Lauréat 2018 du prix Bhagirath-Singh de début de carrière en recherche en maladies infectieuses et immunitaires

Dre Rebecca S. Shapiro

Analyse des interactions génétiques fondée sur les CRISPR chez un pathogène fongique : nouvelles approches servant à définir les cibles des antifongiques

La lutte aux maladies infectieuses et aux pathogènes microbiens pharmacorésistants est l’un des plus importants enjeux mondiaux en matière de santé auxquels nous devons faire face, au Canada et dans le monde entier. La compréhension des mécanismes biologiques qui sous-tendent la virulence des microbes et leur résistance aux antimicrobiens revêt une importance critique et immédiate. Les champignons pathogènes représentent une préoccupation croissante en santé publique; ils sont devenus une cause majeure de mortalité humaine, en particulier chez la population – de plus en plus grande – de personnes immunodéprimées. Les infections fongiques sont notoirement difficiles à traiter, vu le choix très limité d’options thérapeutiques antifongiques non toxiques et cliniquement efficaces, ainsi que la résistance croissante aux antifongiques. Mon programme de recherche vise à améliorer notre capacité à comprendre comment les champignons causent des maladies et résistent aux traitements antifongiques, grâce à l’élaboration et à l’utilisation de technologies poussées d’édition génomique fondées sur les CRISPR. En prenant comme point de départ Candida albicans, la cause la plus courante d’infections fongiques, nous élaborerons des systèmes CRISPR servant à créer des mutants génétiques à grande échelle, que nous utiliserons ensuite pour explorer les mécanismes génétiques qui permettent aux espèces de Candida de tolérer les traitements aux antifongiques et de causer des maladies potentiellement mortelles.

Date de modification :