Objectifs de l'ÉLCV

Le vieillissement de la population est au cœur du débat politique dans de nombreux pays. Les projections démographiques montrent qu'environ un Canadien sur quatre aura 65 ans ou plus en 2036 et que la proportion des ainés les plus âgés (80 ans et plus) augmentera également de façon marquée. Étant donné que les grandes générations issues du baby-boom approchent de la retraite, de nombreuses personnes vivront le passage du travail à la retraite. Le vieillissement influera également sur la croissance de la population active, sur les dépenses en sécurité du revenu des personnes âgées, sur le système de santé, de même que sur la demande d'aide informelle et de services de soins à domicile. En outre, un nombre croissant de Canadiens âgés feront face aux effets combinés d'un déclin de leurs fonctions physiques, des problèmes médicaux et du développement de maladies chroniques.

Pour la première fois, l'occasion est offerte d'explorer les interactions complexes entre les déterminants physiques, sociaux et psychologiques de la santé, y compris les interactions gène-gène et gène-environnement. Cette initiative permettra d'aller au-delà du simple aperçu de la population adulte canadienne pour observer et comprendre les processus pathologiques et psychosociaux qui accompagnent le vieillissement.

Les buts généraux de l'ÉLCV sont les suivants :

  • examiner le vieillissement en tant que processus dynamique;
  • examiner la corrélation entre les facteurs intrinsèques et extrinsèques, du milieu de la vie jusqu'à un âge avancé;
  • saisir les transitions, les trajectoires et les profils du vieillissement : bien vieillir;
  • créer l'infrastructure et développer les capacités voulues pour maintenir à un niveau élevé la qualité de la recherche sur le vieillissement au Canada.
Date de modification :