Initiative sur les naissances prématurées – Améliorer le sort des bébés prématurés

Aperçu

Les naissances prématurées sont la cause de près des deux tiers des décès infantiles au Canada. Elles sont également associées à une morbidité accrue tout au long de la vie ainsi qu’à un plus grand risque subséquent de maladie chronique se déclarant à l’âge adulte. En plus de leur incidence sur la santé, les naissances prématurées entraînent des conséquences sociales et financières pour les personnes nées prématurément et leur famille. En outre, elles engendrent des coûts supplémentaires pour la société en ce qui touche les soins de santé et l’éducation.

Les naissances prématurées ont augmenté de 20 % au Canada au cours des vingt dernières années, pour atteindre un taux de 7,8 % en 2012. Bien que le Canada finance déjà de façon importante la recherche dans ce domaine, la cause de 70 % des naissances prématurées demeure inconnue. Étant donné qu’il existe de belles occasions de créer des approches novatrices pour comprendre, prévenir et traiter la prématurité, l’IDSEA a lancé l’Initiative sur les naissances prématurées (INP) dans le cadre de son domaine prioritaire Trajectoires de développement saines.

L’INP de l’IDSEA porte sur les priorités de recherche établies lors d’un atelier de concertation tenu en septembre 2015, où étaient réunis des chefs de file canadiens et étrangers du domaine des naissances prématurées. Plus précisément, l’Initiative vise à trouver des idées novatrices pour la recherche sur la prématurité, à améliorer le système de santé périnatale, les soins et les résultats des patients ainsi que le couplage des données et l’accès à celles-ci, et à mettre au point une stratégie nationale pour la prévention des naissances prématurées.

L’INP de l’IDSEA vise également à mieux comprendre comment prendre soin des prématurés, renforcer les services de soins de santé pour les grossesses à risque et les prématurés dans toutes les régions du pays, et stimuler de nouveaux axes de recherche en prématurité.

L’INP appuie trois efforts distincts :

  1. Réseau sur les naissances prématurées : nouveau réseau pancanadien de recherche concertée sous la direction du Dr Prakeshkumar Shah, de Sinai Health System à Toronto, qui travaille à améliorer la santé des prématurés;
  2. Amélioration du système de santé périnatale : équipe de recherche dirigée par le Dr K.S. Joseph, à l’Université de la Colombie‑Britannique et à l’Hôpital pour enfants de la C.-B., qui se consacre à l’amélioration du système de soins périnatals pour toutes les mères et leurs bébés nés prématurément;
  3. Stimuler l’innovation en matière de recherche sur les naissances prématurées : six projets visant à stimuler la recherche en vue de trouver de nouvelles façons de prédire et de prévenir la naissance avant terme, et d’améliorer les résultats sur la santé des prématurés.

Réseau sur les naissances prématurées

Dr Prakeshkumar Shah

Réseau de collaboration canadien pour améliorer le sort des prématurés et de leur famille

Dr Prakeshkumar Shah
Sinai Health System, Toronto (Ontario)

Le réseau de collaboration canadien pour améliorer le sort des prématurés et de leur famille (Improving Outcomes for Preterm Infants and their Families: A Canadian Collaborative Network), dirigé par le Dr Prakeshkumar Shah, du Sinai Health System à Toronto, réunira des chercheurs, des médecins, des infirmières et des familles d’un océan à l’autre pour améliorer la prestation des soins et, par voie de conséquence, le sort des prématurés. Le réseau fera des recherches dans le continuum des soins pour les grands prématurés. Au cours des cinq prochaines années, le réseau vise à faire augmenter de 30 % le taux de survie sans complications des prématurés. En savoir plus

Possibilité de financement archivée


Amélioration du système de santé périnatale

Dr K.S. Joseph

Approche systémique pour améliorer la régionalisation des soins périnatals

Dr K.S. Joseph
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver (C.-B.)

Dans l’ensemble, les Canadiens profitent d’excellents soins de santé périnatale. Toutefois, la régionalisation des soins dans tout le Canada entraîne une importante variabilité dans les résultats sur la santé maternelle et infantile, les pratiques de soins périnatals et le rendement des systèmes de soins de santé entre les provinces et les territoires.

A systems approach for enhancing perinatal care regionalization, projet dirigé par le Dr K.S. Joseph à l’Université de la Colombie‑Britannique et à l'Hôpital pour enfants de la C.-B., permettra d’analyser le système de soins périnatals au Canada pour déterminer l’impact de la régionalisation sur les services hospitaliers, le transport d’urgence, l’accès aux soins et les résultats sur la santé des mères et des bébés. Les conclusions serviront à formuler et à mettre en œuvre des recommandations pour optimiser les soins en collaboration avec les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé et les programmes de soins périnatals. En savoir plus

Possibilité de financement archivée


Stimuler l’innovation en matière de recherche sur les naissances prématurées

Ensemble, ces six projets feront avancer nos connaissances et notre compréhension des causes et des mécanismes de la prématurité, et guideront de nouvelles approches pour prévenir la naissance avant terme et améliorer la santé des prématurés.

Dre Karen Benzies

Modèle de soins Alberta Family Integrated Care (FICare) pour les bébés prématurés et les familles : améliorer les pratiques et les résultats

Dre Karen Benzies
Université de Calgary, Calgary (Alberta)

L’Alberta affiche le taux de naissance prématurée le plus élevé des provinces canadiennes (8,7 %). La majorité (80 %) des bébés nés prématurément sont admis dans une unité néonatale de soins intensifs (UNSI) de niveau II, un environnement hautement technologique où les parents peuvent avoir un rôle restreint dans la prestation des soins à leur bébé. Le modèle Alberta Family Integrated Care©MC (FICare) est une intervention psychoéducative qui vise à introduire et à inclure les parents dans l’UNSI en développant par étape leurs connaissances, leurs compétences et leur confiance, de sorte qu’ils soient fin prêts à s’occuper de leur bébé prématuré avant son congé de l’hôpital. Le modèle Alberta FICare©MC a été mis à l’essai dans 10 UNSI, et le recrutement des sujets de l’étude a pris fin le 26 juillet 2018. Les résultats font actuellement l’objet d’une analyse.

Cette étude novatrice sur les services de santé vise à évaluer les résultats et les coûts à long terme du modèle d’intégration de la famille aux soins Alberta FICare©MC jusqu’à l’âge corrigé de 18 mois. Nous avons recruté 193 participants depuis novembre 2017, et le recrutement se poursuivra jusqu’au printemps 2020.

Articles publiés

  • BENZIES, K. M., V. SHAH, K. AZIZ, A. LODHA et R. MISFELDT. « The health care system is making ‘too much noise’ to provide family-centred care in neonatal intensive care units: Perspectives of health care providers and hospital administrators », Intensive and Critical Care Nursing, vol. 50, 2018, p. 44-53.
  • BENZIES, K. M., V. SHAH, K. AZIZ, W. ISARANUWATCHAI, L. PALACIO-DERFLINGHER, J. SCOTLAND, J. LAROCQUE, K. MRKLAS, C. NAUGLER, E. SUTER, H. T. STELFOX, R. CHARI, A. LODHA et l’équipe de l’étude Alberta FICare Level II NICU. « Family Integrated Care (FICare) in Level II Neonatal Intensive Care Units: Study protocol for a cluster randomized controlled trial », BMC Trials, vol. 18, 467, 2017.
  • BENZIES, K. M. « Relational communications strategies to support family-centered neonatal intensive care », Journal of Perinatal and Neonatal Nursing, vol. 30, no 3, 2016, p. 233-236.

Articles publiés par des étudiants diplômés

  • BROCKWAY, M., K. M. BENZIES, E. CARR et K. AZIZ.  « Breastfeeding self-efficacy and breastmilk feeding for moderate and late preterm infants in the Family Integrated Care trial: A mixed methods protocol », International Breastfeeding Journal, vol. 13, no 29, 2018.
  • BROCKWAY, M., K. M. BENZIES et A. HAYDEN. « Interventions to improve breastfeeding self-efficacy and resultant breastfeeding rates: A systematic review and meta-analysis », Journal of Human Lactation, vol. 33, no 3, 2017, p. 486-499.

Site Web : Alberta FICare©MC [en anglais seulement]

Twitter: @AlbertaFICare


Dr Lawrence McCandless

Méthodes biostatistiques pour estimer l’impact de l’exposition aux produits chimiques dans l’environnement sur les naissances prématurées

Dr Lawrence McCandless
Faculté des sciences de la santé, Université Simon-Fraser, Burnaby (Colombie-Britannique)

Les causes de nombreuses naissances prématurées sont inconnues. Un nombre grandissant d’études désignent la pollution environnementale et les produits chimiques toxiques comme une cause possible des issues défavorables des grossesses, y compris des accouchements prématurés. L’intérêt pour la salubrité de l’environnement coïncide avec le lancement de nouvelles études de cohortes de naissance, au Canada et ailleurs dans le monde, qui recueillent des biomarqueurs de l’exposition des femmes enceintes à des produits chimiques. Cependant, l’analyse des biomarqueurs présente des défis scientifiques de taille, dont la colinéarité, la multiplicité des résultats et la faible efficacité statistique. Or de nouvelles techniques biostatistiques pourraient constituer la clé pour mieux comprendre les effets sur la santé de l’exposition à des produits chimiques dans l’environnement.

Le projet s’appuiera sur l’expertise d’une équipe multidisciplinaire d’épidémiologistes et de biostatisticiens pour examiner les effets des produits chimiques toxiques dans l’environnement sur les naissances prématurées. De plus, nous diffuserons de nouvelles connaissances sur les méthodes biostatistiques aux chercheurs en santé de la reproduction et en sciences environnementales.

Depuis 2016, notre équipe a publié plusieurs articles scientifiques illustrant des méthodes biostatistiques novatrices pour mesurer l’incertitude dans les études de biomarqueurs. De plus, nous avons publié un examen des défis statistiques associés à l’analyse de biomarqueurs en épidémiologie périnatale. Cette recherche emballante contribuera au leadership du Canada en recherche épidémiologique périnatale visant à mieux comprendre l’influence de la pollution environnementale sur les naissances prématurées.

Site Web: Curriculum Vitae, Lawrence McCandless SFU [en anglais seulement]

Twitter: @LCMcCandless


Dre Silvia Pagliardini

Contrôle de la respiration durant la période néonatale

Dre Silvia Pagliardini
Département de physiologie, Université de l’Alberta, Calgary (Alberta)

Les nouveau-nés prématurés ont souvent une respiration irrégulière durant le sommeil. S’ils ne sont pas gérés correctement, ces troubles respiratoires peuvent menacer la vie de l’enfant ou entraîner des séquelles permanentes sur sa santé (faible gain de poids, troubles neurocognitifs et cardiorespiratoires).

Notre subvention Catalyseur des IRSC en santé des prématurés visait à explorer comment l’expiration active (où l’air est expiré avec force) et la sollicitation des muscles expiratoires contribuent à la respiration durant le sommeil dans des modèles animaux et chez des nourrissons.

Nous avons décrit les caractéristiques de la respiration et du sommeil de rongeurs durant la période néonatale et avons démontré que les muscles expiratoires étaient sollicités dans les états de sommeil au début de la vie. La sollicitation des muscles expiratoires a été associée à une respiration stable et à une meilleure ventilation. Nous explorons maintenant le rôle de l’expiration dans les états de sommeil par la manipulation de réseaux neuronaux participant au contrôle de l’expiration dans des modèles animaux de troubles respiratoires du sommeil, dans le but de tester l’hypothèse selon laquelle l’amélioration de l’activité expiratoire améliore la respiration.

Nous étudions aussi l’expiration et sa corrélation avec des marqueurs de la fonction respiratoire améliorée dans les différents cycles du sommeil chez des nourrissons nés prématurément et d’autres, nés à terme, et chez des patients atteints d’un trouble respiratoire du sommeil.

Ces travaux établiront les fondements nécessaires à la conception de nouvelles approches axées sur la potentialisation de l’expiration forcée pour traiter les troubles respiratoires du sommeil chez les nouveau-nés, et ainsi réduire les conséquences des troubles respiratoires au début de la vie.

Sites Web:


Dre Katherine Ryan

Les pionniers du microbiome des nourrissons

Dre Katherine Ryan
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver (Colombie-Britannique)

Le corps humain est peuplé d’une multitude de microorganismes collectivement appelés « microbiome ». Le microbiome peut jouer un rôle primordial dans la digestion des aliments et la prévention des infections. Il est intéressant de noter que les nourrissons et les adultes possèdent des microbiomes très différents, notamment en raison de leur alimentation différente. Par exemple, les bactéries qui peuplent habituellement l’intestin d’un nourrisson ont développé la capacité de survivre en digérant des glucides uniquement présents dans le lait maternel humain, la principale source d’alimentation des nourrissons, ce qui donne à ces bactéries un avantage sélectif par rapport à d’autres bactéries intestinales incapables de digérer ces glucides. Des études récentes semblent indiquer que ces bactéries propres aux nourrissons peuvent aussi protéger les bébés contre les maladies. Dans ce projet, nous ferons appel aux approches de la biochimie, de la microbiologie et de la chimie pour comprendre ces bactéries propres aux nourrissons.


Dre Oksana Shynlova

L’IRM peut-elle permettre de prédire un accouchement prématuré chez les femmes à risque?
Comprendre la structure du col de l’utérus durant la grossesse pour réduire les risques de naissance prématurée

Dre Oksana Shynlova
Système de santé Sinai, Toronto (Ontario)

La gestation constitue l’une des interactions physiologiques les plus intimes entre une mère et son enfant. Cependant, un accouchement sur 10 dans le monde prend fin prématurément avec la naissance d’un nourrisson sous-développé. Nous étudions comment le « contrôleur » de la gestation – le col de l’utérus – se ramollit et se dilate prématurément, facilitant ainsi le processus d’accouchement. On soupçonne que la béance, ou la dilatation précoce, du col utérin mène à une naissance prématurée. Notre recherche vise à mieux comprendre la physiologie du col de l’utérus durant la grossesse au moyen de diverses techniques, y compris l’imagerie par résonance magnétique, la coloration histologique et l’analyse de l’expression génique. À l’aide de modèles murins de grossesse et de travail normaux et de deux modèles de travail prématuré (infectieux et idiopathique), nous avons évalué les changements morphologiques au col de l’utérus murin par l’examen de ses composantes cellulaires (muscles) et extracellulaires (teneur en collagène, molécules rétentrices d’eau, acide hyaluronique). Nous avons découvert que chez la souris, il existe des différences régionales considérables entre le haut et le bas du col utérin (comme chez l’humain), et que la partie du haut (utérine) pourrait posséder une propriété semblable à un sphincter qui empêche l’expulsion prématurée d’un fœtus, mais cette propriété disparaît à mesure que la grossesse avance et en cas de naissance prématurée. Nous pensons que l’IRM du col de l’utérus pourrait permettre de prédire les naissances prématurées chez les patientes à risque élevé, et pourrait donner lieu à de nouvelles stratégies thérapeutiques pour mieux préserver l’intégrité du col de l’utérus des femmes enceintes.


Dr Graeme Smith

Mise au point de produits thérapeutiques pour la prévention et le traitement de la prééclampsie, l’une des principales causes de naissance prématurée au Canada

Dr Graeme Smith
Hôpital général de Kingston et Université Queen’s, Kingston (Ontario)

La prééclampsie est une affection qui apparaît pendant la grossesse et se caractérise par des problèmes de vaisseaux sanguins et de pression artérielle, ce qui peut entraîner de graves conséquences pour la mère et le bébé. Notre projet vise à mettre au point de nouvelles façons de prévenir et de traiter la prééclampsie, notamment par l’augmentation de l’exposition externe au monoxyde de carbone (CO) pendant la grossesse ou de la production de CO par le corps. Dans nos études sur des modèles murins de prééclampsie ainsi qu’auprès de femmes enceintes et non enceintes, nous avons montré que l’inhalation de CO favorise la dilatation des vaisseaux sanguins, améliorant ainsi la circulation. Ensuite, nous nous sommes penchés sur des molécules qui pourraient augmenter la production de CO dans le corps, surtout dans les vaisseaux sanguins du placenta, pour remplacer l’inhalation de CO. Nous avons mené quelques études préliminaires sur des modèles animaux qui indiquent que certaines molécules pourraient devenir des compléments alimentaires à cette fin. La prochaine étape consiste à pousser les recherches pour déterminer si ces molécules pourraient servir à prévenir ou à traiter la prééclampsie.

Articles publiés :

Twitter: @MaternalHC


Consulter la liste complète des boursiers et les résumés de leurs projets de recherche.

Possibilité de financement archivée

Nouvelles

Mai

Annonce du financement de l’Initiative sur les naissances prématurées

L’IDSEA a le plaisir de vous transmettre une bonne nouvelle! Le 12 mai 2017, l’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, a annoncé un investissement de 6,45 millions de dollars dans la recherche sur les naissances prématurées et les soins périnataux. Ces fonds permettront de subventionner un réseau pancanadien sur les naissances prématurées et d’offrir une subvention d’équipe sur l’amélioration du système de santé périnatale au pays, ainsi que six subventions Catalyseur pour la recherche sur les naissances prématurées, soit autant d’éléments importants de notre initiative sur les naissances prématurées. Veuillez noter que des établissements de soins de santé partenaires offriront au Réseau sur les naissances prématurées des contributions en nature d’une valeur de 4,25 millions de dollars.

Coordonnées

Pour plus de renseignements au sujet de l’Initiative sur les naissances prématurées de l’IDSEA, communiquez avec :

Ruth Warre, Associée
Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents
Téléphone: 416-586-4800, poste 7869
Ruth.Warre@sinaihealthsystem.ca

Date de modification :