Annonce préalable : Subventions d’équipe en science de la mise en œuvre sur la santé mentale durant la petite enfance

La possibilité de financement est maintenant accessible dans RechercheNet.
Date limite de présentation des demandes : 23 juin 2022

Survol et but

La petite enfance, période de 0 et 5 ans, s’avère cruciale pour le développement du cerveau et le développement socio-affectif et est à la base de la santé mentale tout au long de la vie. Les interactions avec les proches aidants et les services sociaux et de santé durant cette période influent sur le développement cérébral et offrent l’occasion de promouvoir une bonne santé mentale et un développement socio-affectif sain, en plus de repérer et de traiter les enfants qui vivent avec un problème de santé mentale ou qui sont susceptibles d’en développer un.

La possibilité de financement Subventions d’équipe en science de la mise en œuvre sur la santé mentale durant la petite enfance vise à soutenir des projets de recherche en science de la mise en œuvre qui permettent de mieux comprendre comment améliorer la mise en œuvre systématique et équitable d’interventions fondées sur des données probantes et destinées aux jeunes enfants (c.‑à‑d. filles, garçons et enfants de diverses identités de genre âgés de 0 à 5 ans) et leurs proches aidants. Ces projets doivent traiter d’au moins un des domaines suivants :

  • Promotion d’un développement socio-affectif sain et d’une bonne santé mentale durant la petite enfance;
  • Prévention de problèmes de santé mentale durant la petite enfance;
  • Traitement de jeunes enfants vivant avec un problème de santé mentale ou à risque d’en développer un par des soins intégrés, coordonnés et axés sur la personne.

Compte tenu du rôle primordial joué par les proches aidants durant la petite enfance, les interventions axées sur la périnatalité ou les aidants seront admissibles, à la condition que ces interventions entraînent l’amélioration de la santé mentale et du bien-être des enfants de 0 à 5 ans.

En recourant à la science de la mise en œuvre, cette possibilité de financement vise à élargir les connaissances sur la façon de mettre en application et d’adapter localement des interventions en santé mentale durant la petite enfance, dans divers contextes et secteurs, en augmentant l’acceptabilité, l’adoption à grande échelle, la pertinence, la faisabilité, la fidélité, la rentabilité, le rayon d’action et la viabilité. Les données probantes qui en découleront contribueront à l’amélioration des programmes, des services et des politiques et favoriseront ainsi la coordination et l’intégration d’une approche plus équitable et culturellement sécurisante chez un large éventail d’intervenants, afin d’améliorer les efforts de promotion de la santé mentale, de prévention et de traitement des problèmes de santé mentale, ainsi que des soins offerts à cette fin durant la petite enfance.

Les objectifs particuliers de cette possibilité de financement sont les suivants :

  • Trouver des solutions pour améliorer la mise en œuvre d’interventions culturellement sécurisantes (programmes, services, politiques) ciblant des populations variées afin d’accroître les efforts de promotion de la santé mentale, de prévention et traitement des problèmes de santé mentale, ainsi que des soins offerts à cette fin durant la petite enfance.
  • Contribuer au progrès de la science de la mise en œuvre au regard de la mise en œuvre équitable coordonnée et viable d’interventions culturellement sécurisantes visant à améliorer la santé mentale au début de la vie.
  • Stimuler les collaborations interdisciplinaires et intersectorielles dans la promotion de la santé mentale et dans la prévention et le traitement des problèmes de santé mentale, de même que dans les soins offerts à cette fin durant la petite enfance, pour susciter une mobilisation et une participation significatives.
  • Développer et stimuler les capacités de recherche et de mobilisation des connaissances en science de la mise en œuvre parmi les chercheurs et les utilisateurs des connaissances œuvrant à l’amélioration de la santé mentale durant la petite enfance.
  • Assurer la représentation et la participation significatives de personnes ayant historiquement fait face à des obstacles dans l’écosystème de la recherche, notamment les personnes marginalisées en raison de leur genre, les Autochtones, les minorités racisées, les personnes handicapées et les membres des communautés LGBTQ2S+.
  • Renforcer l’excellence en recherche et assurer un impact maximal par l’application de divers facteurs identitaires de nature biologique et/ou socioculturelle dans le plan de recherche, notamment diverses méthodes de recherche comme celles fondées sur les systèmes de connaissances autochtones, et par la mobilisation de personnes ayant une expérience concrète.

Domaines prioritaires et fonds disponibles

Le montant total disponible dans le cadre de cette possibilité de financement s’élève à 6 250 000 $, somme suffisante pour financer environ cinq (5) subventions. La valeur de chaque subvention pourra atteindre 250 000 $ par année sur un maximum de cinq ans, pour un total de 1 250 000 $ par subvention. Deux (2) des cinq (5) subventions soutiendront des projets cadrant avec le but général de cette possibilité de financement. Les trois (3) autres subventions financeront un projet dans chacun des domaines prioritaires suivants :

  • Programmes, services et politiques de santé mentale durant la petite enfance destinés aux Premières Nations, aux Inuits, aux Métis et/ou aux Autochtones en milieu urbain – Institut de la santé des Autochtones (ISA) des IRSC
  • Prévention et traitement du stress post-traumatique par des interventions durant la petite enfance et/ou la période périnatale – Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT) des IRSC
  • Initiative Repenser la santé par des soins intégrés : repenser la santé mentale durant la petite enfance par des soins intégrés – Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC

Partenaires

L’Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents (IDSEA) des IRSC, en partenariat avec l’Institut de la santé des Autochtones (ISA), l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT), l’Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) et la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des IRSC.

Calendrier prévu

Ces dates sont provisoires et sont sujettes à changement.

  • Lancement du programme : mars 2022
  • Date limite de présentation des demandes : juin 2022
  • Avis de décision : novembre 2022

Coordonnées

Pour toute demande de renseignements :

Centre de contact des IRSC
Téléphone : 613-954-1968
Sans frais : 1-888-603-4178
support-soutien@cihr-irsc.gc.ca

Mise en garde

Les renseignements fournis dans cette annonce sont provisoires et ne représentent pas un engagement financier officiel des Instituts de recherche en santé du Canada. Par conséquent, ils pourraient différer des détails de la possibilité de financement qui sera publiée dans RechercheNet.

Date de modification :