu, ministre fédérale de la Santé, a annoncé aujourd’hui un investissement de plus de 10,2 M$ dans la recherche sur la santé mentale et la toxicomanie au temps de la COVID-19. Cet investissement aidera 55 équipes de recherche canadiennes à se pencher sur la crise que la pandémie entraîne sur ces plans. Les chercheurs étudieront les besoins en matière de santé mentale et de toxicomanie des personnes, des communautés et des populations engendrés par la pandémie, et les effets de celle-ci sur les systèmes de soins. Ils produiront également les données nécessaires pour veiller à ce que les Canadiens et Canadiennes qui ont besoin de services de santé mentale et de toxicomanie y aient accès. Le fruit de leur travail guidera immédiatement les politiques et les pratiques de lutte contre la crise.

Les fonds sont octroyés par les Instituts de recherche en santé du Canada, la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé, la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario et la Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan.

« La pandémie de COVID-19 a changé la vie des Canadiens et Canadiennes, notamment comment ils agissent et comment ils se sentent. Elle a ébranlé nos communautés, en particulier les plus vulnérables. Pour venir en aide à ceux et celles qui en ont besoin, nous investissons dans des projets qui nous permettront d’agir rapidement pour veiller à ce que chacun reçoive le soutien psychologique nécessaire pour traverser cette période difficile. Je félicite les équipes retenues pour leurs recherches importantes : leurs travaux auront des incidences réelles et positives sur la vie des Canadiens et des Canadiennes. »

L’honorable Patty Hajdu, Ministre de la Santé

Lisez le communiqué de presse

Partenaires

Partenaires de financement

Instituts partenaires des IRSC

Groupes de travail de l’Initiative sur la santé mentale et la COVID-19

Date de modification :