Objectifs stratégiques de l’initiative Assurer un avenir en santé, possibilités de financement de l'IDSEA et composition du Conseil consultatif de la jeunesse
Message de la Dre Christine Chambers

Difficile de donner un sens à l’incompréhensible tragédie des 215 enfants dont les restes ont récemment été retrouvés dans un site de sépulture anonyme sur les lieux de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops, en Colombie-Britannique. La Dre Carrie Bourassa, directrice scientifique de l’Institut de la santé des Autochtones des IRSC, a publié une déclaration accompagnée de ressources pour ceux qui ont besoin de soutien.

À la fin d’une présentation que j’ai donnée cette année lors de la conférence du Groupe de recherche en urgence pédiatrique du Canada, le Dr Terry Klassen m’a demandé sans détour : « Comment pouvons-nous aider? ». Le rapport (traduction bientôt disponible) sur l’initiative Assurer un avenir en santé (AAS) décrit un ensemble de cinq priorités pour améliorer de façon mesurable la santé et le bien-être des enfants, des jeunes et des familles du Canada. L’une de ces priorités : faire en sorte que la recherche et les connaissances soient porteuses. Ce thème prioritaire s’accompagne de neuf objectifs stratégiques définis par les parties prenantes de l’initiative. Ils vont de l’accélération de la mobilisation des connaissances pour orienter les politiques, les pratiques et la promotion de la santé jusqu’à l’adoption d’une démarche fondée sur le cycle de vie pour la conception et l’exécution de la recherche, et ce, dans le but ultime que les nouvelles connaissances passent rapidement du labo à la pharmacie du coin! La communauté de l’IDSEA peut contribuer aux efforts pour la santé et le bien-être des enfants, des jeunes et des familles en s’inspirant de ces neuf objectifs stratégiques et en les intégrant dans son travail. Notre équipe s’affaire d’ailleurs à intégrer ces objectifs dans les initiatives de l’Institut et nous sommes impatients de pouvoir vous en dire plus.

Les IRSC vont bientôt lancer une nouvelle possibilité de financement qui découle de leurs travaux dans le cadre d’AAS et dont l’objectif est : comprendre et atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants, les adolescents et les familles au Canada. L’IDSEA est ravi de collaborer avec l’Institut du vieillissement (IV), l’Institut de la santé des femmes et des hommes (ISFH), l’Institut de la santé des Autochtones (ISA), l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT) et l’Institut de la santé publique et des populations (ISPP) des IRSC, ainsi qu’avec la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, dans la commandite de cette imminente possibilité de financement. Le soutien d’une vingtaine de subventions permettra la réalisation de recherches et la collecte de données essentielles et cruciales dont pourront disposer les décideurs et un large éventail d’intervenants alors qu’ils travailleront à l’atténuation efficace de l’incidence des restrictions de santé publique liées à la COVID-19 sur les enfants, les adolescents et les familles partout au pays.

En outre, nous sommes ravis d’annoncer le lancement de la nouvelle édition du concours de vidéos Entretiens de l’IDSEA, qui en est maintenant à sa septième année, ainsi que celui du nouveau cycle de recrutement de notre conseil consultatif de la jeunesse. Vous trouverez plus de précisions ci-dessous. Je vous prie de faire largement connaître ces possibilités à vos réseaux.

Cordialement,

Christine

Date de modification :