Marathon de programmation international à Stockholm
De nouvelles idées numériques pour contrer l’antibiorésistance

Du 13 au 15 décembre, le Conseil de recherche suédois et l’Initiative de programmation conjointe sur la résistance aux antimicrobiens (IPCRAM) coorganisent l’activité « Piratons la RAM 2019 », en collaboration avec les Instituts de recherche en santé du Canada et le Conseil de recherche norvégien. L’activité a pour but de mobiliser les capacités numériques en vue de relever le défi de l’antibiorésistance.

Des participants venus des dix-sept pays membres de l’IPCRAM se réuniront ce weekend pour travailler ensemble à trouver des idées novatrices pour prévenir et contrer l’augmentation des bactéries résistantes.

« Nous avons hâte de voir ce que donnera la collaboration active de chercheurs, de développeurs informatiques, d’entrepreneurs et de concepteurs pendant ces quelques jours. Nous attendons avec impatience leurs nouvelles approches et propositions pour l’utilisation des outils numérique dans la lutte contre l’antibiorésistance », indique Jan‑Ingvar Jönsson, secrétaire générale de la médecine et de la santé au Conseil de recherche suédois et présidente par intérim de l’IPCRAM.

Plusieurs pays membres de l’IPCRAM ont octroyé des bourses de voyage à leurs représentants. Plus de 50 participants de diverses disciplines des sciences et du monde numérique seront présents à l’activité. À la fin de cette trépidante activité de collaboration, les équipes présenteront leurs solutions. Un jury choisira l’équipe dont la solution est la plus intéressante.

« Nous sommes ravis d’appuyer et de coorganiser ce hackathon avec nos partenaires sous la bannière de l’institut de recherche virtuelle de l’IPCRAM. Piratons la RAM invite les gens à sortir des sentiers battus pour trouver des solutions novatrices à l’antibiorésistance, une des plus grandes menaces de notre époque. Nous avons hâte de découvrir les nouvelles idées générées par l’événement, et nous espérons que l’IPCRAM continuera d’offrir des occasions de rapprocher les gens, les données et les infrastructures pour améliorer la coordination dans le milieu de la recherche sur l’antibiorésistance », précise la Dre Charu Kaushic, directrice scientifique de l’Institut des maladies infectieuses et immunitaires des IRSC.

Lieu et date

Quand : du 13 au 15 décembre 2019.
Où : au Nordic Forum de Kista à Stockholm, en Suède.
Présentations finales : le 15 décembre, de 13 h à 15 h 30 (HEC)
Suivez #HackingAMR2019 pour des mises à jour régulières.

Personnes-ressources

Demandes des médias :

Si vous souhaitez assister aux présentations finales, signalez votre intérêt d’ici le 13 décembre. Pour participer ou pour toute autre question, communiquez avec Sofia Günther, attachée de presse, par téléphone au +46 8 546 44 120 ou par courriel à l’adresse press@vr.se.

La personne-ressource sur place pendant la finale sera Anders Bjers, agent de communications du Conseil de recherche suédois et de l’IPCRAM, par téléphone au +46 73 550 37 88 ou par courriel à l’adresse anders.bjers@vr.se.

Pour en savoir plus, consultez la boîte à outils pour les médias.

Programme de « Piratons la RAM » (en anglais seulement)

  • Conseil de recherche suédois (CRS)
    Le Conseil de recherche suédois (en anglais et suédois seulement) est un organisme gouvernemental au sein du ministère de l’Éducation et de la Recherche qui finance la recherche et les infrastructures de recherche dans tous les domaines scientifiques. Il guide le gouvernement sur les questions de politiques de recherche et travaille à améliorer la compréhension des avantages à long terme de la recherche pour la société.

  • IRSC
    Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

  • IPCRAM [JPIAMR]
    L’IPCRAM (en anglais seulement) est une plateforme de collaboration mondiale qui a incité 27 pays à combattre la résistance aux antimicrobiens (RAM) grâce à une approche « Une seule santé ». L’initiative coordonne le financement national visant à soutenir la recherche et les activités transnationales dans les six domaines de priorité du programme stratégique de recherche et d’innovation. À ce jour, l’IPCRAM a soutenu de nombreux projets de recherche et de réseaux, pour un financement total d’environ 67 millions d’euros. Elle met actuellement sur pied une plateforme visant à étendre les capacités de recherche communes à l’échelle mondiale grâce à l’institut de recherche virtuel.

  • Conseil de recherche norvégien (RCN)
    Le Conseil de recherche norvégien (en anglais et en norvégien seulement) s’emploie à promouvoir la recherche et l’innovation de qualité pertinentes qui génèrent des connaissances dans des domaines prioritaires et permettent au pays de surmonter d’importants défis sociétaux et commerciaux.

Date de modification :