Une approche de santé publique pour diminuer les méfaits de la consommation de substances

Dre Elaine Hyshka

26 septembre 2019

Selon Santé Canada, de janvier 2016 à décembre 2018, plus de 11 500 personnes au Canada sont décédées de surdoses liées aux opioïdes. En 2017-2018, selon l’Institut canadien d’information sur la santé, sur 100 000 Canadiens et Canadiennes hospitalisés, 477 ont été admis après avoir consommé des substances telles que l’alcool, le cannabis, la cocaïne et les opioïdes.

La Dre Elaine Hyshka, professeure adjointe à l’École de santé publique de l’Université de l’Alberta, tente de trouver des traitements efficaces et humains afin d’améliorer les résultats de santé des consommateurs de drogues.

« Au début de ma carrière en recherche, dit-elle, j’ai appris qu’un grand nombre de données indiquaient que la stigmatisation et la criminalisation des personnes atteintes d’un trouble lié à la consommation de substances sont des stratégies inadéquates qui causent plus de mal que de bien. »

La Dre Hyshka est persuadée qu’une meilleure solution est une approche axée sur la santé publique.

« L’épidémie de surdoses survenant au Canada est si grave qu’elle a une incidence sur l’espérance de vie, fait-elle remarquer. Pour réduire le taux de mortalité, il faut apprendre des consommateurs de drogues et mettre en place de nouveaux programmes et de nouvelles politiques en fonction de leur expertise. »

Par l’entremise de l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances financée par les IRSC, la Dre Hyshka dirige un projet national sur les services de consommation supervisée, une stratégie prometteuse visant à prévenir les décès par surdose parmi les consommateurs de drogues. En plus de les aider, ce projet contribuera aux connaissances scientifiques et du public sur ces services, tout en facilitant leur implantation au Canada.

En tant que directrice scientifique du programme de santé et de bien-être urbains de l’Alberta, la Dre Hyshka effectue également des recherches sur le premier point de service de consommation supervisée en Amérique du Nord accessible seulement aux personnes admises à l’Hôpital Royal Alexandra d’Edmonton. Ce projet financé par les IRSC aidera à ce que les personnes atteintes de troubles liés à la consommation de substances reçoivent les meilleurs soins de santé possible, au moyen d’échanges de connaissances.

« L’Hôpital Royal Alexandra a mis sur place un programme communautaire visant à réduire les méfaits et l’adapte aux besoins des personnes hospitalisées, affirme la Dre Hyshka. La première étape de l’évaluation de cette nouvelle approche est de demander aux patients "Est-ce que ces services vous sont utiles?" ou "Les règles et les politiques appliquées sont-elles appropriées?" Nous prenons également les suggestions du personnel sur les manières de faire progresser le service, après quoi nous pouvons évaluer si le programme améliore globalement les résultats cliniques des patients. »

En outre, par son programme de recherche, la Dre Hyshka étudie d’autres services en milieu hospitalier visant à réduire les méfaits, tels que la distribution de seringues stérilisées. Les résultats de cette recherche pourraient améliorer les soins de courte durée et réduire les risques de surdose et de transmission du VIH et de l’hépatite.

« Les travaux menés par la Dre Hyshka permettent de sauver des vies, affirme le Dr Steven J. Hoffman, directeur scientifique de l’Institut de la santé publique et des populations des IRSC. Son approche novatrice, qui consiste à s’enquérir des besoins des consommateurs de substances et d’agir en conséquence, est un pas dans la bonne direction. Sa méthode se base sur des interventions éprouvées scientifiquement et sur la collaboration avec la communauté; surtout, les résultats peuvent être étendus et appliqués à d’autres programmes contrant la consommation de substances. Le travail de la Dre Hyshka est inspirant et nous rappelle que la compassion, lorsque combinée à la connaissance, forme un puissant antidote aux problèmes de santé complexes. »

Date de modification :