Prix de conférencier émérite en sciences des soins intensifs

L’ISCR des IRSC et la Société canadienne de soins intensifs (SCSI) (en anglais seulement) ont créé un prix annuel de conférencier émérite en sciences des soins intensifs en reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’une personne à l’avancement des sciences des soins intensifs au Canada. Le prix sera présenté au candidat sélectionné à l’occasion du Forum canadien des soins intensifs (CCCF) (en anglais seulement), où le lauréat présentera la conférence principale dans le cadre du programme scientifique. Le CCCF est la première rencontre nationale organisée au pays à l’intention des professionnels des soins intensifs. Il soutient une approche multidisciplinaire axée sur la collaboration et visant à promouvoir la recherche, la sensibilisation et les soins aux patients en médecine des soins intensifs.

2020

Dre Maureen Meade, lauréate 2020 du Prix de conférencière émérite en sciences des soins intensifs de l’ISCR des IRSC et de la SCSI

La Dre Maureen Meade est médecin à l’unité des soins intensifs de Hamilton Health Sciences et professeure de médecine à l’Université McMaster. Elle est une éminente chercheuse dans le domaine des soins intensifs qui a réalisé un vaste corpus de travaux cliniques rigoureux et qui a encadré nombre d’excellents chercheurs et chercheuses en début de carrière.

La Dre Meade a dirigé un programme de recherche s’échelonnant sur 20 ans axé sur la ventilation protectrice des poumons dans les cas de syndrome de détresse respiratoire aiguë. Elle est saluée à l’échelle internationale pour avoir chapeauté 4 essais randomisés et pour avoir contribué au travail de divers comités de direction et comités de sécurité et de surveillance des données de nombreux autres essais. Sa recherche sur les stratégies en matière de pression expiratoire positive (PEP) et d’oscillation haute fréquence ont éclairé les recommandations dans les directives sur le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) d’UpToDate et d’autres ressources internationales. La Dre Meade a publié près de 250 articles dans le New England Journal of Medicine, Lancet, JAMA et British Medical Journal.

La scientifique a été la première récipiendaire du prix de mentorat Deborah-J.-Cook du Groupe canadien de recherche en soins intensifs. Elle a été la mentore de plus d’une quarantaine de chercheurs et chercheuses en soins intensifs : étudiants à la maîtrise, détenteurs de doctorat et professeurs débutants. Treize d’entre eux présentent leurs travaux sur la scène internationale, 10 détiennent des bourses de carrière ayant fait l’objet d’une évaluation par les pairs et 9 dirigent des essais multicentriques.

En 2015, la Dre Meade a lancé Canada-DONATE, un programme de recherche se concentrant sur le don d’organes provenant de donneurs décédés. L’objet de ce programme est de relever les nombreux défis propres à la recherche dans ce domaine en émergence, et de créer une plateforme de recherche nationale durable en soutien aux essais cliniques.

La Dre Meade attribue ses réussites à un solide mentorat, à des collaborateurs inspirants ainsi qu'au généreux soutien des Instituts de recherche en santé du Canada, du Groupe canadien de recherche en soins intensifs et du Programme national de recherche en transplantation au Canada.

2019

Dr Jacques Lacroix – Lauréat 2019 du Prix de conférencier émérite en sciences des soins intensifs de l’ISCR des IRSC et de la SCSI

Jacques Lacroix est professeur au Département de pédiatrie, Faculté de médecine, de l’Université de Montréal, où il enseigne dans le domaine des soins intensifs pédiatriques, de la pédiatrie générale et de l’épidémiologie. Il travaille au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine ainsi qu’au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. En 2002, il a cofondé le réseau Pediatric Acute Lung Injury and Sepsis Investigators (PALISI) (en anglais seulement). Il a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière, notamment le prix de leadership PALISI en 2014 et le prix de mentorat Deborah J. Cook (Groupe canadien de recherche en soins intensifs) en 2016. Ses recherches portent essentiellement sur la médecine transfusionnelle, la traumatologie et le syndrome de défaillance multiviscérale chez les enfants gravement malades. Il a signé 267 articles, 95 chapitres de livre, 294 résumés, affiches et travaux libres, ainsi qu’un manuel de cours (Lacroix, J., M. Gauthier, P. Hubert, F. Leclerc, P. Gaudreault. Urgences et soins intensifs pédiatriques, 2e édition. Paris et Montréal : Masson et Les Éditions du CHU Sainte-Justine. 1368 p., 2007). Il a également été invité à prononcer 307 conférences, dont 158 à l’étranger. Il a réalisé trois essais contrôlés randomisés d’envergure, l’étude TRIPICU (The New England Journal of Medicine, vol. 356, 1609-19, 2007), l’étude ABLE (The New England Journal of Medicine, vol. 372, 110-8, 2015), et l’essai ABC-PICU, avec la collaboration de Marisa Tucci et de Phil Spinella (NCT01977547). De nombreux organismes internationaux ont sollicité son expertise, notamment le Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development, le National Heart, Lung and Blood Institute, la Société de réanimation de langue française, et la Society of Critical Care Medicine. Il a été corédacteur des revues Trials et Journal de Pediatria, et est rédacteur principal de la revue Pediatric Critical Care Medicine.

2018

Dr John Marshall – Lauréat 2018 du prix de conférencier émérite en sciences des soins intensifs de l’ISCR des IRSC et de la SCSI

John Marshall est professeur de chirurgie à l’Université de Toronto, chirurgien traumatologue et spécialiste en soins intensifs à l’Hôpital St. Michael, ainsi que chercheur principal au Centre de recherche Keenan en sciences biomédicales. En tant qu'universitaire, il s’intéresse aux domaines de la septicémie, des infections potentiellement mortelles, des traumas, ainsi qu’à la réponse immunitaire innée de l’organisme hôte à ces maladies ou blessures. Dans son laboratoire financé par les IRSC, il étudie les mécanismes cellulaires qui prolongent la survie des neutrophiles dans le cas d’une maladie gr ave, en prévenant la mort cellulaire programmée des neutrophiles, ou apoptose. Dans sa recherche clinique, il s’intéresse activement à la septicémie, aux infections contractées aux soins intensifs ainsi qu’à la conception d’essais cliniques et aux mesures des résultats. Il dirige des programmes de recherche sur la résistance aux antimicrobiens et le traitement de l’hypervolémie postréanimation chez les patients gravement malades; il a été un chercheur actif dans plus d’une vingtaine d’essais cliniques. Il a développé un outil très utilisé pour évaluer la défaillance viscérale à l’unité des soins intensifs, le Multiple Organ Dysfunction Score, et a proposé le concept de PIRO comme méthode de classement de patients gravement malades, en se servant d’une méthode similaire à celle utilisée pour la stadification du cancer.

Il a publié plus de 450 manuscrits et chapitres de livres, et a été cité plus de 90 000 fois. Il est président fondateur de l’International Forum for Acute Care Trialists (InFact), réseau mondial formé de 33 groupes de recherche libre sur les soins intensifs en milieu clinique. Il est également vice-président de l’International Severe Acute Respiratory and Emerging Infections Consortium et membre du comité de direction du Global Sepsis Alliance. Il a été président de l’International Sepsis Forum, président de la Surgical Infection Society, secrétaire général du World Federation of Societies of Intensive and Critical Care Medicine, et président du Groupe canadien de recherche en soins intensifs. Il a été invité à présenter plus de 1 000 conférences à plus de 500 réunions dans le monde entier, et il est rédacteur en chef adjoint des revues Critical Care Medicine et Critical Care.

Date de modification :