Profils des titulaires d’une bourse Transition à un rôle de chef de file

Bourse de recherche axée sur le patient – volet Transition à un rôle de chef de file

La possibilité de financement Bourse de recherche axée sur le patient – volet Transition à un rôle de chef de file s’inscrit dans le cadre de l’Initiative de renforcement des capacités de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP). La bourse soutient le lancement de la carrière de la prochaine génération de spécialistes de la recherche axée sur le patient (RAP) et le perfectionnement continu de ces chercheuses et chercheurs grâce à un encadrement assuré par les chefs de file de ce milieu. La possibilité de financement comprenait également des fonds réservés à la recherche en santé autochtone.

Profils des titulaires

Profil :

Mary Aglipay

Titre du projet : Determining Covid -19 Disease Burden and the Effectiveness of Public Health Measures in Children [Fardeau de la COVID-19 et efficacité des mesures de santé publique chez les enfants]
Superviseurs : Drs Jonathon Maguire et Jeffrey Kwong
Établissement d’affiliation : Université de Toronto

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : J’en suis à ma première année au doctorat en épidémiologie à l’Université de Toronto. Mes recherches portent sur l’utilisation d’outils d’apprentissage automatique et de méthodes axées sur le patient pour examiner le fardeau de la COVID-19 chez les enfants et l’efficacité des mesures de santé publique en réponse à la COVID-19.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Dans le cadre de mes études de troisième cycle, j’utiliserai l’apprentissage automatique pour exploiter le pouvoir des ensembles de données complexes. Ces algorithmes peuvent creuser les inégalités existantes en matière de santé, certes, mais ils peuvent aussi être utilisés de manière proactive pour favoriser l’équité en santé.

Je travaillerai avec l’équipe de patients et de cliniciens de TARGet Kids!, le plus grand réseau de recherche en soins de première ligne pour les enfants au Canada, afin d’intégrer l’équité dans la conception, le déploiement et l’évaluation des modèles d’apprentissage automatique.

Hyperliens pertinents :

Brooke Allemang

Titre du projet : The READY2Exit Study: Readiness and Experiences of Adolescents and Young Adults with Co-occurring Physical and Mental Health Issues Exiting Pediatric Services [L’étude READY2Exit : préparation et expérience des adolescents et des jeunes adultes ayant des problèmes de santé physique et mentale concomitants qui doivent abandonner les services pédiatriques]
Superviseures : Dres Gina Dimitropoulos et Susan Samuel
Établissement d’affiliation : Université de Calgary

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis travailleuse sociale clinique et fervente défenseure du partenariat avec les jeunes dans la recherche en santé. Mon projet illustre bien cette passion : au moyen de méthodes mixtes faisant appel aux jeunes, je cherche à comprendre les besoins des jeunes ayant des problèmes de santé physique et mentale concomitants qui doivent abandonner les services pédiatriques.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : J’aspire à faire progresser la science et la pratique de la recherche en santé faisant intervenir les jeunes au Canada. À cette fin, je me spécialise dans la participation significative des jeunes tout au long du processus de recherche. Par la collaboration avec des équipes multidisciplinaires, l’établissement de partenariats avec de jeunes patients, la direction d’un conseil consultatif provincial de jeunes et une participation régulière à des initiatives de formation dans le cadre de la SRAP, je favorise mon développement en tant que cheffe de file en RAP grâce à l’élargissement de mes perspectives, de mon esprit critique et de mon réseau.

Hyperliens pertinents :

Kristelle Alunni-Menichini

Titre du projet : L’intégration des personnes ayant un savoir expérientiel dans les approches de collaboration : comment soutenir leur participation
Superviseurs : Michel Perreault et Brigitte Vachon
Établissement d’affiliation : McGill et Institut universitaire en santé mentale Douglas

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : J’aspire à développer des projets de recherche inclusifs et collaboratifs auprès des personnes aux prises avec des problèmes complexes de dépendance. Avec l’appui de cette bourse, j’ai la chance d’identifier les conditions gagnantes et les défis associés à l’intégration de personnes ayant des problèmes complexes de santé au sein d’approches de collaboration.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Il est primordial de mieux intégrer les personnes ayant une expérience de vie dans les projets qui les concernent. J’aspire donc perfectionner mes habiletés à intégrer les personnes aux prises avec des problèmes complexes de santé, en particulier les plus vulnérables, au sein de projets de recherche, d’approches de collaboration et de politiques publiques. Cela sera certainement la ligne directrice de mes projets de recherche futurs et la bourse obtenue est un levier important pour y parvenir.

Hyperliens pertinents :

Anna Chudyk

Titre du projet : Building capacity for patient-oriented research within a Canadian research hospital [Renforcer les capacités en recherche axée sur le patient au sein d’un hôpital de recherche canadien]
Superviseure : Annette Schultz
Établissements d’affiliation : Université du Manitoba et Centre de recherche de Saint-Boniface

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Ma bourse de recherche postdoctorale est axée sur l’enrichissement de la théorie qui sous-tend la RAP et sur l’application de ces connaissances à la recherche clinique concernant les personnes âgées. Je travaille actuellement à un examen des modèles/cadres de mobilisation des patients, à une étude à méthodes mixtes de la recherche financée par la SRAP et à l’amélioration des protocoles de rétablissement après une intervention chirurgicale au cœur par l’inclusion du point de vue des patients et des soignants.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : J’ai présenté une demande dans le cadre de ce programme pour faciliter ma transition vers une carrière de clinicienne-chercheuse indépendante en recherche axée sur le patient. Voici mon plan pour devenir cheffe de file dans le milieu de la RAP : a) me spécialiser dans les principaux domaines de connaissance de la RAP, b) appliquer l’expertise acquise à l’élaboration d’un programme clinique de RAP et d’un système ou d’une culture qui améliore les capacités en matière de RAP dans mon hôpital de recherche, et c) établir de véritables relations de travail avec divers groupes de patients-partenaires et de chercheurs universitaires au sein du milieu de la RAP.

Hyperliens pertinents :

Andrea Cross

Titre du projet : Family Engagement in Research: Evaluation, sustainability, and scalability of an online training program for family and research partners in child health research [La participation des familles à la recherche : évaluation, viabilité et adaptabilité à grande échelle d’un programme de formation en ligne pour les familles et les partenaires de recherche dans le domaine de la santé des enfants]
Superviseurs : Dr Jan Willem Gorter (superviseur principal), Dre Christine Chambers, Mme Donna Thomson et Mme Connie Putterman
Établissement d’affiliation : Université McMaster

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis boursière postdoctorale au Département de pédiatrie et à l’École des sciences de la réadaptation de l’Université McMaster. Mes recherches portent sur la viabilité, l’adaptabilité à grande échelle et les répercussions à long terme d’un cours en ligne sur la participation des familles à la recherche. Le cours (en anglais seulement) a été élaboré et est offert en partenariat avec des parents et des chercheurs.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : La recherche axée sur le patient a toujours été au cœur de mon programme de recherche. En tant que titulaire d’une bourse de RAP, je me réjouis des possibilités en matière de perfectionnement professionnel et de mentorat offertes par mon comité de supervision, le programme de financement et l’entité de formation nationale. Ces occasions de formation me permettront d’approfondir mes connaissances et mes compétences en ce qui a trait à la mobilisation des patients, à l’établissement de partenariats et à la mobilisation des connaissances, et m’aideront à établir et à cultiver des réseaux interdisciplinaires en RAP et à devenir cheffe de file dans le milieu de la RAP.

Hyperliens pertinents :

Amanda Fowler-Woods

Titre du projet : Identity as Visibility: perspectives and experiences of Indigenous peoples in Manitoba with racial, ethnic, and Indigenous identifier data collection within healthcare [Identité et visibilité : point de vue et expérience des peuples autochtones au Manitoba concernant la collecte de données sur la race, l’origine ethnique et l’identité autochtone dans les soins de santé)
Superviseures : Dres Annette Schultz et Deborah McPhail
Établissement d’affiliation : Université du Manitoba

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : En tant que membre des Premières Nations, l’épistémologie, l’ontologie, l’axiologie et la méthodologie autochtones façonnent et guident mon travail de recherche, ainsi que tous les aspects de ma vie. L’élément central de ma thèse est la restauration et la recontextualisation de l’identité autochtone, un acte de résistance qui perturbe le silence et la marginalisation des peuples autochtones au sein du système de soins de santé.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Comme je suis responsable du partenariat entre l’Institut de la santé et de la guérison autochtones — Ongomiizwin et le George and Fay Yee Centre for Healthcare Innovation — Unité de soutien de la SRAP du Manitoba, bon nombre d’occasions s’offrent à moi pour consolider ma place à titre de cheffe de file en recherche axée sur le patient. Ce rôle suppose la participation à de nombreux comités de direction, conseils d’administration, projets et équipes. Je figure notamment parmi les chercheurs principaux de la demande retenue pour le financement des cinq prochaines années de l’Unité de soutien de la SRAP du Manitoba.

Contributions au milieu de la recherche sur la santé des Autochtones : Tout au long de ma carrière en recherche à l’Université du Manitoba (11 ans) et dans le cadre de ma thèse, je me suis engagée à mener des travaux qui honorent les réalités historiques et contemporaines des peuples autochtones du Canada et je défends fermement l’application des principes de la recherche impliquant respectueusement les Autochtones.

Amédé Gogovor

Titre du projet : Patient-engaged development of standards for a reporting guideline for scaling studies of health interventions [Établissement de normes en collaboration avec les patients en vue de lignes directrices pour rapporter les résultats de la mise à l’échelle d’interventions en santé]
Superviseurs : France Légaré, David Moher, Karina Prévost, Andrew Milat et Paula Rochon
Établissement d’affiliation : Université Laval

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis boursier postdoctoral dans les domaines de la recherche sur les services de santé et de la mobilisation des connaissances. Je dirige l’établissement de normes de présentation de rapports pour les études visant à adapter des interventions à grande échelle, projet qui tient compte des principes de la recherche axée sur le patient. Mes recherches portent sur l’expérience des patients, l’utilisation des médicaments, l’analyse du sexe et du genre et l’analyse intersectionnelle pour améliorer les résultats cliniques et l’équité en santé, ainsi que la méta-recherche.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : On reconnaît de plus en plus que la mobilisation des patients et du public permet d’améliorer la recherche et les résultats cliniques. Mon intérêt pour la recherche axée sur le patient découle de ma participation à la conception, à la mise en œuvre et à la diffusion des résultats d’une série d’enquêtes sur les soins de santé menées auprès du grand public et des professionnels de la santé au Canada, ainsi que de mes travaux de doctorat sur les soins axés sur le patient et l’expérience des patients. Mon programme de travail dans le cadre de cette bourse s’harmonise bien avec mes objectifs en tant que chercheur indépendant, car il recourt à des stratégies de mobilisation des patients et des communautés comme moyen de parvenir à l’équité en santé.

Hyperliens pertinents :

Tanya Halsall

Titre du projet : A developmental evaluation that applies a youth-driven approach to examine the implementation of the Icelandic Model for Primary Prevention of Substance Use within a Canadian community [Une évaluation développementale menée par les jeunes visant à examiner la mise en œuvre du modèle islandais de prévention primaire de la consommation de psychotropes dans une communauté canadienne]
Superviseure : Kim Matheson
Établissement d’affiliation : Institut de recherche en santé mentale de l’Université d’Ottawa

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : J’applique des méthodes participatives pour collaborer avec des jeunes à la conception de stratégies de recherche et d’initiatives communautaires visant à promouvoir la santé mentale. Dans le cadre de mon programme de travail, je dirige une étude sur la mise en œuvre d’un modèle de prévention islandais dans une communauté rurale de l’Ontario.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : J’ai présenté une demande dans le cadre de ce programme de financement afin de pouvoir continuer à apprendre comment intégrer la voix des jeunes dans les initiatives qui adoptent une approche écologique de la promotion de la santé mentale. Ainsi, j’ai continué à approfondir mes relations avec les principaux défenseurs de la jeunesse et j’ai établi de nouveaux partenariats avec des décideurs, le monde universitaire et des organismes travaillant à l’échelle du système. Mes recherches produisent de nouvelles connaissances sur les pratiques exemplaires en matière de mobilisation des jeunes dans la promotion de la santé.

Hyperliens pertinents :

Gerald Jordan

Titre du projet : Where do I belong? A participatory, mixed methods study examining citizenship among youth experiencing the onset of a mental illness [Où est ma place? Une étude participative à méthodes mixtes examinant la citoyenneté chez les jeunes qui éprouvent les premiers symptômes d’une maladie mentale]
Superviseurs : Srividya N. Iyer, Laura Burke, Amal Abdel-Baki, Larry Davidson, Chyrell Bellamy et Michael Rowe
Établissements d’affiliation : Université McGill et Yale Program for Recovery and Community Health

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Mon programme de recherche postdoctorale examine comment un grave problème de santé mentale comme la psychose transforme la vie et le groupe social des jeunes, et comment ces transformations sont façonnées par les déterminants sociaux et communautaires de la santé et de la résilience, tels que les services communautaires de santé mentale. Mon but est de mener des recherches qui soutiennent la création de communautés équitables et inclusives pour les personnes aux prises avec un problème de santé mentale, et de montrer que les personnes atteintes d’une maladie mentale ne sont pas un fardeau pour la société.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Je crois fermement que la recherche doit être menée en partenariat étroit avec les personnes touchées par les sujets de recherche. Cela permet de s’assurer que les recherches sont utiles, que les méthodes sont appropriées et menées dans le respect de l’éthique, et que les résultats correspondent davantage à la réalité quotidienne des personnes concernées. Je cherche également à soutenir le perfectionnement professionnel et intellectuel de mes collègues chercheurs afin qu’ils puissent un jour devenir des chefs de file dans un domaine de leur choix, ce que je trouve très gratifiant.

Hyperliens pertinents :

Michelle Knox

Titre du projet : Examining Ethical and Equitable Access to Medical Assistance in Dying: Attitudes, Behaviours, and Experiences Relating to Service Utilization [Examen de l’accès éthique et équitable à l’aide médicale à mourir : attitudes, comportements et expériences en lien avec l’utilisation des services]
Superviseurs : Aidan Rowe et Adrian Wagg
Établissement d’affiliation : Université de l’Alberta

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis étudiante au doctorat en médecine, et mon programme doctoral explore les dimensions sociales de l’aide médicale à mourir et l’expérience des patients en phase terminale en ce qui concerne l’accès aux soins de santé. Mes objectifs dans le cadre de ma bourse de recherche comprennent l’évaluation et l’application de méthodes interdisciplinaires pour susciter la participation des intervenants dans l’amélioration des soins palliatifs et d’autres soins de santé.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : J’ai présenté une demande de bourse de recherche parce qu’elle me donnerait l’occasion de faire converger mes intérêts très variés dans l’optique de la recherche axée sur le patient. Mes activités de perfectionnement professionnel consistent, entre autres, à mettre au point et à l’essai des outils de mobilisation des patients pour des projets de santé participatifs au Design x Health Research Innovation Lab (Université de l’Alberta). Grâce à cette bourse de recherche, j’espère élaborer un programme tirant parti de ma formation interdisciplinaire et de mon expérience méthodologique diversifiée afin de favoriser de nouvelles pratiques de collaboration pour l’innovation dans les systèmes de santé.

Hyperliens pertinents :

Linda Nguyen

Titre du projet : Exploring sibling relationships of adolescents with disabilities during health care transition [Étude de la relation entre les adolescents handicapés et leurs frères et sœurs pendant les transitions en matière de soins de santé]
Superviseur : Dr Jan Willem Gorter
Établissement d’affiliation : Université McMaster

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis candidate au doctorat à l’École des sciences de la réadaptation et au Centre CanChild pour la recherche sur les incapacités infantiles de l’Université McMaster. Mes études doctorales sont axées sur l’expérience des frères et sœurs de jeunes handicapés pendant la transition vers l’âge adulte, y compris la transition aux soins de santé pour adultes.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Pour devenir cheffe de file en recherche axée sur le patient, je compte poursuivre :

  1. mon partenariat de recherche avec un conseil consultatif de jeunes frères et sœurs, composé de six jeunes adultes ayant une sœur ou un frère handicapé au Canada;
  2. ma collaboration avec une équipe internationale afin de mettre en commun les leçons apprises sur la manière de collaborer avec les jeunes dans la recherche;
  3. la création et la présentation conjointes de produits d’application des connaissances, tels qu’un site Web, des infographies et des conférences, afin de communiquer les résultats de la recherche.

Hyperliens pertinents :

Sophie Roher

Titre du projet : Collaboration or domination? Indigenous patients’ and biomedical healthcare providers’ understandings and experiences with Indigenous wellness services and Indigenous healing practices at Stanton Territorial Hospital in Yellowknife, Northwest Territories [Collaboration ou domination? Compréhension et expérience des patients autochtones et des fournisseurs de soins de santé biomédicaux en ce qui concerne les services de mieux-être et les pratiques de guérison autochtones à l’Hôpital territorial Stanton à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest]
Superviseure : Dre Jennifer Gibson
Établissement d’affiliation : Université de Toronto

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Mon programme de travail s’appuie sur un projet que j’ai mené avec le conseil consultatif des aînés de l’Hôpital territorial Stanton à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Il porte sur la compréhension des patients autochtones et des fournisseurs de soins de santé biomédicaux à l’égard des services de mieux-être et des pratiques de guérison autochtones de l’Hôpital territorial de Stanton ainsi que sur leur expérience de ces services et pratiques. Il cherche également à améliorer la prestation de soins hospitaliers culturellement sécurisants pour les patients autochtones.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Dans le cadre de ma bourse de recherche, j’ai mis l’accent sur le développement de connaissances et de compétences clés en matière de recherche axée sur le patient dans le but de devenir une chercheuse de premier plan dans ce domaine. Par exemple, pour perfectionner mes compétences professionnelles et de recherche, je me suis concentrée sur le réseautage et la collaboration, ainsi que sur l’établissement de partenariats avec des intervenants locaux et régionaux. Ces compétences ne sont pas à négliger en recherche axée sur le patient, car un travail en véritable collaboration et partenariat est indispensable à la réalisation de recherches pertinentes, éthiques et bénéfiques, en particulier avec les communautés autochtones et du Nord.

Contributions au milieu de la recherche sur la santé des Autochtones : Mon programme a été créé en collaboration avec des aînés et d’autres Autochtones, et supervisé par un comité consultatif des communautés autochtones de la région concernée. Il a également été guidé par le concept de double regard, principe directeur mi’kmaq qui reconnaît l’existence de multiples façons de voir le monde. Mes recherches utilisent des méthodes qui mettent délibérément au premier plan les visions du monde autochtones, encouragent le dialogue entre les points de vue autochtones et non autochtones, et créent un espace pour la mise en commun des connaissances autochtones et non autochtones.

Leo Rutherford

Titre du projet : Patient Reported Outcomes of Genital Reconstruction and Experiences of Surgical Satisfaction (PROGRESS) [Reconstruction génitale : résultats déclarés par les patients et niveau de satisfaction (PROGRESS)]
Superviseur : Nathan Lachowsky
Établissement d’affiliation : Université de Victoria

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis candidat au doctorat à l’Université de Victoria, sur le territoire des lək̓ʷəŋən. Mes travaux sont axés sur la santé des personnes transgenres et les soins d’affirmation de genre. Mon projet de thèse, créé en collaboration avec des membres de la communauté trans, porte sur les résultats des interventions chirurgicales d’affirmation de genre et génère un savoir inestimable.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : L’inclusion active des patients et des membres de la communauté aux recherches qui ont une incidence sur leur vie est un sujet qui me tient à cœur. Devenir chef de file en recherche axée sur le patient est une étape essentielle pour faire de l’inclusion active des patients une réalité et œuvrer à un véritable changement pour les patients. Dans le cadre de mon travail, j’espère continuer de mener des recherches qui placent les patients trans et non binaires au centre des études sur les soins chirurgicaux qui leur sont destinés. Cette bourse de recherche a grandement influé sur ma capacité à atteindre ce but.

Hyperliens pertinents :

Ambreen Sayani

Titre du projet : Improving access to lung cancer screening in the underserved, and building capacity for future cancer patient oriented research in Canada [Améliorer l’accès au dépistage du cancer du poumon dans les populations mal desservies et renforcer les capacités de recherche axée sur les patients atteints de cancer au Canada]
Superviseurs : Aisha Lofters, Gary Bloch, Stephen Hwang, Jackie Manthorne, Erika Nicholson et Janet Parsons
Établissement d’affiliation : Institut de recherche de l’Hôpital Women’s College

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : En tant que chercheuse en sciences sociales (doctorat en politiques et équité en matière de santé) avec une expérience clinique (médecin avec formation en chirurgie oncologique), mon travail se situe à l’intersection, d’une part, de l’équité sociale et de l’équité en santé, et, d’autre part, des répercussions subséquentes sur le risque de cancer, le traitement et la survie. Mon objectif de recherche principal est de faire progresser la recherche interdisciplinaire axée sur la réduction des iniquités en matière de soins contre le cancer.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Je suis motivée par le désir d’intégrer les valeurs et les points de vue des patients dans les soins cliniques, car je crois que les priorités définies par les patients peuvent éclairer les recherches, fournir des données probantes concrètes et créer des systèmes de santé équitables. La bourse de recherche axée sur le patient m’a donné l’occasion de perfectionner mes compétences en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI), d’établir des partenariats avec des personnes auxquelles on prête rarement attention et de collaborer à la conception d’un modèle innovant et adaptable de mobilisation équitable des patients appelé « Equity-Mobilizing Partnerships in Community » (EMPaCT).

Hyperliens pertinents :

Laura Schummers

Titre du projet : A Patient-Oriented Approach to Examining the Effect of Canada’s Unique Medical Abortion Drug Policy on Patient Abortion Access and Outcomes [Une approche axée sur le patient pour examiner l’effet de la politique unique du Canada en matière de médicaments abortifs sur l’accès des patientes à l’avortement et les résultats]
Superviseure : Wendy Norman
Établissement d’affiliation : Université de la Colombie-Britannique

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je mène des recherches dans les domaines de l’épidémiologie et des politiques de santé pour améliorer la santé reproductive de la population. Dans le cadre de mon travail, je collabore étroitement avec des cliniciens, des décideurs et des patients pour analyser des données démographiques couplées. Ma bourse de recherche porte sur l’approche réglementaire sans restriction du Canada, unique en son genre, concernant le médicament abortif mifépristone et son incidence sur l’accès des patientes à l’avortement et sur les résultats cliniques.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Ce programme représente l’occasion idéale d’élargir mes connaissances en matière de recherche axée sur le patient, de mobilisation des patients et d’application des connaissances en collaboration avec les patients. Devenir cheffe de file en recherche axée sur le patient me permettra de mobiliser les patients et les intervenants de plusieurs secteurs à chaque étape de mes recherches. Cette approche est souvent exclue de la formation de cycle supérieur en épidémiologie, mais elle est d’une importance cruciale pour faire cadrer la recherche en santé avec les besoins et les priorités de ceux qui bénéficient des soins de santé : les patients.

Hyperliens pertinents :

Linzi Williamson

Titre du projet : The Role of Stigma for Veterans with Posttraumatic Stress Disorder working with Service Dogs [La stigmatisation des anciens combattants présentant un trouble de stress post-traumatique qui ont recours à un chien d’assistance]
Superviseure : Dre Colleen Anne Dell
Établissement d’affiliation : Université de la Saskatchewan

Informations sur vous et votre programme de travail dans le cadre de la bourse : Je suis boursière postdoctorale au Département de sociologie de l’Université de la Saskatchewan et évaluatrice accréditée. Mes recherches portent sur les expériences de stigmatisation des anciens combattants canadiens qui ont recours à un chien d’assistance, dans le but d’améliorer le bien-être des anciens combattants et de leur chien.

Votre stratégie pour devenir un chef de file en recherche axée sur le patient : Je mène de la recherche axée sur le patient depuis 2017, année durant laquelle j’ai entamé un stage au Centre pour la recherche axée sur le patient de la Saskatchewan. La présentation d’une demande de bourse de recherche axée sur le patient aux IRSC était une étape naturelle de ma formation et de mon perfectionnement. Pour devenir cheffe de file dans le milieu de la RAP, j’ai travaillé avec d’autres personnes participant à ce type de recherche, entré en contact avec des organismes de recherche et de financement liés à la RAP, assisté à des conférences universitaires et suivi des modules de formation et des ateliers sur la RAP et des sujets connexes.

Hyperliens pertinents :

Date de modification :