Résultats de la possibilité de financement canadienne pour une intervention de recherche rapide contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

227 demandes admissibles présentées, 47 subventions accordées et 26,8 M$ investissement total

Le 19 mars 2020, l’honorable Patty Hajdu, ministre fédérale de la Santé, a annoncé l’investissement additionnel de 25 M$ dans la possibilité de financement canadienne pour une intervention de recherche rapide contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID 19). Ce montant, qui représente une partie de l’investissement de 275 M$ annoncé par le premier ministre le 11 mars 2020 pour la recherche sur la COVID 19, sera distribué par les IRSC dans le cadre de ce même concours, qui représente maintenant un investissement total de 52,6 M$, et grâce auquel les IRSC pourront financer 49 subventions de plus, ce qui portera le nombre de subventions accordées à 96.

Les fonds pour ce concours sont alloués par l’intermédiaire des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRNSG), du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), du Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC) dans le cadre du fonds Nouvelles frontières en recherche (FNFR), du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et de Génome Canada.

Partenaire Contribution
Instituts de recherche en santé du Canada* 42 237 109 $*
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada 714 250 $
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada 858 462 $
Comité de coordination de la recherche au Canada (dans le cadre du FNFR) 7 000 000 $
Centre de recherches pour le développement international 1 498 188 $
Génome Canada 244 715 $
Remarque : La contribution des IRSC provient du Fonds de recherche sur les nouvelles menaces pour la santé, de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC, et des contributions d’urgence du gouvernement du Canada (qui incluent le montant de 25 M$ annoncé le 19 mars 2020).

Processus d’évaluation par les pairs

L’évaluation par les pairs repose sur le temps et le dévouement d’experts de tous les domaines de la recherche en santé. Pour ce concours, 118 personnes ont participé à l’évaluation. En raison de la nature urgente du concours, le processus a été accéléré de sorte à ne comporter qu’une seule étape, soit l’évaluation virtuelle. Les évaluateurs et évaluatrices ont déclaré leurs conflits d’intérêts et leur capacité d’évaluer, puis chaque demande a été attribuée à trois évaluateurs de façon à garantir une expertise appropriée pour l’évaluation de chacune d’entre elles. La grande majorité (99,6 %) des évaluateurs avaient déclaré avoir une expertise élevée ou moyenne par rapport au contenu des demandes leur ayant été attribuées.

Par la suite, les évaluateurs ont soumis un rapport anonyme comprenant des commentaires sur les forces et les faiblesses des demandes relativement aux critères d’évaluation ainsi qu’une cote globale. Une moyenne des cotes attribuées à chaque demande a été calculée pour déterminer la cote finale des demandes et établir un classement.

Résultats

Les demandes ont été présentées dans le cadre de l’un des deux domaines suivants : contre‑mesures médicales ou contre-mesures sociales et stratégiques. Dans le domaine des contre‑mesures médicales, 50 des 117 demandes reçues ont été financées, pour un investissement de 35,3 M$ dans des subventions d’une valeur moyenne de 705 000 $. Dans le domaine des contre‑mesures sociales et stratégiques, 46 des 110 demandes reçues ont été financées, pour un investissement de 17,3 M$ dans des subventions d’une valeur moyenne de 376 000 $.

En outre, les demandes ont été catégorisées selon les priorités de l’Organisation mondiale de la Santé : diagnostics; vaccins; traitements; prise en charge clinique; dynamique de la transmission, hôte animal et modèles; étude des interventions en santé publique et de leurs répercussions; dynamique sociale, communication et confiance; coordination, gouvernance et logistique.

Les demandes ont été financées par ordre de classement dans chacun des huit domaines prioritaires pour assurer une réponse équilibrée. Ces principes et processus ont été utilisés pour les deux vagues de financement. Le nombre de demandes financées n’est pas égal pour toutes les priorités, car le volume de demandes variait d’une priorité à l’autre. Par ailleurs, cinq priorités sont associées aux contre‑mesures médicales, alors que trois priorités sont associées aux contre-mesures sociales et stratégiques.

Ventilation selon le domaine de recherche et la priorité
Catégorie Nombre de demandes financées Nombre de demandes présentées Taux de succès Pourcentage du financement total Somme accordée
Ensemble du concours 96 227 42,3 % 100 % 52 552 724 $
Contre-mesures médicales 50 117 42,7 % 67,1 % 35 270 876 $

Diagnostics

12 29 41,4 % 17 % 8 944 969 $

Vaccins

6 19 31,6 % 9,6 % 5 062 762 $

Traitements

16 43 37,2 % 19,1 % 10 048 470 $

Prise en charge clinique

7 11 63,6 % 10,9 % 5 739 152 $

Dynamique de la transmission, hôte animal et modèles

11 21Note en bas de page 1 52,4 % 12,2 % 6 406 624 $
Contre-mesures sociales et stratégiques 46 110 41,8 % 32,9 % 17 281 848 $

Étude des interventions en santé publique et de leurs répercussions

23 49 46,9 % 17,7 % 9 323 830 $

Dynamique sociale, communication et confiance

12 40 30 % 8 % 4 216 738 $

Coordination, gouvernance et logistique

9 15 60 % 5,3 % 2 810 179 $
Ventilation géographique
  Nombre de demandes présentées Pourcentage de demandes présentées Nombre de demandes financées Pourcentage de demandes financées
Colombie-Britannique 34 15 % 14 14,6 %
Alberta 34 15 % 15 15,6 %
Saskatchewa 5 2,2 % 2 2,1 %
Manitoba 12 5,3 % 5 5,2 %
Ontario 98 43,2 % 37 38,5 %
Québec 32 14,1 % 17 17,7 %
Nouveau-Brunswick 0 0,0 % 0 0,0 %
Nouvelle-Écosse 8 3,5 % 4 4,2 %
Île-du-Prince-Édouard 3 1,3 % 1 1 %
Terre-Neuve-et-Labrador 1 0,4 % 1 1 %
Total 227 100 % 96 100 %
Autres renseignements
  Nombre de demandes présentées Pourcentage de demandes présentées Nombre de demandes financées Pourcentage de demandes financées
Scientifiques s’identifiant comme femmes (ensemble du concours) 65 29 % 22 22,9 %

Scientifiques s’identifiant comme femmes (contre mesures médicales)

20 8,9 % 5 5,2 %

Scientifiques s’identifiant comme femmes (contre mesures sociales et stratégiques)

45 20,1 % 17 17,7 %
Demandes soumises en français (ensemble du concours) 8 3,5 % 3 3,1 %

Demandes soumises en français (contre-mesures médicales)

1 0,4 % 1 1 %

Demandes soumises en français (contre-mesures sociales et stratégiques)

7 3 % 2 2,1 %
Date de modification :