Message complémentaire à l’annonce sur le concours de subventions Projet du printemps et la première série de mesures d’atténuation
Message du président

3 avril 2020

À la suite de leur annonce d'hier, les IRSC ont reçu de nombreux commentaires et questions de la part du milieu de la recherche.

Je suis conscient que cette nouvelle s'est avérée désolante pour nombre d'entre vous et que les mesures d'atténuation annoncées ne permettront pas de remédier à toutes les difficultés auxquelles vous faites face. Je comprends également que la nouvelle tombe en période de grande incertitude et que vous appréhendez les effets sur votre carrière et votre programme de recherche. Je sais que vous comptez sur les IRSC pour traverser cette épreuve et que le message communiqué n'était pas celui que vous espériez obtenir. J'aimerais vous expliquer un peu comment nous en sommes arrivés à notre décision et vous donner une idée des prochaines étapes. Ce faisant, j'aborderai certaines questions qui sont ressorties des commentaires reçus au cours de la dernière journée.

D'abord, nous avons reçu de nombreuses questions au sujet du financement qui avait été réservé au concours de subventions Projet du printemps 2020. Les IRSC avaient prévu d'investir 275 M$ dans ce concours et, comme pour tous les concours, les fonds auraient été versés sur plusieurs années financières. Comme l'indique le premier message, un certain nombre de mesures seront mises en place pour atténuer les conséquences de l'annulation du concours :

  • À l'instar des mesures prises lors du report du concours de subventions du printemps 2017, les IRSC prolongeront d’un an les subventions de recherche libre qui arrivent à échéance entre le 30 juin 2020 et le 30 mars 2021 et qui sont détenues par des chercheurs ayant soumis une demande dans le cadre du concours de subventions Projet du printemps 2020.Note en bas de page 1
  • En outre, les IRSC prolongeront le financement des subventions transitoires aux chercheurs principaux désignés du concours de subventions Projet de l’automne 2019 ayant soumis une demande dans le cadre du concours de subventions Projet du printemps 2020.Note en bas de page 2

Le coût de ces mesures, qui devrait s'élever à 31 M$, sera couvert à l'aide des 275 M$ originalement prévus pour le concours du printemps 2020. Les fonds restants seront affectés aux subventions Projet pour faire contrepoids à l'augmentation attendue du nombre de demandes aux futurs concours. De plus, les fonds d'urgence des IRSC affectés à la recherche sur la COVID-19 ne proviendront pas de l'enveloppe du Programme de subventions Projet, car ils forment expressément un volet de la réponse du gouvernement du Canada à cette crise. Le budget précis des futurs concours de subventions Projet sera annoncé lorsque la prochaine possibilité de financement sera lancée cet été. Néanmoins, il ne faut pas oublier que les fonds des concours sont versés sur plusieurs années; bien que 275 M$ soient disponibles, l'investissement est pluriannuel. 

Ensuite, le milieu de la recherche m'a dit haut et fort que les chercheurs en début de carrière sont particulièrement touchés par la situation. Soyez assurés que les IRSC comptent également adopter certaines mesures pour aider les chercheurs en début de carrière. Nous avons reçu un large éventail de suggestions fort judicieuses pour remédier à cet aspect particulier qu'entraîne la crise de COVID-19; nous en tiendrons compte dans nos prochaines étapes.

Enfin, plusieurs nous ont suggéré d'exécuter une évaluation par les pairs en ligne au moyen d'une interface de cyberconférence. De plus, j'ai cru comprendre chez certains que les IRSC mettaient l'annulation « sur le dos » des évaluateurs. Cela n'a jamais été notre intention et ne le sera jamais. Le message s'est perdu en voulant reconnaître les énormes difficultés – certaines étant uniques dans le milieu – que nous rencontrons tous dans notre vie personnelle. Il faut plutôt retenir que sur le plan opérationnel, l'évaluation en ligne était tout simplement impossible à réaliser pour répondre aux échéanciers de financement dans les circonstances actuelles de la pandémie. Pour le moment, et jusqu'à nouvel ordre, les IRSC et leurs employés se concentrent sur leur contribution aux efforts déployés par l'ensemble des ressources du gouvernement du Canada pour contrer la pandémie de COVID-19. De plus, la capacité limitée du réseau informatique (c'est-à-dire de la bande passante), les obstacles logistiques (bureaux fermés et employés en télétravail depuis la mi-mars) et la difficulté de créer de nouveaux systèmes qui soient à la hauteur des réunions de l'ampleur du concours de subventions Projet (plus de 1000 évaluateurs répartis entre 58 comités se réunissant en moyenne pendant deux journées entières) auraient miné la qualité de l'évaluation par les pairs. Bien que je sois ouvert à la nouveauté et à la créativité, l'évaluation par les pairs en ligne n'est pas une option pour le moment.

Je tiens à souligner que, malgré notre isolement respectif, nos décisions ont été prises conjointement dans le contexte d'une crise sanitaire en constante évolution, qui a frappé au beau milieu d'une période des plus importantes pour les chercheurs canadiens et les IRSC. Après avoir passé la majeure partie du mois de mars à discuter de diverses options avec le conseil d'administration, le conseil scientifique, ainsi que des partenaires, entre autres le regroupement U15, Universités Canada, SoinsSantéCAN et le Réseau des délégués universitaires, nous avons conclu que notre seule option viable consistait à reporter le concours de subventions Projet du printemps et à réinvestir le financement résiduel dans le concours de subventions Projet de l'automne. Nous faisons tout en notre pouvoir avec les outils à notre disposition, et je vous assure que nous continuons d'explorer d'autres solutions et formes de soutien possibles à mesure qu'évolue la situation pandémique de COVID-19.

Comme vous le savez, la situation continue d'évoluer rapidement. C'est une nouvelle réalité pour nous tous, et nous faisons notre possible pour prendre les bonnes décisions. Nous nous engageons à vous tenir au courant au fur et à mesure que nous traversons cette crise. Nous vous remercions de votre patience, de votre résilience et de votre soutien en cette période difficile.

Prenez soin de vous. Cette crise finira par s'estomper, mais il nous faudra travailler tous ensemble.

Michael J. Strong, M.D., FRCPC, MACSS, FAAN
Président des IRSC

Date de modification :