Membres du conseil consultatif de l'ISPP – Biographies

David Buckeridge (Président)
Professeur, Département d’épidémiologie et de biostatistique, Université McGill
Consultant médical de la Direction de la santé publique de Montréal et de l’institut national de santé publique du Québec

David Buckeridge est professeur d’épidémiologie et de biostatistique à l’Université McGill de Montréal où il détient une Chaire de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) qui se concentre sur les interventions en santé en ligne. Il est aussi consultant médical de la Direction de la santé publique de Montréal et de l’Institut national de santé publique du Québec. Le Dr Buckeridge a été consultant en surveillance auprès d’organismes tels que l’Agence de santé publique du Canada, l’Institut de médecine des États-Unis, les Centres de contrôle des maladies des États-Unis et de la Chine, les Centres européens de contrôle des maladies et l’Organisation mondiale de la santé.

Il possède un diplôme en médecine de l'Université Queen's, une maitrise en épidémiologie de l'Université de Toronto et un doctorat en bioinformatique de l'Université Stanford. Il est aussi associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, spécialisé en santé publique et en médecine préventive.

Le Dr Buckeridge emploie des méthodes de bioinformatique, de science informatique, d'épidémiologie, de biostatistique et de science comportementale pour déterminer et évaluer l'impact des technologies logicielles qui utilisent les mégadonnées pour surveiller la santé des populations et les systèmes de santé.

Le Dr Buckeridge conseille les gouvernements au Canada et à l'étranger au sujet de la mise en œuvre et de l'utilisation efficace de technologies logicielles fondées sur des données probantes pour la surveillance de la santé. Il a aussi aidé l'Agence de la santé publique du Canada à définir et à évaluer son mandat de surveillance. Il a enfin contribué à l'établissement de systèmes nationaux de surveillance de la santé aux États-Unis et en Chine, et conseillé le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies sur l'utilisation efficace des nouvelles technologies pour la surveillance de la santé.


Elaine Hyshka (Vice-présidente)
Professeure adjointe en politiques et gestion de la santé
École de santé publique, Université de l'Alberta
Directrice scientifique du programme de santé et de bien-être urbains, Hôpital Royal Alexandra

La Dre Hyshka a obtenu une maîtrise ès arts en sociologie politique et un certificat en dépendances de l'Université de Toronto, avant d'obtenir son doctorat en promotion de la santé et en sciences sociales et du comportement de l'Université de l'Alberta. Sa bourse d'études vise à faire progresser une approche de santé publique sur la toxicomanie au Canada. En tant que directrice scientifique du programme de santé et de bien être urbains, elle collabore avec des cliniciens affiliés, des cadres supérieurs d'hôpitaux et des personnes qui ont vécu de la toxicomanie, de l'itinérance et de la pauvreté afin de mettre sur pied et d'évaluer des changements de pratique et de politiques visant à améliorer les résultats pour la santé et l'équité en santé. À l'extérieur de l'hôpital, elle mène des activités de recherche et de sensibilisation aux côtés de fournisseurs de service, d'organismes à but non lucratif et de partenaires publics à l'échelle locale, provinciale et nationale. En 2017, elle a été nommée coprésidente de la commission ministérielle de mesures d'urgence en matière d'opioïdes du ministère de la Santé de l'Alberta.


Linda Bauld
Professeure et titulaire de la chaire Bruce et John Usher en santé publique
Codirectrice, Centre des sciences de la santé des populations, Institut Usher, Université d’Édimbourg
Conseillère en prévention du cancer, Cancer Research UK

La professeure Linda Bauld, Ph. D., OBE, FRCPE, FRSE, FAcSS, FFPH, est titulaire de la chaire Bruce et John Usher en santé publique à l’Institut Usher du Collège de médecine de l’Université d’Édimbourg. La Pre Bauld est une spécialiste des sciences du comportement dont la recherche porte sur la conception et l’évaluation d’interventions de santé publique complexes et la prévention primaire des maladies non transmissibles au Royaume Uni et ailleurs. Parallèlement à son rôle universitaire, elle est, depuis 2014, en détachement à Cancer Research UK (CRUK), la plus grande organisation caritative de lutte contre le cancer au monde, à titre de conseillère en prévention du cancer. Elle dirige actuellement deux consortiums de recherche : le Tobacco Control Capacity Programme du GCRF en Afrique et en Asie du Sud, grâce à un financement de UK Research and Innovation par l’entremise de l’aide publique au développement, et le Consortium SPECTRUM, formé d’équipes dans 10 universités du Royaume Uni et organismes partenaires financées par le UK Prevention Research Partnership. La Pre Bauld est l’actuelle présidente et membre de comités de financement de la recherche et d’orientation stratégique pour CRUK, le National Institute for Health Research, le Medical Research Council, le Centre international de recherche sur le cancer, Public Health England, l’Institute for Alcohol Studies et le gouvernement écossais. Durant la pandémie de COVID-19, elle a régulièrement contribué aux médias britanniques et internationaux en santé publique, et elle joue actuellement le rôle de conseillère auprès du Parlement écossais sur la COVID-19 et le redressement post-pandémique.


Professeure Kelley Lee
Titulaire d’une chaire de recherche du Canada de catégorie 1 en gouvernance de la santé mondiale, Faculté des sciences de la santé, Université Simon Fraser

Titulaire d’une chaire de recherche du Canada de catégorie 1 en gouvernance de la santé mondiale, Kelley Lee est professeure à la Faculté des sciences de la santé de l’Université Simon Fraser, et ancienne professeure de la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Formée en économie politique internationale et en administration publique, elle consacre ses recherches et son enseignement à l’action collective pour atténuer les effets de la mondialisation sur la santé des populations. Elle a mené des démarches internationales visant à obtenir accès aux documents de British American Tobacco et a enquêté sur les activités de l’industrie du tabac partout dans le monde. Elle a reçu jusqu’à présent des fonds de recherche totalisant 20 millions de dollars CAN des NIH, des IRSC, du Fonds Nouvelles frontières en recherche, du Conseil européen de la recherche, de Wellcome Trust, de la Fondation Rockefeller, de l’ESRC et d’autres bailleurs de fonds. Ses recherches actuelles portent sur les déterminants commerciaux de la santé, la lutte contre le tabac commercial dans les communautés des Premières Nations de la C.‑B., et la conformité au Règlement sanitaire international de l’OMS (2005) durant la pandémie de COVID-19. Elle a occupé plusieurs postes de direction au niveau universitaire, y compris ceux de présidente d’un groupe de ressources de l’OMS, de directrice d’un centre collaborateur OMS, de directrice de faculté et de doyenne associée. Auteure de plus de 200 articles, de plus de 60 chapitres de livres et de 15 livres, elle a aussi participé à la révision de l’Oxford Handbook of Global Health Politics (2020).


Cordell Neudorf
Professeur
Université de la Saskatchewan, Collège de médecine
Médecin-hygiéniste principal
Régie de la santé de la Saskatchewan

Le Dr Neudorf est médecin hygiéniste principal de la région de Saskatoon à la Régie de la santé de la Saskatchewan et professeur au Département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'Université de la Saskatchewan. Il a obtenu son diplôme en médecine de l'Université de la Saskatchewan, une maîtrise en sciences de la santé (santé communautaire et épidémiologie) de l'Université de Toronto. Il est un associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, avec certificat en santé publique et médecine préventive. Il a occupé divers postes de direction en santé publique au Canada, notamment à titre de président du Conseil de l'Initiative sur la santé de la population canadienne, de président de l'Association canadienne de santé publique et de président de l'organisme Médecins de santé publique du Canada.

Le Dr Neudorf siège actuellement au comité de rédaction de la Revue canadienne de santé publique et du Comité consultatif d'analyse stratégique de l'Institut canadien d'information sur la santé du Canada. Il est coordonnateur du Réseau canadien pour la santé urbaine du Canada et assure la liaison avec le Regions for Health Network (OMS, Europe).


L’honorable Jane Philpott, M.D., CCMF, MSP, c.p.
Doyenne de la Faculté des sciences de la santé et directrice de l’École de médecine, Université Queen’s
Chef de la direction, Organisation médicale universitaire du Sud-Est de l’Ontario

La Dre Jane Philpott est professeure de médecine familiale, doyenne de la Faculté des sciences de la santé et directrice de l’École de médecine de l’Université Queen’s, à Kingston (Ontario). Elle est chef de la direction de l’Organisation médicale universitaire du Sud-Est de l’Ontario et conseillère spéciale de la ministre sur la Plateforme ontarienne des données sur la santé. La Dre Philpott est médecin, professeure et ancienne députée. Elle a obtenu son doctorat en médecine de l’Université Western et a fait sa résidence en médecine familiale à l’Université d’Ottawa, enchaînant ensuite avec un stage postdoctoral en médecine tropicale et une maîtrise en santé publique de l’Université de Toronto. La Dre Philpott a passé les dix premières années de sa carrière de médecin au Niger, en Afrique de l’Ouest. En 1998, elle a déménagé à Stouffville, en Ontario, où elle a exercé la médecine familiale pendant 17 ans. Elle a été chef du Département de médecine familiale à l’Hôpital de Markham–Stouffville et professeure agrégée à la Faculté de médecine de l’Université de Toronto. Elle a été élue députée de Markham–Stouffville en 2015 et a occupé, de 2015 à 2019, de nombreux postes au sein du Cabinet fédéral, dont ministre de la Santé, ministre des Services aux Autochtones, et présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique.


Andrew Pinto, M.D., CCMF, FRCPC, M. Sc.
Directeur, Laboratoire Upstream, MAP Centre for Urban Health Solutions, Institut du savoir Li Ka Shing, Unity Health Toronto
Clinicien-chercheur, Hôpital St. Michael
Professeur agrégé, Faculté de médecine, Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé et École de santé publique Dalla Lana, Université de Toronto
Professeur agrégé de recherche clinique, Réseau UTOPIAN, Université de Toronto

Le Dr Andrew Pinto est fondateur et directeur du Laboratoire Upstream (en anglais seulement), une équipe de recherche qui s’emploie à intégrer les soins de santé et les services sociaux, la gestion de la santé des populations et les données pour permettre la prestation de soins proactifs. Il est spécialiste en santé publique et en médecine préventive et médecin de famille à l’Hôpital St. Michael, et chercheur au MAP Centre de l’Institut du savoir Li Ka Shing, à Unity Health Toronto. Il est professeur agrégé à l’Université de Toronto, rattaché au Département de médecine familiale et communautaire, à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé et à l’École de santé publique Dalla Lana. Il est également responsable de l’intelligence artificielle au sein de la collaboration EXITE et directeur associé du Réseau UTOPIAN, réseau de recherche fondée sur la pratique de l’Université de Toronto.


Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique
Agence de la santé publique du Canada

La Dre Theresa Tam a été nommée administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 26 juin 2017. Elle est médecin et possède une expérience en matière d'immunisation, de maladies infectieuses, de préparation aux situations d'urgence et d'initiatives de sécurité sanitaire mondiale.

La Dre Tam a obtenu son diplôme en médecine à l'Université de Nottingham, au Royaume-Uni. Elle a fait sa résidence en pédiatrie à l'Université de l'Alberta et a obtenu une bourse de recherche scientifique en maladies infectieuses pédiatriques à l'Université de la Colombie-Britannique. Elle est une Associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et elle a publié plus de 55 publications sur la santé publique dans des revues évaluées par les pairs. Elle est également diplômée du Programme canadien d'épidémiologie de terrain.

La Dre Tam a occupé plusieurs postes de gestion de niveau supérieur à l'Agence de la santé publique du Canada, dont celui d'administratrice en chef adjointe de la santé publique et celui de sous‑ministre adjointe responsable de la Prévention et du contrôle des maladies infectieuses. Au cours des 20 ans qu'elle a passés dans la santé publique, elle a fourni son expertise technique et assuré le leadership concernant les nouvelles initiatives visant à améliorer la surveillance des maladies transmissibles, de renforcer les programmes d'immunisation, de consolider la gestion des interventions d'urgence en santé, ainsi que la biosécurité et biosûreté des laboratoires. Elle a joué un rôle de chef de file dans la réponse du Canada aux interventions d'urgence en santé publique, y compris le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la pandémie d'influenza H1N1 et la maladie à virus Ebola.

La Dre Tam a agi à titre d'experte internationale au sein de certains comités de l'Organisation mondiale de la Santé et a participé à de multiples missions internationales liées à la lutte contre le SRAS, la pandémie d'influenza et la poliomyélite.

Date de modification :