Initiative sur la santé mentale et la COVID-19 : groupes de travail

Revue rapide du traitement de substitution aux opioïdes en cas de grandes perturbations des soins médicaux

Messages clé

  • La planification relative aux catastrophes doit tenir compte des soins de santé aux personnes qui consomment des drogues, en particulier celles atteintes de troubles liés à l’usage d’opioïdes.
  • En ce sens, il faudrait :
    • des bases de données centralisées donnant accès à des renseignements essentiels sur les consommateurs, dont leur dossier médical et la liste et la posologie de leurs médicaments;
    • des lignes directrices uniformes, mais flexibles sur les activités des cliniques de traitement de substitution aux opioïdes (TSO) en cas de catastrophe;
    • des stratégies de communication pour mettre les consommateurs en relation avec le personnel des cliniques de TSO et d’autres fournisseurs;
    • des réseaux de cliniques de TSO qui s’épaulent en cas d’urgence;
    • des stratégies de transport axées sur les partenariats avec des entreprises de transport publiques et privées.

Résumé non scientifique

Il est rare que la planification relative aux catastrophes tienne compte des soins de santé aux personnes qui consomment des drogues, en particulier celles atteintes de troubles liés à l’usage d’opioïdes. Les perturbations de l’offre de TSO et de services de counseling peuvent avoir de graves conséquences pour les consommateurs (p. ex. rechute, sevrage, maintien ou augmentation des comportements d’injection à haut risque). Les programmes de TSO doivent prévoir une panoplie de situations d’urgence et élaborer des plans en conséquence pour y faire face.

Il est essentiel de maintenir les services pour réduire la détresse physique et psychologique chez les consommateurs suivant un TSO et leur famille, ainsi qu’au sein de leurs communautés. Les conclusions de la revue semblent indiquer que les consommateurs craignent grandement la possibilité d’une interruption des services en cas de catastrophe et s’inquiètent du manque de planification rigoureuse et systématique relative au TSO.

Les consommateurs et les fournisseurs sont préoccupés par les problèmes de communication et de transport; le manque d’uniformité entre les guides, les lignes directrices et les plans d’intervention en cas d’urgence; les contradictions entre les lois et les règlements régissant les activités des cliniques de TSO en cas de catastrophe; les nombreux obstacles politiques et financiers qui compliquent les activités quotidiennes des cliniques de TSO et l’acquisition d’opioïdes par les consommateurs; et les problèmes sociaux et culturels accompagnant la relocalisation des consommateurs et des fournisseurs dans d’autres établissements.

L’analyse a aussi révélé plusieurs pistes de solutions à ces problèmes, notamment : bases de données centralisées donnant accès à des renseignements essentiels sur les consommateurs, y compris leur dossier médical et la liste et la posologie de leurs médicaments; lignes directrices uniformes, mais flexibles sur les activités des cliniques de TSO en cas de catastrophe; stratégies de communication pour mettre les consommateurs en relation avec le personnel des cliniques de TSO et d’autres fournisseurs; réseaux de cliniques de TSO qui s’épaulent en cas d’urgence; stratégies de transport axées sur les partenariats avec des entreprises de transport publiques et privées; et services en santé mentale pour les consommateurs et les fournisseurs. Il était aussi question de nommer une personne responsable de la préparation en cas de catastrophe parmi les employés des cliniques de TSO.

Mots-clés

  • Opioïdes
  • Troubles liés à l’usage d’opioïdes
  • Méthadone
  • Buprénorphine
  • Traitement de substitution aux opioïdes
  • Perturbations des soins médicaux
  • COVID-19
  • Pandémie
  • Préparation en cas de catastrophe

Auteur(es)

  • Candidat principal désigné : Dr Ross Upshur, Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum (Toronto)
  • Candidat principal désigné : Dr Abhimanyu Sud, Médecine familiale et communautaire, Université de Toronto (CCP)
  • Fabio Salamanca-Buentello, Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum (Toronto)
  • Darren K. Cheng, Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum – Bridgepoint (Toronto)
  • Ross Upshur, Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum (Toronto)
  • Abhimanyu Sud, Médecine familiale et communautaire, Université de Toronto

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Abhimanyu Sud à abhimanyu.sud@utoronto.ca.

Synthèses connexes

Télécharger

Télécharger PDF

Groupe visé

Personnes qui consomment des drogues et toxicomanie

Langue

Pour assurer la diffusion rapide de ces informations critiques, les informations sont publiées dans la langue dans laquelle elles ont été soumises. Veuillez nous contacter pour une traduction en français ou en anglais

Date de modification :