Lauréat 2018 du prix Bhagirath-Singh de début de carrière en recherche en maladies infectieuses et immunitaires

Dr Abdul Sater

Examen du rôle joué par le TRAF1 dans la régulation de l’ubiquitination linéaire et son effet sur les maladies inflammatoires

Un excès d’inflammation est la cause première d’un grand nombre de maladies humaines débilitantes, dont les cardiopathies, les maladies auto-immunes et le cancer. Il est donc essentiel de cerner et de comprendre les mécanismes qui tiennent l’inflammation en échec. Nous avons récemment décrit un nouveau rôle joué par le TRAF1, une protéine adaptatrice de signalisation, dans la lutte contre l’inflammation. Nous avons montré que les personnes porteuses d’une variation génétique de leur TRAF1 fabriquent moins de protéines TRAF1, ce qui « débloque » leurs cellules inflammatoires et augmente leur risque de développer une arthrite rhumatoïde. Toutefois, les traitements ciblant le TRAF1 dans le contexte des maladies inflammatoires et auto-immunes sont compliqués, puisque le TRAF1 joue d’autres rôles, souvent antagonistes, dans d’autres voies immunitaires. La présente proposition vise donc à examiner les fonctions disparates du TRAF1, en cernant les sites où le TRAF1 interagit avec ces voies immunitaires, et en les modifiant pour agir sur une voie à la fois. Cette intervention nous permet de concevoir des traitements qui ciblent des fonctions précises du TRAF1 et qui offrent des résultats thérapeutiques positifs pour les maladies mentionnées ci-dessus.

Date de modification :