Importance de prendre en compte le sexe et le genre dans la recherche sur la COVID-19
Guide pour les candidats et les pairs évaluateurs

D’abord, la ventilation des données selon le sexe a révélé que plus d’hommes que de femmes meurent de la COVID-19. On ne sait pas encore si cela s’explique par des facteurs biologiques ou par des comorbidités et des facteurs comportementaux.

Ensuite, en contexte de pandémie, les inégalités qui touchent les filles, les femmes, les minorités de sexe et de genre et d’autres populations à risque peuvent être exacerbées. Pour créer des politiques et interventions efficaces et équitables, il est essentiel de tenir compte de ces sous-populations.

Dans les propositions de recherche sur la COVID-19, les candidats et les évaluateurs devraient tenir compte des éléments ci-dessous :

Mécanismes moléculaires de la pathogenèse virale

  • Inclure des lignées cellulaires mâles et femelles, puisque le récepteur du SRAS-CoV-2, l’ECA2, est lié à l’X et échappe à l’inactivation du chromosome XNote en bas de page 1. Ventiler les résultats selon le sexe.

Réponse immunitaire de l'hôte

  • Inclure des animaux mâles et femelles ou des humains des deux sexes, car il a été démontré chez la souris que les hormones sexuelles régulent la réponse immunitaire de l’hôte à l’infection par SRAS-CoVNote en bas de page 2. Ventiler les résultats selon le sexe.

Tests diagnostiques et détection sérologique d’anticorps

  • La sensibilité et la spécificité devraient être déterminées séparément pour les sujets masculins et féminins, puisque des différences liées au sexe dans les titres viraux et les concentrations d’anticorps IgM et IgG ont été rapportées pour des infections virales chez l’humain et la sourisNote en bas de page 3Note en bas de page 4.

Vaccins et traitements

  • Les doses des vaccins et d’autres d’autres traitements selon le sexe devraient être testées, car l’efficacité, l’innocuité et la toxicité de certains médicaments, immunothérapiesNote en bas de page 5 et vaccinsNote en bas de page 6 diffèrent selon le sexe.

Essais cliniques

  • Stratifier la randomisation selon le sexe, car il existe des différences liées au sexe dans l’innocuité et l’efficacité des médicaments et produits biologiquesNote en bas de page 7. Ventiler les résultats selon le sexe.

Dispositifs médicaux et équipements de protection individuelle

  • La conception de dispositifs médicaux et d’équipement de protection individuelle destinés à la lutte contre la COVID-19 devrait tenir compte des différences anatomiques sexuelles et des préférences des utilisateurs selon le genre.

Études sociales, études observationnelles du comportement et études sur la séroprévalence

  • Le sexe, le genre, l’âge et d’autres caractéristiques identitaires devraient être pris en compte dans les questionnaires d’enquête et la stratégie d’échantillonnage. Les comportements genrés devraient être inclus dans les modèles d’études sur la susceptibilité à la maladie. Par exemple, les hommes sont plus susceptibles que les femmes d’être fumeursNote en bas de page 8 et moins susceptibles de consulter un professionnel de la santéNote en bas de page 9, et les femmes âgées sont plus susceptibles de vivre seules et d’être en situation d’isolement social.
  • Les rôles de genre devraient également être pris en considération. À l’échelle mondiale, 70 % des travailleurs de la santé, rémunérés ou non, sont des femmesNote en bas de page 10; comme ce groupe est aux premières lignes de la lutte contre la pandémie de COVID-19, il est exposé à un risque accru d’infection.
  • Enfin, les relations de genre devraient être abordées dans la recherche sur les répercussions de la pandémie, la distanciation physique exposant les femmes et les filles à un risque accru de violence familiale en raison de plus grandes tensions dans les ménagesNote en bas de page 11.

Santé mentale

  • On peut raisonnablement supposer que les effets sur la santé mentale varient en fonction du sexe, du genre, de l’orientation sexuelle ou d’autres caractéristiques identitaires, puisque les déclencheurs, les causes, les signes et les symptômes de la dépression et de l’anxiété sont différents d’une personne à l’autreNote en bas de page 12.

Science de la mise en œuvre

  • Le sexe, le genre et d’autres caractéristiques identitaires influent sur l’efficacité d’une stratégie de mise en œuvre, les personnes pour qui elle est efficace et dans quelles circonstances, ainsi que les raisons de son efficacité. Dans les communications à ce sujet, il faut tenir compte de la façon appropriée d’inclure et de cibler différents groupes en fonction du sexe, du genre et d’autres caractéristiques identitairesNote en bas de page 13.

Politiques

  • Les conséquences inattendues de toutes les politiques visant la COVID-19, particulièrement celles qui visent la relance économique, doivent être prises en compte pour de nombreux groupes, dont les Autochtones, les minorités de sexe et de genre, les membres de groupes racialisés, les chefs de famille monoparentale, les immigrants, les travailleurs non payés, les travailleurs au statut précaire, les personnes handicapées, les sans-abri et les personnes vivant en région rurale ou éloignéeNote en bas de page 14.
Date de modification :