À propos de l'ISCR

Visionnez cette animation pour en apprendre sur l’Institut de la santé circulatoire et respiratoire des Instituts de recherche en santé du Canada (ISCR des IRSC). En concordance avec le plan stratégique des IRSC, Vision pour un avenir en santé, l’ISCR, dans le cadre de son mandat, lance des possibilités de financement stratégique, prend part à des partenariats stratégiques et propose des activités de perfectionnement essentielles pour appuyer les membres du milieu de la recherche en santé. La vidéo présente aussi les priorités dégagées par l’ISCR à la lumière de son processus de planification stratégique postpandémique.

À propos de l'Institut de la santé circulatoire et respiratoire des IRSC (Transcription)

L’Institut de la santé circulatoire et respiratoire (ISCR) des IRSC appuie la recherche sur des problèmes de santé majeurs au Canada.

L’ISCR est situé à l’Université de l’Alberta, à Edmonton, sur le territoire du Traité no 6, territoire traditionnel de rassemblement et patrie de nombreux peuples autochtones dont les Cris, les Saulteaux, les Niisitapi (Pieds-Noirs), les Métis et les Nakotas. L’ISCR s’est fermement engagé à améliorer la santé et le bien-être des Premières nations, des Inuits, des Métis et des Autochtones en milieu urbain du Canada.

L’ISCR a pour mandat d’appuyer la recherche sur un vaste éventail de problèmes de santé liés au cœur, aux poumons, au cerveau, au sommeil, au sang et aux vaisseaux sanguins, ainsi qu’aux soins intensifs.

L’ISCR est l’un des 13 instituts virtuels répartis dans l’ensemble du Canada qui, avec le bureau central situé à Ottawa, composent les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), principal organisme de financement de la recherche en santé au Canada.

Les IRSC ont récemment publié leur plan stratégique décennal, qui présente une vision pour un avenir en santé grâce à l’atteinte d’une santé optimale pour tous au moyen de recherches exceptionnelles. Cette vision est étayée par cinq priorités stratégiques :

  • Promouvoir l’excellence de la recherche dans toute sa diversité;
  • Renforcer la capacité de recherche en santé au Canada;
  • Accélérer l’autodétermination des Autochtones dans la recherche en santé;
  • Favoriser l’équité en santé par la recherche;
  • Assurer la prise en compte des données probantes dans les décisions en santé.

L’ISCR appuie activement la vision des IRSC en mobilisant le milieu de la recherche. Au moyen de son budget annuel de 10 millions de dollars, et en partenariat avec des intervenants concernés et d’autres instituts des IRSC, l’ISCR élabore des possibilités de financement qui appuient le milieu de la recherche afin de répondre aux besoins importants en matière de santé qui relève de son mandat.

De plus, l’ISCR soutient le milieu de la recherche en organisant des ateliers de formation, en reconnaissant l’excellence en recherche, en partageant les données de recherche avec des partenaires, en renforçant la recherche en santé autochtone qui relève de son mandat et en favorisant l’équité, la diversité et l’inclusion dans toutes ses activités.

À l’heure actuelle, l’ISCR élabore un plan stratégique de redressement axé sur trois ans, soit jusqu’en 2024. La question se pose : pourquoi parler de redressement? Le redressement tient compte de la situation difficile que nombre de nos partenaires et collègues de recherche ont connue au cours des deux dernières années, et qu’ils continuent de connaître à l’heure actuelle. Les mesures que nous prendrons à court et à moyen terme seront axées sur le changement du contexte dans lequel évoluent l’ISCR et sa communauté depuis le début de la pandémie et sur les conséquences de ce changement pour l’avenir.

Les priorités stratégiques de l’ISCR doivent s’aligner sur la vision décennale des IRSC mais elles évolueront également en fonction des contributions d’intervenants comme vous. Nous cherchons à recueillir vos commentaires. Sur quoi devrions-nous axer nos efforts dans le cadre de nos cinq priorités stratégiques pour assurer notre succès collectif?

Les cinq priorités planifiées de l’ISCR sont les suivantes :

  • Préparer l’avenir;
  • Accélérer la production de connaissances grâce à la collaboration;
  • Renforcer la capacité de recherche en santé autochtone;
  • Favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion dans la recherche en santé;
  • Catalyser l’impact.

L’Institut de la santé circulatoire et respiratoire des IRSC se réjouit de travailler avec vous à l’élaboration du plan stratégique de redressement. Votre point de vue compte!

Qui nous sommes

L'Institut de la santé circulatoire et respiratoire (ISCR) est l'un des treize instituts qui, chacun dans un domaine particulier, forment ensemble les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les IRSC favorisent la création de nouvelles connaissances et facilitent leur application pour améliorer la santé des Canadiens, rendre les services et les produits de santé plus efficaces, et renforcer le système de soins de santé.

Ce que nous faisons

Le mandat de l'ISCR est très vaste et englobe un large éventail de milieux de recherche sur le coeur, les poumons, le cerveau (accidents vasculaires cérébraux), le sang, les vaisseaux sanguins, les soins intensifs et le sommeil. Pour que les chercheurs des différents milieux liés à l'ISCR puissent bien saisir les nouvelles priorités et profiter des prochaines possibilités de financement, nous avons choisi des thèmes communs (à la suite de consultations) qui correspondraient au plus grand nombre de domaines de recherche possible.

Priorités de recherche renouvelées de l’ISCR 2017-2018 – 2019-2020

En travaillant de concert avec divers partenaires à augmenter les ressources et les possibilités de financement de la recherche dans les domaines liés à son mandat, l’ISCR cherche à :

  • favoriser l’établissement de réseaux dans son milieu de recherche et entre ses différentes parties, ainsi qu’avec les autres acteurs du secteur de la recherche, à l’échelle nationale et internationale;
  • améliorer la formation et le perfectionnement professionnel en début de carrière dans le but de former des leaders de la recherche et de la création de connaissances, dans les domaines liés à son mandat;
  • accroître la recherche en santé autochtone et la recherche équitable dans les domaines liés à son mandat;
  • rehausser la capacité de son milieu de recherche à prendre part et à contribuer aux initiatives phares multiinstituts lancées par le conseil scientifique.

L’ISCR prévoit que d’ici les trois prochaines années :

  • l’effort collectif en ce qui concerne la formation et le perfectionnement professionnel en début de carrière de son milieu de recherche aura fait augmenter les ressources et possibilités offertes;
  • les intervenants et les partenaires participeront aux activités de l’ISCR, et considèreront ce dernier comme apte à favoriser leur participation;
  • la représentation des chercheurs des domaines liés à son mandat dans les activités nationales et internationales de recherche, d’application des connaissances et de mise en œuvre sera accrue;
  • la recherche liée à son mandat aura des retombées sur la santé et le système de santé, surtout pour les populations autochtones canadiennes (Premières Nations, Inuits et Métis) et les autres populations pouvant faire l’objet de préjugés systématiques

Directeur scientifique

Chacun des 13 instituts est dirigé par un directeur scientifique, dont le rôle inclut les fonctions suivantes : structurer l'Institut et la capacité de recherche; établir et soutenir les partenariats; favoriser le réseautage, la diffusion des connaissances et la communication au sein de l'équipe de gestion des IRSC; diriger la recherche. Le directeur scientifique est secondé par un Conseil consultatif d'institut (CCI).

Conseil consultatif d'institut (CCI)

L'Institut de la santé circulatoire et respiratoire (ISCR) représente de nombreux chercheurs et conseillers en matière de politiques. Les membres des CCI apportent soutien et encadrement au directeur scientifique, en alignant les activités avec les objectifs de l'Institut, à savoir soutenir la recherche en cours, améliorer la capacité de recherche, établir des partenariats nationaux et internationaux et faire progresser la santé circulatoire et respiratoire au Canada et dans le monde.

Date de modification :