Le 5 mai marque la Journée nationale de sensibilisation aux femmes et filles autochtones disparues et assassinées, également appelée la Journée de la robe rouge

Le 5 mai marque la Journée nationale de sensibilisation aux femmes et filles autochtones disparues et assassinées (en anglais seulement), également appelée la Journée de la robe rouge (en anglais seulement), idée de l’artiste métisse Jamie Black qui y voit « une réponse esthétique à un problème d’importance nationale ». L’histoire canadienne a contribué à la violence dont sont victimes les femmes et les filles autochtones au Canada. Par conséquent, la violence contre les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones est disproportionnellement élevée. Le 5 mai, nous rendons hommage à la vie des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées en sensibilisant le public à cette tragédie nationale et nous tournons nos pensées vers les familles et les communautés qui vivent le deuil d’un être cher. Afin de susciter une prise de conscience et de rendre hommage aux victimes au cours de cette journée, portez du rouge, inscrivez-vous à l’activité virtuelle Bouger, c’est guérir – marche ou course au moyen de SIMPLYK (en anglais seulement)(tous les employés fédéraux peuvent s’inscrire gratuitement), renseignez-vous sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, et participez aux activités prévues dans votre région pour commémorer cette journée.

Si vous ou une personne que vous connaissez êtes en détresse, prévalez-vous des services accessibles en tout temps :

Ligne d’écoute d’espoir (service axé sur les Autochtones) : 1-855-242-3310

Services de crise Canada (service pancanadien) : 1-833-456-4566

Date de modification :