Membres du conseil consultatif de l'ISPS – Biographies

Christina Weise (Présidente)
Présidente-directrice générale de Weise Insights Ltd

Christina Weise est présidente-directrice générale de Weise Insights Ltd. Plus récemment, elle a été chef de la direction de Research Manitoba, qui fait la promotion et assure le soutien de la recherche en santé, en sciences naturelles et sociales, en génie et en sciences humaines au Manitoba. Elle détient une maîtrise en administration publique de l’Université du Manitoba et possède une expérience de plus de 20 ans dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique publique en matière de recherche et d’innovation, et dans la gestion de fonds et de programmes pour appuyer la recherche. Avant de se joindre à Research Manitoba, elle travaillait pour le ministère de l’Innovation, de l’Énergie et des Mines du Manitoba à titre de directrice de la politique de recherche et d’innovation, où elle supervisait l’administration d’un budget de plus de 20 millions de dollars destiné à soutenir la recherche au Manitoba. Mme Weise est membre de nombreux conseils d’administration, notamment du conseil consultatif de l’Institut des services et des politiques de la santé, dont elle est vice-présidente; du comité consultatif externe du doyen de la Faculté des sciences de l’Université du Manitoba; du conseil d’administration de Health In Common; du conseil consultatif de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement.


Katie Aubrecht, Ph.D
Titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur l’équité en santé et la justice sociale, Professeure adjointe, Département de sociologie, Université St. Francis Xavier, Antigonish, Nouvelle-Écosse

La Dre Katie Aubrecht est titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur l’équité en santé et la justice sociale et professeure adjointe au Département de sociologie de l’Université St. Francis Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse. Elle possède un doctorat en sociologie de l’éducation de l’Université de Toronto et fait partie de la première cohorte de titulaires d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé de l’ISPS des IRSC. À titre de directrice du laboratoire d’études intersectionnelles sur le handicap financé par la Fondation canadienne pour l’innovation (Spatializing Care: Intersectional Disability Studies Lab), elle dirige un programme de recherche interdisciplinaire qui recense les politiques sociales, les ressources communautaires et les services de santé liés à la marginalité, à la santé mentale et à la résilience tout au long de la vie, avec un accent sur les collectivités rurales du Canada atlantique. L’enseignement et les recherches de la Dre Aubrecht en qualité de sociologue de la santé s’inspirent des études intersectionnelles sur le handicap, de la gérontologie et des méthodes de recherche qualitative participatives, décolonisatrices et axées sur l’art afin d’analyser l’enseignement, les politiques et la pratique en matière de handicap, de vieillissement et de santé mentale. Dans le cadre de son programme de travail, la Dre Aubrecht examine les approches créatives intersectorielles des soins axés sur la personne et la famille dans les domaines de la démence, de la santé mentale et du comportement. Elle est professeure auxiliaire en études familiales et en gérontologie à l’Université Mount Saint Vincent ainsi qu’à l’École de santé et de performance humaine de l’Université Dalhousie. Ses contributions à des initiatives d’appui à l’engagement des patients et des citoyens et à l’application des connaissances dans la recherche en santé ont été reconnues par sa nomination à titre de scientifique associée auprès de l’unité de soutien de la SRAP des Maritimes. La Dre Aubrecht a été présidente et membre du comité exécutif de l’Association canadienne d’études sur le handicap ainsi que membre du conseil d’administration du Centre canadien d’études sur le handicap et de Recherche en santé mentale Canada.


Thomas Beaudry
Coordonnateur communautaire de l’engagement et de la réconciliation
ministère de l’Agriculture et du Développement des ressources
gouvernement du Manitoba

Thomas Beaudry est un digne représentant de la Première Nation Anishanaabe qui vit à Winnipeg, au Manitoba, et le fier papa de trois enfants (deux jeunes hommes et une jeune femme). De plus, il est mishoom de deux garçons. Il détient un certificat en protection de l’environnement spécialisé en questions environnementales concernant les peuples et les communautés autochtones du Centre for Indigenous Environmental Resources (CIER). M. Beaudry travaille actuellement au ministère de l’Agriculture et du Développement des ressources du gouvernement du Manitoba à titre de coordonnateur communautaire de l’engagement et de la réconciliation.

M. Beaudry a comme mission de travailler avec les peuples et les communautés autochtones, les ONG et le gouvernement dans le domaine de l’environnement et de la santé en appliquant des connaissances traditionnelles pour assurer la santé de l’environnement, des personnes et des collectivités. Il travaille à l’échelle locale, nationale et internationale sur des enjeux autochtones liés à la santé, à l’environnement et au développement.

M. Beaudry siège au conseil exécutif du George and Fay Yee Centre for Healthcare Innovation (CHI) (unité de soutien de la SRAP du Manitoba), où il contribue à l’orientation stratégique et à la gouvernance du Centre. Il est également membre du partenariat de collaboration sur l’engagement des patients et du public du CHI, où il agit pour l’engagement dans les activités de recherche sur la santé. M. Beaudry a agi à titre de partenaire soignant dans le cadre de l’étude de la Dre Maya Jeyaraman sur le temps d’attente aux urgences, projet retenu pour une subvention de synthèse des connaissances sur les ISSPLI de la SRAP des IRSC. Il a aussi pris part à la demande de subvention des Drs Tara Stewart et Malcom Doupe sur les soins pour affections subaiguës. Il siège également au comité consultatif sur l’apprentissage par l’expérience de la Faculté de pharmacie de l’Université du Manitoba à titre de partenaire patient. M. Beaudry a suivi le programme annuel de leadership en sciences de la santé en milieu universitaire du CHI.

« L’heure est venue d’aborder ensemble et sans réserve des questions difficiles dans un environnement sûr et respectueux. »


Arlene Bierman
Directrice du Center for Evidence and Practice Improvement (CEPI)
Agency for Healthcare Research and Quality

Arlene S. Bierman, M.D., M.S., dirige le Center for Evidence and Practice Improvement (CEPI) de l’Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ), qui comporte cinq divisions : le programme du centre de pratique fondée sur des données probantes; le programme du groupe de travail sur les services préventifs des É.-U.; la recherche sur la cybersanté; l’amélioration de la pratique; et la recherche sur la prestation des soins et des systèmes de santé, de même que le centre national d’excellence en recherche sur les soins de première ligne. La Dre Bierman est interniste généraliste, gériatre et chercheuse en services de santé dont les travaux se concentrent sur l’amélioration de l’accès, de la qualité et des résultats pour ce qui est des soins de santé prodigués aux aînés des populations désavantagées qui sont atteints de maladies chroniques, et est l’auteure de nombreux publications sur ces thèmes. En outre, elle a élaboré des stratégies d’utilisation de la mesure du rendement comme outil d’application des connaissances, et a réalisé de la recherche en vue d’accroître l’utilisation des données probantes par les responsables des politiques.

En qualité de professeure titulaire, la Dre Bierman a occupé divers postes dans les domaines des politiques, de l’évaluation et de la gestion de la santé; de la santé publique; de la médecine; et des sciences infirmières à l’Université de Toronto, où elle a été la première titulaire de la chaire de recherche sur la santé des femmes du Conseil ontarien des services de santé pour les femmes. Elle a aussi été scientifique principale à l’Institut du savoir Li Ka Shing de l’Hôpital St. Michael. De surcroît, elle a été chercheuse principale de l’étude POWER (Projet d’élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l’Ontario sur la santé des femmes), qui a fourni des données exploitables destinées à aider les responsables des politiques et les fournisseurs de soins à améliorer la santé et à réduire les inégalités en matière de santé en Ontario.

La Dre Bierman a été membre de nombreux comités consultatifs, y compris du Geriatric Measurement Advisory Panel du National Committee for Quality Assurance, du conseil d’administration de Qualité des services de santé Ontario et de l’Initiative nationale pour le soin des personnes âgées (INSPA), financée par le Programme de réseaux de centres d’excellence. Elle a obtenu son doctorat en médecine de l’École de médecine de l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill, où elle a été boursière Morehead. Elle a détenu une bourse de recherche sur les résultats à l’École de médecine Dartmouth ainsi qu’une bourse de recherche en médecine communautaire et préventive à l’École de médecine Mount Sinai. Enfin, elle a été boursière de l’Atlantic Philanthropies Health and Aging Policy Fellows Program, qui est intégré au Congressional Fellowship Program de l’American Political Science Foundation.


Irfan Dhalla
Vice-président, Expérience des soins et équité, Unity Health Toronto
Professeur agrégé, Département de médecine et Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé, Université de Toronto

Le Dr Irfan Dhalla est vice‑président, Expérience des soins et équité, à Unity Health Toronto. À ce titre, il travaille avec des collègues pour aider l’organisation à réaliser sa vision : The Best Care Experiences. Created Together. [Optimiser l’expérience des soins par la collaboration.] Irfan continue également à pratiquer la médecine interne générale à l’Hôpital St. Michael’s, un des trois établissements d’Unity Health Toronto.

De 2013 à 2019, le Dr Dhalla a été vice‑président à Qualité des services de santé Ontario (QSSO), un organisme gouvernemental établi en vertu de la Loi de 2010 sur l’excellence des soins pour tous en 2011. Avec ses collègues, il y a transformé la façon dont cet organisme appuie un système de soins de santé qui sert 14 millions de personnes. Il a supervisé le travail qu’effectue l’organisme pour appuyer les recommandations de QSSO quant aux services de soins de santé qui devraient être financés par les fonds publics, en plus d’avoir dirigé l’élaboration d’un nouveau programme visant à formuler des recommandations sur les normes de soins. Ce programme continue de prendre de l’ampleur à Santé Ontario, un organisme issu de la fusion de QSSO et de plusieurs autres organismes gouvernementaux de la province.

Le Dr Dhalla est professeur agrégé au Département de médecine et à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto. Il est titulaire d’un baccalauréat de l’Université de la Colombie-Britannique, d’un doctorat en médecine de l’Université de Toronto, d’une maîtrise (à titre de boursier du Commonwealth) en politiques, planification et financement de la santé de la London School of Economics et d’une maîtrise en gestion des soins de santé de l’Université Harvard.

Le travail du Dr Dhalla lui a valu des bourses et prix de nombreuses organisations, dont les Instituts de recherche en santé du Canada, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, la Société canadienne de médecine interne, l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé et le Toronto Star. Il est régulièrement invité à siéger à des comités consultatifs provinciaux ou fédéraux. Tout récemment, il a coprésidé le Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID‑19 du gouvernement fédéral.


Antoine Groulx, MD, MSc, FCMF
Médecin de famille et gestionnaire de formation
Professeur titulaire de clinique à l’Université Laval
Directeur général d’Alliance santé Québec
Directeur scientifique, Unité de soutien SRAP du Québec

Médecin de famille et gestionnaire de formation, Antoine Groulx a occupé différentes fonctions syndicales, administratives et associatives. Il a notamment présidé le Collège québécois des médecins de famille et occupé la fonction de sous-ministre adjoint au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec où il a œuvré à l’intégration des services de proximité, à la réflexivité des données et à l’autonomisation des usagers, décideurs et cliniciens.

Professeur titulaire de clinique à l’Université Laval, il conjugue aujourd’hui ses activités familiales, cliniques, pédagogiques et de recherche à celles de stratège. Directeur général d’Alliance santé Québec, un réseau apprenant de création de valeur et de santé durable, il contribue activement à l’émergence système de santé apprenant qu’articule l’Unité de soutien à la stratégie de recherche en partenariat axé sur les patients et dont il deviendra le directeur scientifique en 2021.


Alies Maybee
Patiente partenaire
Cofondatrice, Réseau des patients partenaires (RPP)

En tant que patiente partenaire, Mme Maybee peut mettre à profit son expérience de patiente et de soignante, ainsi que sa formation en technologie.

À son hôpital local, Mme Maybee a collaboré à la création du conseil d’engagement communautaire, dont elle a été la première coprésidente, et continue d’y contribuer comme patiente et membre de la famille conseiller. Elle collabore avec Santé Ontario dans le cadre du groupe de travail de la région de Toronto sur les soins numériques ou virtuels, copréside le groupe de travail sur la santé numérique du comité de citoyens de son autorité sanitaire locale et contribue à l’établissement d’une équipe Santé Ontario locale.

En ce qui concerne la recherche, Mme Maybee a été parmi les premiers membres citoyens du comité de gestion de la recherche du Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées, dont elle a fait partie pendant près de quatre ans. Elle a dirigé le projet de démonstration de l’Unité de soutien de la SRAP de l’Ontario financé par la SRAP, qui étudiait l’expérience des patients partenaires de la recherche et cherchait à concevoir des outils pour soutenir les patients partenaires. Elle a aussi fait partie du comité de fonctionnement d’ARTIC, une initiative axée sur le déploiement et la mise à l’échelle d’interventions éprouvées, et du comité consultatif sur l’engagement des patients, qui soutient la recherche sur les soins de première ligne. Mme Maybee siège actuellement au comité de fonctionnement d’INSPIRE, de BeACCoN, le réseau sur les ISSPLI de l’Ontario, du conseil national des patients et du conseil national de leadership du réseau sur les ISSPLI. Elle a également été patiente partenaire dans plus de six projets de recherche depuis 2014. Par ailleurs, elle a suivi le cours PaCER de l’Université de l’Alberta, qui forme les patients et les soignants pour devenir chercheurs communautaires.

Enfin, Mme Maybee compte parmi les 12 cofondateurs du Réseau des patients partenaires (RPP), une communauté de pratique nationale pour les patients et les membres de la famille conseillers. Unique en son genre, le RPP est une association entièrement autonome de patients partenaires du Canada.


Kimberlyn McGrail, M.S.P., Ph. D.
Professeure, Centre de recherche sur les services et les politiques de santé, École de santé publique et de santé des populations, Université de la Colombie-Britannique
Directrice de la recherche, UBC Health
Directrice scientifique, Population Data BC
Directrice scientifique, Réseau de recherche sur les données de santé du Canada

Kimberlyn McGrail est professeure au Centre de recherche sur les services et les politiques de santé de l’École de santé publique et de santé des populations de l’Université de la Colombie-Britannique, directrice de la recherche à UBC Health et directrice scientifique de Population Data BC et du Réseau de recherche sur les données de santé du Canada. Ses travaux de recherche sont axés sur l’évaluation quantitative des politiques et sur tous les aspects de la science des données démographiques. En 2019-2020, elle a été membre du groupe de travail sur AI4Health de l’Institut canadien de recherches avancées. Actuellement, elle est représentante canadienne au sein du groupe de travail sur la gouvernance des données du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle, et membre du comité consultatif d’experts sur la stratégie pancanadienne de données sur la santé. Elle est titulaire d’un doctorat en soins de santé et en épidémiologie de l’Université de la Colombie-Britannique, ainsi que d’une maîtrise en santé publique de l’Université du Michigan.


Anne Snowdon
Professeure de stratégie et d'entrepreneuriat
Présidente, Réseau d'innovation pour la santé mondiale
École de commerce Odette
Université de Windsor

La Dre Anne Snowdon est professeure de stratégie et d'entrepreneuriat, et présidente du Réseau d'innovation pour la santé mondiale à l'École de commerce Odette de l'Université de Windsor. Elle dirige les travaux du premier centre canadien d'innovation en santé ayant des liens officiels avec les États-Unis. Le centre favorise les partenariats avec ce pays afin de promouvoir la santé des populations ainsi que d'accélérer l'innovation dans les systèmes de santé des deux pays pour en assurer la pérennité, la rentabilité et l'efficacité. Dans cette optique, il aide les innovateurs et les entrepreneurs à percer les marchés canadiens, américains et mondiaux.

La Dre Snowdon dirige actuellement plus de 15 initiatives de recherche en innovation dans sept provinces canadiennes. Ces initiatives réunissent des gouvernements, des professionnels de la santé, des intervenants du secteur privé, des fondations et des familles. La Dre Snowdon siège au Conseil ontarien de l'innovation en santé et est l'ancienne présidente du conseil consultatif de l'Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Elle est aussi membre du comité consultatif du président sur l'innovation en santé numérique aux IRSC, vice-présidente du conseil d'administration d'Alberta Innovates et experte-conseil à l'Agence spatiale canadienne, pour le forum Espace, santé et innovation : défis émergents, nouvelles possibilités et bénéfices pour la société.

La Dre Snowdon est également professeure agrégée à l'École de réadaptation de l'University Queen's, professeure auxiliaire au Département des sciences informatiques à l'Université de Windsor, et professeure auxiliaire au Département des sciences infirmières de l'Université Dalhousie.

La Dre Snowdon a publié plus de 140 articles de recherche, communications et études de cas, a reçu plus de 22 millions de dollars en subventions de recherche, détient des brevets et a commercialisé un siège d'appoint qui a connu un franc succès. Titulaire d'un doctorat en sciences infirmières de l'Université du Michigan, elle a reçu une bourse Fulbright ainsi que le Prix du partenariat des IRSC pour son projet en collaboration avec le secteur de l'automobile, axé sur la prévention des blessures chez les enfants.


Vasanthi Srinivasan, Ph.D.
Directrice générale
Unité de soutien de l'Ontario pour la Stratégie de recherche axée sur le patient

La Dre Vasanthi Srinivasan est directrice générale fondatrice de l'unité de soutien de l'Ontario pour la Stratégie de recherche axée sur le patient. Jusqu'en décembre 2013, Vasanthi était sous-ministre adjointe de la Division de la stratégie et des politiques du système de santé. Elle a aussi dirigé le programme de recherche du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. De plus, elle a occupé plusieurs postes de haute direction aux échelons fédéral et provincial.

Vasanthi est titulaire d'un doctorat de l'Université d'Ottawa et a dirigé plusieurs projets clés sur les politiques et la recherche. Elle a aussi occupé des postes d'envergure nationale et internationale dans des secteurs de politique sociale, tels que la santé et l'immigration, où elle s'est surtout intéressée aux enjeux touchant les personnes âgées, les autochtones et les femmes. Pendant son affectation au Projet de recherche sur les politiques du Bureau du Conseil privé du Canada, elle a été détachée auprès de la Performance and Innovation Unit du Cabinet Office du Royaume-Uni. Durant son séjour à Londres, elle a participé à la rédaction d'un livre blanc sur les enjeux liés à l'immigration et à l'intégration et a créé le Strategic Futures Group, qui a supervisé l'élaboration d'une politique horizontale pour Whitehall, le Scottish Executive, ainsi que les assemblées du Pays de Galles et de l'Irlande du Nord. Vasanthi a reçu le prestigieux Prix du chef de la fonction publique du Canada pour son travail sur le Projet Metropolis, qui a permis la mise sur pied de projets de recherche stratégique sur l'immigration et l'intégration en milieu urbain. Ce projet, chapeauté par le Canada, regroupait 18 pays. À titre de sous-ministre adjointe au ministère de la Santé et des Soins de longue durée, Vasanthi a dirigé deux équipes qui ont gagné le très convoité prix Améthyste pour la Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances et pour le travail du comité trilatéral qui s'est penché sur les enjeux auxquels font face les Premières Nations et les Autochtones.


Ross Upshur, B.A. (spécialisé), M.A., M.D., M.Sc., CCMF, FRCPC
Chef, Division de la santé publique clinique
École de santé publique Dalla Lana

Le Dr Ross Upshur agit actuellement à titre de chef, Division de la santé publique clinique, à l'École de santé publique Dalla Lana, de directeur scientifique au Bridgepoint Collaboratory for Research and Innovation et de directeur adjoint à l'Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum du Sinai Health System. Il est professeur à l'École de santé publique Dalla Lana et au Département de médecine familiale et communautaire de l'Université de Toronto. En 2015, le Dr Upshur été nommé parmi les 20 grands pionniers de la recherche en médecine familiale et s'est vu décerner le Prix du chercheur de l'année en médecine familiale par le Collège des médecins de famille du Canada. Le Dr Upshur a été directeur du Centre conjoint de bioéthique de l'Université de Toronto (2006-2011) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les soins de première ligne (2005-2015). Il est membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et du Collège des médecins de famille du Canada.

Les recherches du Dr Upshur portent sur l'intersection des soins de première ligne et de la santé publique. Ses champs d'intérêt actuels sont la gestion des maladies chroniques complexes chez les adultes vieillissants, les mesures cliniques, la notion de preuve en matière de soins de santé, la philosophie de la médecine, y compris l'épistémologie médicale et l'inscription de principes éthiques dans un cadre clinique, l'éthique en santé publique, l'éthique en santé mondiale, les approches empiriques en bioéthique, les méthodes de recherche en soins de première ligne, les applications chronologiques dans le domaine de la recherche sur les services de santé, les maladies transmissibles et l'épidémiologie environnementale. Il a été consultant pour l'Organisation mondiale de la santé, Médecins sans frontières, la Fondation Bill-et-Melinda-Gates et l'Agence de la santé publique du Canada.


Pamela Valentine, Ph.D.
Présidente et chef de la direction
Société canadienne de la sclérose en plaques

Chercheuse scientifique de formation, Mme Valentine s’est jointe à la Société canadienne de la sclérose en plaques à titre de présidente et chef de la direction en 2018. Auparavant, elle travaillait à Alberta Innovates, où elle a consacré plus de 15 ans de sa carrière à l’instauration de changements et d’innovations en contribuant à l’accroissement considérable du portefeuille de la recherche en santé et au renforcement de l’intégration de la recherche et des systèmes de santé, dans le but de maximiser les retombées pour les patients et les fournisseurs de soins. Avant de se joindre à Alberta Innovates Health Solutions, Mme Valentine a été professeure auxiliaire adjointe au Département de neurosciences cliniques de l’Université de Calgary et membre du programme Épilepsie et circuits cérébraux au Hotchkiss Brain Institute. Elle a reçu plusieurs prix et bourses au cours de ses études de doctorat, de maîtrise et de baccalauréat en psychologie, toutes à l’Université de Calgary.

Mme Valentine est une ardente défenseure des changements de politique et de système qui améliorent la vie des gens atteints de troubles neurologiques et se passionne pour la sensibilisation aux défis auxquels sont confrontées les personnes handicapées. Mue par sa passion pour l’engagement communautaire, elle est actuellement membre du conseil d’administration de la Fédération internationale de la sclérose en plaques; membre du comité directeur de l’International Progressive MS Alliance; membre du comité directeur de la Patient Reported Outcomes Initiative for MS (PROMS); membre du comité consultatif sur l’accessibilité de Postes Canada; membre du comité consultatif stratégique de l’Unité de soutien de la SRAP de l’Ontario; membre du conseil consultatif scientifique de l’Alliance pour des données probantes de la SRAP; membre du conseil consultatif de l’Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC; membre de la Coalition canadienne des organismes de bienfaisance en santé.


Jocelyne (Jo) Voisin
Sous-Ministre Adjointe Déléguée
Direction générale de la politique stratégique
Santé Canada

Jo Voisin est sous-ministre adjointe déléguée à la Direction générale de la politique stratégique de Santé Canada. Jo est revenue à Santé Canada en 2020 pour soutenir les efforts de lutte contre la COVID-19 du Canada après deux ans de travail dans le domaine des politiques sur l’emploi des jeunes. Pendant ses dix années au sein de Santé Canada, elle a joué un rôle essentiel dans la négociation de l’Énoncé de principes communs et d’ententes sur la santé avec les provinces et les territoires en 2017, mettant l’accent sur le financement pour les soins à domicile et en milieu communautaire, et la santé mentale et les dépendances. Elle a occupé plusieurs postes de direction, notamment en ce qui a trait aux relations FPT, à la réglementation des produits de santé, aux politiques horizontales et à la santé publique. Jo a aussi travaillé dans le secteur des politiques sociales au Bureau du Conseil privé ainsi que dans le secteur des politiques économiques au Secrétariat du Conseil du Trésor et à Innovation, Sciences et Développement économique Canada. Jo est une fervente cycliste la fin de semaine et en vacances, ainsi qu’une artiste.


Verna Yiu
Présidente-directrice générale des Services de santé de l’Alberta

Figure de proue des milieux universitaires et des soins de santé, la Dre Verna Yiu participe à la gouvernance du secteur public depuis plus de 20 ans. Elle est actuellement présidente-directrice générale des Services de santé de l’Alberta (SSA), le premier et le plus grand système de santé provincial au Canada offrant des soins intégrés à plus de 4,3 millions d’Albertains et Albertaines. Les SSA sont reconnus comme un chef de file national et international dans de nombreux domaines cliniques et administratifs, figurant notamment parmi les cinq meilleurs systèmes de soins de santé intégrés de 40 pays, possédant l’un des trois meilleurs systèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement en santé au monde, et ayant été nommés l’un des 100 meilleurs employeurs du Canada pour quatre années consécutives.

La Dre Yiu s’appuie sur le principe selon lequel le système de santé doit être au service des gens et doit reposer sur des relations solides et collaboratives. Son style de gestion, d’abord en tant que doyenne intérimaire de la Faculté de médecine et de dentisterie de l’Université de l’Alberta et maintenant dans son rôle actuel, se distingue par une stabilité et une vision dont les personnes et les organisations ont besoin pour réussir, le tout renforcé par le concept des quatre objectifs. Depuis son entrée en fonction aux SSA en janvier 2016, la Dre Yiu a consolidé les relations avec les nombreux partenaires des SSA, dont le gouvernement, les établissements universitaires, les fondations en santé, le personnel des SSA, les patients, les clients et les familles, de même que les communautés partout en Alberta. Ainsi, les SSA ont intensifié l’engagement communautaire, collaboré à des recherches de classe mondiale, guidé le pays dans l’établissement de nombreux indicateurs de rendement en santé et atteint les objectifs budgétaires, le tout grâce à l’une des administrations en soins de santé les plus efficaces et efficientes au Canada.

De 2012 à 2016, la Dre Yiu a été vice-présidente à la qualité et médecin-hygiéniste aux SSA. Avant de devenir doyenne intérimaire en 2011, elle a été vice-doyenne de la Faculté de médecine et de dentisterie de 2008 à 2011, un poste qui a été précédé de celui de doyenne adjointe aux affaires étudiantes de 2000 à 2008. Récipiendaire de nombreux prix pour l’excellence de son enseignement et de son travail clinique, la Dre Yiu a également présidé le comité de spécialité en néphrologie du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada pendant six ans. Elle est professeure de pédiatrie à l’Université de l’Alberta et pratique toujours en tant que pédonéphrologue.

Date de modification :