Biographie du Dr Christopher McMaster

Christopher McMaster est professeur et chef du Département de pharmacologie de l’Université Dalhousie et directeur du laboratoire de chimio-informatique pour la découverte de médicaments (CDDL), qui utilise des logiciels sophistiqués pour concevoir et synthétiser de nouveaux médicaments. Auparavant, il était titulaire d’une chaire de recherche du Canada (niveau 2) en biosignalisation (étude de la façon dont les messages sont transmis aux cellules par l’interaction d’un signal ou d’un messager chimique avec un récepteur intégré à la membrane cellulaire) et vice-doyen aux études des cycles supérieurs et postdoctorales à la Faculté de médecine de l’Université Dalhousie.

Il siège actuellement au conseil consultatif scientifique pour la subvention sur les modèles et mécanismes de maladies rares de l’Institut de génétique des IRSC qui sert à relier les responsables de projets de découverte génétique réalisés au Canada – et l’infrastructure connexe – avec les communautés de chercheurs travaillant avec des organismes modèles comme la levure, les vers, les poissons-zèbres, les mouches à fruits et les souris.

Il est reconnu comme chef de file en recherche sur la génétique, la biochimie et la biologie cellulaire. Ses travaux portent sur des sujets très variés, comme la biochimie fondamentale et la biologie cellulaire, la génomique – utilisée pour déterminer les gènes responsables de maladies humaines et les médicaments efficaces –, ainsi que l’examen de considérations éthiques et politiques, car le domaine de la génomique humaine s’applique de plus en plus au diagnostic et aux soins cliniques. Il a dirigé de grands consortiums de recherche, notamment à titre de chercheur principal (CP) dans le cadre d’un projet de recherche appliquée à grande échelle de Génome Canada, de cochercheur principal dans le cadre d’une importante subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation et de CP dans le cadre d’un projet à grande échelle du Fonds d’innovation de l’Atlantique. Il a cerné un traitement potentiel, actuellement en essai de phase 2, pour l’anémie sidéroblastique congénitale, maladie qui survient lorsque la moelle osseuse produit un nombre insuffisant de globules rouges sains. Il met également au point des traitements pour la vitréorétinopathie exsudative familiale, trouble héréditaire qui peut causer une perte de vision, et pour la maladie de Parkinson héréditaire.

En 2006, il a cofondé DeNovaMed inc., entreprise de biotechnologie spécialisée dans l’utilisation de la conception de médicaments assistée par ordinateur pour stimuler la synthèse et le développement de nouvelles classes d’antimicrobiens. Le Dr McMaster est président de DeNovaMed depuis sa création et chef de la direction depuis 2015. DeNovaMed en est aux dernières étapes d’essais précliniques et prévoit lancer un premier essai chez l’humain pour une nouvelle classe d’antibiotiques contre les infections multirésistantes.

Le Dr McMaster est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en microbiologie et d’un doctorat de l’Université du Manitoba, et récipiendaire d’une bourse de recherche postdoctorale du Duke University Medical Centre.

Date de modification :