Découvertes pour la vie

Les visages de la recherche en santé

Bienvenue au livre hommage à la recherche en santé des IRSC, où vous trouverez des récits sur la recherche qui change des vies, menée ici même au Canada, livrés par des chercheurs et des patients dans leurs propres mots.

Apprenez des chercheurs eux-mêmes pourquoi ils font carrière dans le domaine de la santé, quels problèmes de santé ils essaient de résoudre et quelles connaissances nouvelles ils créent.

Vous pourrez aussi lire les histoires de patients qui ont participé à la recherche en santé ou qui ont été touchés par elle. Bon nombre de ces profils font partie du livre hommage des IRSC pour le 150e anniversaire du Canada et sont identifiés par le logo Canada 150.

Consultez cette page Web régulièrement, de nouveaux récits étant constamment ajoutés.

Racontez votre histoire


Titre

Les probiotiques ne seraient pas aussi bénéfiques qu’on le prétend

Une étude révèle que l’utilisation de probiotiques chez les enfants atteints de gastroentérite aiguë n’apporterait aucun bienfait

Dr Stephen Freedman, M.D.C.M., M.Sc.
Université de Calgary

L’administration de probiotiques aux enfants atteints de gastroentérite aiguë est un sujet controversé depuis près de deux décennies. Bien que les preuves à l’appui de leur utilisation soient limitées et souvent contradictoires, ces produits sont de plus en plus utilisés par suite de puissantes campagnes de marketing de l’industrie. Avec l’aide financière des IRSC, l’équipe du Dr Freedman a mené des études inédites pour évaluer les bienfaits cliniques et les mécanismes d’action potentiels de l’administration d’un produit combinant Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus helveticus aux enfants canadiens atteints de gastroentérite aiguë.

L’évaluation de 886 enfants qui se sont présentés à une des six urgences participantes avec une gastroentérite a révélé que l’administration deux fois par jour du probiotique ne prévenait pas l’apparition d’une gastroentérite de modérée à grave dans les 14 jours suivant le recrutement (NEJM 2018 (en anglais seulement)). Cette évaluation a été suivie d’une sous-étude visant à déterminer si des avantages virospécifiques en matière de réduction des symptômes cliniques ou de clairance de l’acide nucléique viral avaient été décelés dans les échantillons de selles prélevés jusqu’à 28 jours après le recrutement. Les conclusions ont été les mêmes, c’est‑à‑dire qu’aucun bienfait – clinique ou microbiologique – n’était associé à l’utilisation du produit probiotique évalué chez les enfants atteints de gastroentérite aiguë (Nature Communications 2020 (en anglais seulement)). Récemment, l’équipe a analysé plus à fond les échantillons de selles collectés et n’a constaté aucun effet de la préparation probiotique, par rapport au placebo, sur les concentrations d’immunoglobuline sécrétoire A dans les selles (American Journal of Clinical Nutrition 2021 (en anglais seulement)). Dans l’ensemble, ces résultats font ressortir la nécessité de réévaluer l’utilisation des probiotiques chez les enfants atteints de gastroentérite aiguë et, jusqu’à ce que des recherches futures fournissent des preuves convaincantes de leurs bienfaits, des probiotiques ne devraient pas être administrés à ces enfants.

Lectures complémentaires

Twitter : @UofCr4kids, @UCalgaryMed, @pert_calgary, @PERC_Network

Date de modification :