Collaboration internationale en recherche pour améliorer la santé et le bien-être des populations autochtones

M. Stacey Pene (HRC), Dre Tania Pocock (HRC), Pre Anne Kelso (NHMRC), Dre Carrie Bourassa (IRSC)

L'amélioration de la santé et du bien-être des populations autochtones de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada est au cœur d'un partenariat établi entre trois organismes de financement de la recherche médicale.

En décembre 2017, le Conseil national de recherches médicales et en santé de l'Australie (NHMRC), le Conseil de recherche en santé de la Nouvelle-Zélande (HRC) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont renouvelé leur engagement à collaborer à la réalisation de priorités communes de recherche en santé touchant les populations autochtones dans ces trois pays.

Dans l'élaboration et la mise en œuvre de toute initiative, les organismes respecteront et mettront à profit l'expertise, la culture et les valeurs des populations qu'ils représentent, à savoir les Autochtones et les insulaires du détroit de Torres, les Maoris ainsi que les Premières Nations, les Inuits et les Métis, tout en soutenant l'utilisation des méthodes autochtones de recherche sur la santé et le bien-être.

Des ententes antérieures ont mené à des interventions de recherche concertées dans des domaines qui représentent un fardeau important pour les populations autochtones, comme le diabète et la prévention du suicide. Elles ont aussi permis de créer des initiatives stratégiques pour améliorer le soutien offert aux nouveaux chercheurs d'ascendance autochtone, y compris la tenue d'un atelier de mentorat international.

En effet, le renforcement de l'effectif en recherche en santé autochtone, peu importe le stade de carrière des chercheurs, continue d'occuper une place importante dans cette nouvelle entente.

Le NHMRC, le HRC et les IRSC sont bien placés pour établir d'autres priorités cette année, puisqu'ils ont récemment consulté les membres de leur milieu pour comprendre ce qui leur importe le plus. En plus de guider les vastes stratégies de recherche des organismes, les résultats obtenus seront indispensables tout au long du partenariat pour l'élaboration d'un plan d'action concerté et la réévaluation annuelle des priorités.

Les trois organismes entretiennent une solide relation de travail depuis 15 ans. Ils sont convaincus de leur capacité d'obtenir des résultats positifs et mesurables à grande portée pour les populations autochtones et le secteur de la recherche, et ce, tout en s'assurant de mettre en valeur et de poursuivre les progrès déjà accomplis.

Lettre d’intention concernant la coopération trilatérale visant à améliorer la santé des autochtones

Date de modification :