Conférence sur l'innovation pour la santé de l'enfant et de la famille : Biographies des conférenciers

Frances Bloomberg
Vice présidente et directrice de la Fondation Lawrence et Frances Bloomberg

Frances Bloomberg est vice-présidente et directrice de la Fondation Lawrence-et-Frances-Bloomberg, qui soutient les soins de santé, l'éducation et les arts. Frances et son mari Lawrence ont fait de généreux dons à des hôpitaux, universités, galeries, compagnies d'art de la scène et organismes communautaires partout au Canada et aux États-Unis. Dans les domaines des soins de santé et de l'éducation en santé, les Bloomberg ont appuyé la faculté de soins infirmiers Lawrence-S.-Bloomberg de l'Université de Toronto et le prix Bloomberg Manulife pour la promotion de la santé active. Ce prix vise à contrer des tendances problématiques en santé comme l'obésité, l'inactivité et la mauvaise alimentation, grâce à la diffusion d'informations pratiques en santé visant à apporter de véritables changements durables dans la vie des Nords-Américains. Récemment, Frances et Lawrence sont devenus les principaux bienfaiteurs du programme de travaux de réaménagement et de construction d'installations pour la santé maternelle et infantile à l'Hôpital Mount Sinai. Le Centre Frances-Bloomberg pour la santé maternelle et infantile a été nommé en reconnaissance des multiples dons du couple, qui s'élèvent maintenant à plus de 10 millions de dollars. Les Bloomberg sont fiers d'être associés à l'Hôpital Mount Sinai, un des centres de naissance de pointe au Canada pour les naissances à risque élevé et les soins de santé prodigués aux femmes, et un chef de file reconnu mondialement pour la recherche en santé maternelle et infantile.


Alex Munter
Président-directeur général

Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario

Alex Munter est président et premier dirigeant du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario. À ce titre, il met à profit plus d'une vingtaine d'années d'expérience comme chef de file dans les domaines de la santé et des services sociaux.

M. Munter a été premier dirigeant du Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) de Champlain – l'organisme provincial responsable de la planification, de l'intégration et du financement des services de santé dans la région de Champlain. Il a renforcé le système de santé régional par des investissements stratégiques dans des hôpitaux et des organismes communautaires de toute la région.

Dans son rôle de directeur général du Bureau des services à la jeunesse (BSJ), M. Munter a contribué à la croissance de cette organisation, en y ajoutant des services et en élargissant sa portée. Le BSJ a été reconnu pour ses innovations dans la gestion des problèmes de santé mentale des jeunes et l'introduction de mesures d'amélioration de la gouvernance, de l'efficacité et de la qualité des services de l'organisation.

Avant d'occuper ces trois postes de direction, M. Munter avait été conseiller municipal et régional à Ottawa pendant douze ans, dont six comme chef des services de santé et des services sociaux de la ville.

Il a été récompensé par un large éventail d'organismes pour ses contributions à la communauté, et il est fier de son appartenance au Collège canadien des leaders en santé.


Robin Williams
Présidente désignée

Société canadienne de pédiatrie

La Dre Robin Williams a commencé à assumer les fonctions de médecin hygiéniste en chef de l'Ontario le 15 juin 2014.

Elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences et un doctorat en médecine à l'Université de Toronto, et elle fait partie du Département de pédiatrie de l'Université McMaster. La Dre Williams est associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en pédiatrie, et elle détient également un diplôme en santé publique de l'Université de Toronto.

La Dre Williams a dirigé un cabinet consultatif en pédiatrie à Niagara Falls pendant 20 ans avant d'occuper les fonctions de médecin hygiéniste de la région de Niagara jusqu'en juin 2011.
En juillet 2011, elle a été nommée au poste de médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario.

La Dre Williams est actuellement présidente élue de la Société canadienne de pédiatrie, dont elle dirige le comité consultatif sur le développement du jeune enfant. Elle a été membre ou présidente d'innombrables autres organismes, notamment le Council for Early Child Development, le comité sur la santé des enfants de l'Ontario Medical Association et la Greater Niagara Medical Society.

En 2013, la Dre Williams a été récipiendaire de l'Ordre du Canada pour sa contribution, en tant que chef de file en santé publique, à la promotion de politiques efficaces dans le domaine du développement de la petite enfance.


Pat McGrath
Vice-président à la recherche et à l'innovation du Centre de soins de santé IWK et de la Régie régionale de la santé de la capitale

Patrick McGrath est psychologue clinique, cadre supérieur, scientifique et entrepreneur social. Il est titulaire d'une chaire de recherche du Canada et professeur en pédiatrie, santé communautaire, épidémiologie et psychiatrie à l'Université Dalhousie. Il est également le vice-président, Recherche et Innovation, du Centre de soins de santé IWK et de la Régie régionale de la santé de la capitale, ainsi que PDG et président du conseil de l'organisme Strongest Families Institute. Ses recherches se concentrent dans deux domaines : l'exploitation de la technologie dans la prestation des soins de santé, et la douleur chez l'enfant.

M. McGrath est l'auteur de plus de 400 articles soumis au jugement de ses pairs, de 50 chapitres de livre et de 14 ouvrages, dont l'Oxford Textbook of Paediatric Pain. Il rédige une chronique populaire sur la santé familiale, intitulée Ask Dr. Pat (en anglais seulement). Il a été reconnu et récompensé à maintes reprises à l'échelle nationale et internationale pour son travail de recherche, de mentorat et de défense des droits, notamment en étant nommé Officier de l'Ordre du Canada et admis à la Société royale du Canada et à l'Académie canadienne des sciences de la santé. Le Dr McGrath s'est vu décerner le Prix principal de la Fondation Manning pour la meilleure innovation au Canada en 2013, le Strongest Families Institute. Ses travaux sont généreusement soutenus par les Instituts de recherche en santé du Canada et le Programme des chaires de recherche du Canada.


Kathleen Taylor
Présidente du conseil de la Banque Royale du Canada

Kathleen (Katie) Taylor est présidente du conseil de la Banque Royale du Canada (RBC) et est directrice de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada. Elle préside le conseil de la fondation SickKids et elle assume un rôle de directrice au sein de cette fondation depuis 2004. Mme Taylor est aussi présidente du conseil consultatif international du doyen de l'Université McGill et membre du conseil consultatif du doyen de l'école de commerce Schulich à l'Université York.

Durant près de 25 ans de carrière dans l'industrie mondiale du tourisme d'accueil, Mme Taylor a été présidente et chef de la direction du groupe hôtelier Four Seasons Hotels and Resorts. Sous sa direction, le groupe hôtelier de luxe est devenu un chef de file mondial, exploitant 90 propriétés dans près de 40 pays. Avant de travailler pour le groupe Four Seasons, Mme Taylor a travaillé dans le domaine des actions financières et du droit de la concurrence pour le cabinet Goodmans LLP, et elle a été en détachement pendant un an à la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario.

Mme Taylor a étudié en sciences politiques et en économie à l'Université de Toronto, et elle a obtenu un baccalauréat ès arts (avec distinction) en 1980. En 1984, elle obtenait un diplôme en droit et une maîtrise en administration des affaires (MBA) grâce au programme combiné de la faculté de droit Osgoode et de l'école de commerce Schulich.


Alan Bocking
Professeur au département d'obstétrique et de gynécologie et au département de physiologie à l'Université de Toronto
Scientifique associé au Lunenfeld-Tannenbaum Research Institute à l'hôpital Mount Sinai

Le Dr Alan Bocking est professeur au Département d'obstétrique et de gynécologie et au Département de physiologie de l'Université de Toronto. Il est aussi scientifique associé à l'Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum de l'Hôpital Mount Sinai. Ancien président de l'Association des académiciens professionnels en obstétrique-gynécologie du Canada (APOG), il est associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, ainsi que membre de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada et de la Société américaine de gynécologie et d'obstétrique.

Le Dr Bocking a été titulaire de la chaire de recherche Gordon-C.-Leitch au Département d'obstétrique et de gynécologie de l'Université de Toronto et chef du Département d'obstétrique et de gynécologie de l'Hôpital Mount Sinai, du Réseau universitaire de santé et de l'Hôpital Women's College.

Dans ses travaux de recherche, le Dr Bocking s'intéresse particulièrement aux mécanismes à l'origine du déclenchement prématuré du travail en raison d'une infection, y compris au rôle du microbiome vaginal. Il s'intéresse aussi à la mise au point de nouveaux tests diagnostiques du travail prématuré ainsi qu'à la création d'infrastructures de recherche visant à étudier les origines développementales de la santé et de la maladie (ODSM). Il est l'actuel président du comité directeur de l'étude ontarienne sur les naissances, à l'Hôpital Mount Sinai.

Le Dr Bocking a largement contribué à l'amélioration des soins cliniques, de la recherche et de l'enseignement au Département de la santé reproductive de l'École de médecine de l'Université Moi, à Eldoret, au Kenya. Il a par ailleurs été directeur fondateur de l'AMPATH-RH (Academic Model for Provision of Access to Health Care – Reproductive Health), de 2008 à 2014, un programme qui offre un modèle universitaire pour l'accès aux soins de santé reproductive.

Le Dr Bocking siège au conseil d'administration du Réseau de recherche en santé des enfants et des mères (RRSEM). Il est vice-président de la Fondation Molly-Towell pour la recherche périnatale, qui finance de la recherche fondamentale et translationnelle dans le domaine de la médecine périnatale. Enfin, il est membre du conseil consultatif de l'Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents des IRSC.


Stanley Zlotkin
Professeur de pédiatrie, de sciences de la santé publique et de sciences nutritionnelles

Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids)

Stanley Zlotkin, C.M., M.D., Ph.D., est professeur de pédiatrie, de sciences de la santé publique et de sciences nutritionnelles à l'Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids) et à l'Université de Toronto. Il est détenteur d'une maîtrise de l'Université McMaster et d'un doctorat de l'Université de Toronto. Dans le cadre de son programme (Sprinkles Global Health Initiative), le Dr Zlotkin effectue du travail de recherche et de défense des intérêts pour lutter contre la malnutrition chez les enfants. C'est un chercheur actif, qui a publié plus d'une centaine d'articles soumis à l'évaluation de ses pairs. Il a reçu le HJ Heinz Humanitarian Award en 2001 pour son travail de défense des intérêts des enfants du monde, le Prix national de l'application des connaissances des IRSC en 2006 et l'Ordre du Canada, la plus haute récompense décernée à des civils canadiens, pour sa contribution à l'amélioration de la vie des enfants du monde, en 2007. Le Dr Zlotkin a été nommé VP aux affaires médicales et universitaires de SickKids en 2010, et il est devenu le premier chef de la santé des enfants du monde en septembre 2012.


Gregor Reid
Professeur de microbiologie et d'immunologie, et de chirurgie à l'Université Western et titulaire d'une chaire dotée en microbiologie humaine et probiotique au Lawson Health Research Institute.

Le Dr Gregor Reid est membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé et il détient un doctorat honorifique en biologie de l'Université d'Orebro en Suède.

Sa recherche porte principalement sur les bactéries bénéfiques, et il a mis au point de nouveaux traitements probiotiques utiles à la santé urogénitale des femmes et à l'appareil gastro-intestinal et au système immunitaire en général, traitements qui ont été utilisés par plusieurs millions de personnes dans le monde. Il a obtenu 28 brevets, publié 433 articles soumis à l'évaluation des pairs et prononcé 550 conférences dans 53 pays. Il a aidé à mettre sur pied des cuisines communautaires Western Heads East en Tanzanie et au Kenya, où les mères de l'endroit produisent du yogourt probiotique pour environ 3000 personnes chaque jour.

Il a été président du comité d'experts et du groupe de travail sur les probiotiques de l'Organisation mondiale de la santé des Nations Unies, et président de l'Association scientifique internationale pour les probiotiques et les prébiotiques (ISAPP). En 2010, il a reçu le prix Hellmuth, la plus haute distinction en recherche accordée par l'Université Western, et en 2011, il a mérité le prix d'ancien émérite de l'Université Massey. Ses travaux ont été soulignés dans un bon nombre de nouvelles, d'émissions de radio et de magazines au Canada et ailleurs, y compris récemment un article sur l'utilisation du yogourt probiotique pour réduire l'absorption de mercure et d'arsenic chez les enfants et les femmes enceintes.


Sandra Davidge
Directrice de l'Institut de recherche sur la santé des femmes et des enfants (WCHRI)
Professeure au département d'obstétrique et de gynécologie et au Département de physiologie de l'Université de l'Alberta

La Dre Sandy Davidge est directrice de l'Institut de recherche sur la santé des femmes et des enfants (WCHRI), ainsi que professeure au département d'obstétrique et de gynécologie et au Département de physiologie de l'Université de l'Alberta. Elle est titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en santé cardiovasculaire maternelle et périnatale, et membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé. Son programme de recherche couvre la fonction cardiovasculaire dans ses aspects suivants : 1) complications durant la grossesse (prééclampsie et vieillissement maternel); 2) origines développementales des maladies cardiovasculaires chez l'adulte. Son laboratoire tente de mieux comprendre les mécanismes du dysfonctionnement cardiovasculaire dans le but de concevoir des stratégies de prévention et d'intervention précoce qui auront un effet positif sur la santé. Elle a publié plus de 190 articles et synthèses soumis à l'évaluation par les pairs dans ces domaines. Le laboratoire de la Dre Davidge est actuellement financé par des subventions des Instituts de recherche en santé du Canada et du WCHRI, grâce au soutien généreux de la Fondation de l'hôpital pour enfants Stollery et de la Fondation de l'hôpital Royal Alexandra.


William Fraser, M.D., M.Sc.
Directeur, Centre de recherche
Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS)

William D. Fraser dirige le Centre de recherche du CHUS, principal centre de recherche de cet hôpital associé à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke. Ce clinicien-chercheur mène des essais cliniques depuis plus de 25 ans et jouit d'une excellente réputation internationale pour ses travaux. De 2003 à 2014, il a été titulaire de la chaire de recherche du Canada en épidémiologie périnatale à l'Université de Montréal. Avant de se joindre au Centre de recherche du CHUS, le Dr Fraser a été directeur adjoint de la recherche clinique au Centre de recherche du CHUM et à celui du CHU Sainte-Justine. Il dirige deux grandes études de cohortes de naissances disposant chacune de leur vaste biobanque et portant sur plus de 4 000 femmes et leur bébé. En 2012, il a reçu le prix Scientifique émérite de la Société canadienne de recherches cliniques. Il a publié plus de 160 articles dans des revues à comité de lecture, dont plusieurs à titre de premier auteur ou d'auteur principal dans des revues aussi prestigieuses que le NEJMet The Lancet. Son programme de recherche a reçu plus de 20 millions de dollars en financement depuis cinq ans.

Le Dr Fraser a présidé l'Association des professeurs d'obstétrique-gynécologie du Canada de 2002 à 2004. Depuis 2011, il préside le comité de recherche clinique A, un des comités d'évaluation par les pairs des IRSC. Il est membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé et membre honoraire de la Société française de gynécologie. Il est membre du conseil scientifique international de PremUp, fondation française de coopération scientifique sur la grossesse et la prématurité. Enfin, il a siégé au conseil consultatif de l'Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents des IRSC de 2006 à 2010.


Daniel Cyr
Professeur responsable de l'axe Toxicologie et Pharmacologie

Centre INRS – Institut Armand-Frappier

Daniel Cyr est le professeur responsable de l'axe Toxicologie et Pharmacologie au Centre INRS – Institut Armand-Frappier. Il a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences biologiques et une maîtrise en toxicologie à l'Université Concordia à Montréal. Il a par la suite poursuivi ses études doctorales en endocrinologie à l'Université du Manitoba, puis une formation postdoctorale en biologie cellulaire et moléculaire à McGill. Il a travaillé comme biologiste à Santé Canada et scientifique principal à Pêches et Océans Canada. Il s'est par la suite joint à l'INRS à titre de professeur. Il a siégé au conseil d'administration de plusieurs sociétés et réseaux de recherche du domaine de la toxicologie, et il est actuellement membre du comité de rédaction de plusieurs revues portant sur ce domaine. La Société de toxicologie du Canada (STC) lui a décerné le prix V.E. Henderson en 2004 pour sa recherche comme jeune scientifique, puis le prix du mérite Gabriel L. Plaa en 2014 pour sa remarquable contribution au progrès de la toxicologie au Canada. Le CRSNG et les IRSC financent ses recherches. Le professeur Cyr est reconnu internationalement comme chef de file de l'interaction intercellulaire et de la fonction reproductrice mâle. Il est l'auteur de plus de 150 publications, dont 17 chapitres de livres, dans des revues et des ouvrages influents dans son domaine.


Alan Rosenberg
Professeur de pédiatrie, chef de la division de rhumatologie et directeur de la recherche au département de pédiatrie du Collège de médecine, à l'Université de la Saskatchewan

Le Dr Alan Rosenberg est professeur de pédiatrie, chef de la division de rhumatologie et directeur de la recherche au département de pédiatrie du Collège de médecine, à l'Université de la Saskatchewan, dont il est d'ailleurs diplômé. Après avoir suivi une formation spécialisée en pédiatrie à l'hôpital pour enfants de Toronto, à celui de Winnipeg et à l'Université du Michigan à Ann Arbor, il s'est sous-spécialisé en rhumatologie pédiatrique à l'Université de la Colombie-Britannique. Il est retourné en Saskatchewan en 1981 pour établir le premier programme de rhumatologie pédiatrique de la province. Ancien chef du Département de pédiatrie de l'Université de la Saskatchewan, il est maintenant directeur de la recherche pour ce même département. Le Dr Rosenberg assure le maintien de programmes de soins aux enfants souffrant de maladies rhumatismales dans toute la Saskatchewan. Il conserve un programme de recherche actif comme directeur du Laboratoire de recherche sur les maladies rhumatismales pédiatriques. Ses priorités de recherche couvrent d'ailleurs l'étude des maladies rhumatismales chez l'enfant. Il est le principal responsable d'une étude pancanadienne sur les facteurs cliniques et biologiques qui conjuguent leurs effets pour influer sur le déclenchement et l'évolution de l'arthrite chez l'enfant. Il dirige aussi un projet de recherche sur le rôle de l'inflammation intra-utérine dans les maladies postnatales chroniques à médiation inflammatoire.


Dan Goldowitz
Directeur scientifique, Réseau canadien des centres d'excellence, NeuroDevNet

Hôpital pour enfants de la C.-B.

Le Dr Dan Goldowitz est directeur par intérim du Centre de médecine moléculaire et de thérapeutique (CMMT), directeur scientifique du Réseau canadien des centres d'excellence, NeuroDevNet, titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en neurogénétique du développement et professeur au Département de génétique médicale à l'Université de la C-B.

Dan a obtenu son doctorat en psychobiologie de l'Université de Californie, Irvine, et sa thèse portait sur la plasticité du système nerveux central adulte. Il a par la suite effectué des études postdoctorales à Boston, à Stockholm et à Salt Lake City où ses travaux étaient axés sur le développement du cerveau. Avant de déménager au Canada en 2007, il était titulaire d'une chaire dotée en neurosciences à l'Université du Tennessee.

Il a fondé NeuroDevNet à la fin de 2009, et au cours des cinq dernières années, le Dr Goldowitz a travaillé sans relâche avec un groupe de chercheurs compétents et passionnés et d'importants intervenants de partout au Canada à changer le cours des choses dans les domaines suivants : l'autisme, l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale, la paralysie cérébrale et les troubles neurodéveloppementaux.


Steven Miller
Chef de la division de neurologie et du centre sur le cerveau et la santé mentale

Hôpital pour enfants de Toronto

Le Dr Steven Miller (MDCM, FRCPC) est chef de la division de neurologie et du centre sur le cerveau et la santé mentale à l'Hôpital pour enfants de Toronto, professeur au Département de pédiatrie, Université de Toronto, et chercheur principal au Programme des neurosciences et de la santé mentale de l'Hôpital pour enfants. Il est titulaire de la chaire en neuroscience pédiatrique de la fondation de l'hôpital pour enfants Bloorview et était auparavant titulaire de la chaire de recherche du Canada en neuroscience néonatale.

À la tête d'une équipe multidisciplinaire, il cherche à mieux comprendre par ses recherches les lésions cérébrales et le développement du cerveau chez les nouveau-nés. Son équipe et lui utilisent l'imagerie cérébrale avancée et le suivi détaillé à long terme pour aider les enfants prématurés ou aux prises avec des affections qui les rendent à risque de déficits neurologiques et de déficits de croissance. Il nous a aidés à mieux comprendre les anormalités du cerveau causées directement par la naissance prématurée, l'asphyxie périnatale ou indirectement par les maladies cardiaques congénitales. Les conclusions des recherches du Dr Miller ont été l'objet de 110 articles publiés, y compris de manuscrits dans les revues suivantes : New England Journal of Medicine, Science Translational Medicine et Annals of Neurology. Le Dr Miller a reçu de nombreux, notamment le prix John-Stobo-Prichard de l'International Child Neurology Association, et il vient de terminer son mandat à titre de président de la Society for Pediatric Research.


Kimberly Dow, M.D.
Professeure, Département de pédiatrie de l'Université Queen's, et directrice médicale, Unité de soins intensifs néonatals, Hôpital général de Kingston

Après un doctorat en médecine et une résidence en pédiatrie à l'Université Queen's, ainsi qu'un stage de recherche postdoctorale en néonatologie à l'École de médecine de l'Université Harvard, Kimberly Dow s'est jointe au Département de pédiatrie de l'Université Queen's et a été promue au poste de professeure en 1998. Au cours de sa carrière à l'Université Queen's et au Centre universitaire des sciences de la santé, la Dre Dow a été nommée à plusieurs postes de direction universitaires et cliniques. Elle a été chef du département de pédiatrie à l'Université Queen's, à l'Hôtel-Dieu et à l'Hôpital général de Kingston de 1998 à 2008, et directrice médicale du programme de pédiatrie à l'Hôpital général de Kingston (KGH) et à l'Hôtel-Dieu de 2006 à 2008.

Experte reconnue en néonatologie, la Dre Dow étudie les mécanismes cellulaires de croissance des neurones durant le développement, les mécanismes associés aux lésions neuronales causées par l'hypoxie et, plus récemment, les initiatives d'amélioration de la qualité fondées sur des données probantes dans le domaine des soins intensifs néonatals. C'est une chercheuse abondamment publiée dont les travaux sont financés par plusieurs organismes, dont les Instituts de recherche en santé du Canada, la Hospital for Sick Children Foundation, la Fondation des maladies du coeur et la Physicians' Services Incorporated Foundation.

À l'extérieur de l'Université Queen's et du KGH, la Dre Dow préside actuellement le comité directeur du Programme canadien de surveillance pédiatrique, en plus de siéger au comité exécutif du Réseau néonatal canadien et au comité directeur du projet EPIQ (Evidence-based Practice for Improving Quality, ou pratique fondée sur les données probantes pour l'amélioration de la qualité).


Mme Anne Snowdon, B.Sc.Inf., M.Sc., Ph.D
Présidente universitaire de l'Ivey International Centre for Health Innovation

Mme Anne Snowdon a consacré une bonne partie de sa carrière à faire de la recherche et à favoriser l'innovation afin d'améliorer la santé et le bien-être des Canadiens. En sa qualité de présidente universitaire de l'International Centre for Health Innovation de la Richard Ivey School of Business, Mme Snowdon dirige les travaux du Centre visant à favoriser la pérennité et la productivité du système de santé. Mme Snowdon est professeure à l'Ivey School of Business de l'Université Western Ontario de même qu'aux facultés des sciences de la santé et de génie de celle-ci.

Mme Snowdon a publié plus de 70 articles de recherche et reçu plus de 7 millions de dollars en subventions de recherche. Elle est titulaire d'un baccalauréat en sciences infirmières de l'Université Western Ontario, d'une maîtrise en sciences de l'Université McGill et d'un doctorat en sciences infirmières de l'Université du Michigan. Boursière Fulbright, elle a également reçu une bourse de recherche doctorale du Conseil de recherches en sciences humaines pour ses travaux de doctorat.


Dr Jacques Michaud
Chef du Service de génétique médicale
CHU Sainte-Justine

Jacques Michaud est membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en pédiatrie et en génétique médicale. Après ses études de médecine à l'Université de Montréal et à l'Université de Toronto, il a suivi une formation en recherche sur la génétique du développement à l'Institut d'embryologie cellulaire et moléculaire du Collège de France et du CNRS à Paris, ainsi qu'au Carnegie Institution de Washington-Université Johns Hopkins à Baltimore. Il est actuellement chef du Service de génétique médicale du CHU Sainte-Justine, professeur de pédiatrie à l'Université de Montréal et chercheur national du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

Sa recherche porte principalement sur la base génétique des troubles neurodéveloppementaux. Son laboratoire a recours à des approches de génétique à grande échelle pour identifier de nouveaux gènes associés à des déficiences intellectuelles, à l'épilepsie et à l'autisme. Le groupe du Dr Michaud a entre autres démontré que les mutations spontanées (non hérités des parents) constituent une cause majeure de déficience intellectuelle. Le chercheur se sert de modèles de souris afin de mieux comprendre la fonction de ces gènes et de mettre au point des traitements pharmacologiques pour ces troubles développementaux. Son programme de recherche est subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada, Génome Canada, Génome Québec, le FRQS et March of Dimes (États-Unis).


Stephanie Atkinson
Professeure au Département de pédiatrie, membre associée au Département de biochimie et des sciences biomédicales à la Faculté des sciences de la santé de l'Université McMaster
Membre du personnel professionnel spécial de l'Hôpital McMaster

La Dre Atkinson est professeure au Département de pédiatrie, membre associée au Département de biochimie et des sciences biomédicales à la Faculté des sciences de la santé de l'Université McMaster, à Hamilton, en Ontario, et membre du personnel professionnel spécial de l'Hôpital McMaster pour enfants. De 2007 à 2014, elle a occupé le poste de directrice associée à la recherche du Département de pédiatrie. Elle étudie les facteurs environnementaux (nutrition), génétiques et biochimiques au cours des périodes fœtale et néonatale et la petite enfance qui constituent des déterminants importants des risques de maladies chroniques. Ce travail couvre une étude de cohorte de naissance prospective longitudinale, où environ 900 enfants seront suivis de la naissance jusqu'à l'âge de 10 ans dans le but de cerner les déterminants précoces de l'obésité, du diabète et du risque de maladie cardiovasculaire et d'ostéoporose. Elle dirige une équipe de recherche multidisciplinaire dans la réalisation d'essais randomisés sur le terrain ayant pour thème la nutrition et l'exercice durant la grossesse, et dont le but est de prévenir le gain excessif de poids durant la grossesse et d'optimiser la santé de la mère et de l'enfant, y compris la santé des os. La Dre Atkinson préside actuellement le conseil consultatif de l'Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète des IRSC et le conseil d'administration du Réseau de recherche sur la santé des enfants et des mères (RRSEM). Elle est aussi membre du conseil consultatif scientifique d'Ostéoporose Canada, du conseil d'administration de la North American International Life Sciences Institute à Washington et du comité consultatif d'experts sur les initiatives pédiatriques de la Direction générale des produits de santé et des aliments de Santé Canada.


Suzanne Tough
Professeure, départements de pédiatrie et des sciences de la santé communautaire
Faculté de médecine de l'Université de Calgary

Suzanne Tough est professeure aux départements de pédiatrie et des sciences de la santé communautaire de l'Université de Calgary et boursière en santé soutenue par Alberta Innovates – Health Solutions. Elle est directrice scientifique du réseau de stratégie clinique s'intéressant à la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents du système de santé de l'Alberta (Alberta Health Services). Suzanne est également directrice scientifique du centre de recherche sur les enfants, la famille et la communauté, un organisme dont la vision consiste à favoriser le mieux-être des enfants, des familles et des communautés grâce à la recherche appliquée. Son programme de recherche est centré sur l'amélioration de la santé et du bien-être des femmes pendant la grossesse afin d'assurer des résultats optimaux pour la mère et l'enfant au moment de la naissance et au cours de la petite enfance. Suzanne est aussi chercheuse principale d'une étude intitulée All Our Babies, une cohorte regroupant 3200 mères et leurs enfants, qui vise à étudier les effets des facteurs génétiques et environnementaux sur la santé maternelle et infantile. Le but sous-jacent de son programme de recherche est d'optimiser les résultats au moment de la naissance et durant la petite enfance en créant des connaissances qui guideront l'établissement de programmes communautaires et cliniques et qui éclaireront les politiques.


Eyal Cohen
Directeur médical, Programme de soins complexes, Division de médecine pédiatrique

Hôpital pour enfants de Toronto

Le Dr Eyal Cohen a terminé sa formation médicale à l'Université de Toronto en 2000. Il a reçu une formation en pédiatrie à l' Hôpital pour enfants de Toronto et à l'Hôpital pour enfants de Westmead à Sydney en Australie et a obtenu une maîtrise en méthodologie de la recherche en santé de l'Université McMaster en 2008. Le Dr Cohen est actuellement directeur médical du Programme de soins complexes, Division de médecine pédiatrique, Hôpital pour enfants de Toronto, et professeur agrégé de pédiatrie à l'Université de Toronto, avec nomination conjointe à l'Institut des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé et à la Faculté des sciences infirmières. Il est aussi chercheur associé au Centre CanChild pour la recherche sur les incapacités infantiles à l'Université McMaster et membre du comité d'évaluation des médicaments pour le Programme public de médicaments de l'Ontario. Les travaux du Dr Cohen portent surtout sur : des modèles de soins pour les enfants aux prises avec des affections complexes et chroniques; les pneumonies chez les enfants hospitalisés et les autres maladies pédiatriques en milieu hospitalier; les méthodes de recherche clinique en pédiatrie.


Bill Avison
Président de division, Children's Health Research Institute, London
Président, Conseil canadien de recherche sur la santé de l'enfant

Le Dr Avison est sociologue, spécialiste de la sociologie et de l'épidémiologie de la santé mentale. Actuellement, sa recherche porte sur les façons dont le désavantage socioéconomique et divers types de facteurs sociaux de stress influent sur la santé mentale des familles et des enfants. Il a publié dans un large éventail de revues internationales de sociologie et de psychiatrie des articles sur un certain nombre de questions ayant trait à la sociologie de la santé mentale. Depuis 1989, il a bénéficié de subventions de fonctionnement de Santé Canada, du Conseil de recherches en sciences humaines et des Instituts de recherche en santé du Canada. Il a été chercheur principal de la Fondation ontarienne de la santé mentale de 1994 à 2000. En 2004, il a reçu le prix James-R.-Greenley, de la Society for the Study of Social Problems, pour sa grande contribution à la sociologie de la santé mentale. Et, en 2009, il a reçu le prix Leonard-I.-Pearlin, de l'American Sociological Association, pour son apport remarquable à l'étude sociologique de la santé mentale. En 2012, il a été élu membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé.


Michael Ungar
Thérapeute de la famille et professeur et titulaire de la chaire Killam en travail social

Université Dalhousie

Michael Ungar, Ph. D., est à la fois thérapeute de la famille et professeur et titulaire de la chaire Killam en travail social à l'Université Dalhousie où il a fondé le centre de recherche sur la résilience qu'il codirige et qui coordonne plus de cinq millions de dollars en fonds de recherche dans plus d'une douzaine de pays. Ces dernières années, il a conçu des projets de recherche et d'évaluation en collaboration avec des organisations aussi diverses que la Banque mondiale, la Croix rouge, et des organismes de santé publique nationaux. Ces projets sont axés sur la résilience chez les enfants, les adolescents et les familles et la façon dont ils survivent ensemble à l'adversité dans différents contextes culturels. Il a publié plus de 125 articles et chapitres de livre évalués par les pairs sur ce sujet et il est l'auteur de 14 livres destinés aux professionnels de la santé mentale, aux chercheurs et aux parents. Mentionnons parmi ses plus récents ouvrages : Working with Children and Youth with Complex Needs: 20 Skills to Build Resilience, un livre pour les professionnels de la santé mentale, et I Still Love You: Nine Things Troubled Kids Need from Their Parents. En 2012, Michael a reçu le prix national de reconnaissance pour services éminents de l'Association canadienne des travailleurs sociaux. Il a contribué de nombreuses façons à sa communauté, notamment en tant que coprésident du comité consultatif de la stratégie de santé mentale et de lutte contre les dépendances de la Nouvelle-Écosse, membre du comité de direction de l'American Family Therapy Academy, et directeur scientifique du Children and Youth in Challenging Contexts Network. On peut lire son blogue Nurturing Resilience, dans le site Web de Psychology Today.


Nicole Letourneau
Professeure
Université de Calgary

Nicole Letourneau est professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières et à l'école de médecine Cumming (pédiatrie et psychiatrie) de l'Université de Calgary. Elle est titulaire de la chaire de la Fondation Norlien-ACHF en santé mentale des parents et enfants. Auparavant, elle a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le développement d'enfants en santé. Mme Letourneau est chercheuse principale pour le programme de recherche CHILD (Child Health Intervention and Longitudinal Development) qui vise à étudier les questions du rôle parental, de l'attachement et du développement de l'enfant dans un contexte de dépression périnatale, de violence familiale et de toxicomanie. Dans sa plus récente étude, elle s'est penchée sur l'effet médiateur des comportements d'attachement maternel sur la relation entre la détresse mentale de la mère durant la grossesse et les réactions de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien chez l'enfant en bas âge. Toute sa recherche a des assises communautaires et vise l'acquisition de données probantes pour adopter les meilleures pratiques dans le soutien parent-enfant et les interventions à ce chapitre. Mme Letourneau a reçu de nombreux honneurs pour ses œuvres savantes. Elle a notamment été nommée meilleure jeune chercheuse du Canada par les Instituts de recherche en santé du Canada en 2006, a figuré au palmarès des 40 « Canadiens les plus performants de moins de 40 ans » en 2007 et a été membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé en 2014. Elle est l'auteure de Scientific Parenting: What Science Reveals About Parental Influence (2013), publié par Dundurn, ainsi que de plus de 14 chapitres de livre et 95 articles évalués par les pairs, et a participé à l'élaboration de divers ouvrages.


Anne Junker
Professeure agrégée et directrice associée, Affaires du corps professoral, Département de pédiatrie de l'Université de la Colombie-Britannique
Directrice Scientifque, Réseau de recherche en santé des enfants et des mères

Anne Junker est professeure agrégée et directrice associée, Affaires du corps professoral, au Département de pédiatrie de l'UBC. Elle travaille au BC Children's Hospital comme immunologiste clinique spécialisée dans les troubles d'immunodéficience d'origine génétique. Elle est directrice scientifique du Réseau de recherche sur la santé des enfants et des mères (RRSEM), qui réunit 20 organismes de recherche en santé et 23 réseaux de pratique spécialisés établis dans des hôpitaux universitaires de tout le pays. Elle est coprésidente de la Coalition canadienne pour la santé des enfants et des jeunes, regroupant 11 organismes nationaux, dont le RRSEM, qui interviennent sur les questions et décisions liées à la santé des jeunes et aux soins et politiques de santé à l'échelle nationale. Elle représente le Canada au Groupe de coordination du réseau européen de recherche pédiatrique de l'Agence européenne des médicaments (Enpr-EMA) et siège au comité consultatif sur l'établissement d'un réseau mondial d'essais cliniques pédiatriques.


Thierry Lacaze
Chef de la néonatologie

Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario

Néonatologiste formé à Paris et professeur de pédiatrie à l'Université Paris-Sud, le Dr Thierry Lacaze a immigré au Canada en 2003 et s'est installé à Edmonton. Durant ses premières années en Alberta, il a dirigé le Women and Children's Health Research Institute (WCHRI) dont il est devenu le premier directeur en 2006. En 2010, il a déménagé à Ottawa pour occuper le poste de directeur médical – nouveau-nés, Programme régional des soins à la mère et au nouveau-né de Champlain et celui de chef de la Division de la néonatologie, Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) et Hôpital d'Ottawa. Il s'est joint à l'Institut de recherche du CHEO en 2010 à titre de chercheur principal et est devenu directeur scientifique de l'Unité de recherche clinique (URC) du CHEO en 2011. En s'appuyant sur les forces de l'URC et de l'Institut de recherche du CHEO, et en collaboration avec ses collègues de l'Hôpital pour enfants de Toronto et du CHEO, il a joué un rôle important dans la création de l'Unité de soutien en santé des enfants de l'Ontario (USSEO). La vision globale de l'USSEO est de bâtir une infrastructure de classe mondiale en matière de recherche clinique en Ontario pour optimiser les résultats sur la santé des enfants. Le Dr Lacaze s'engage à faire progresser l'infrastructure provinciale et nationale pour favoriser des essais cliniques de grande qualité chez les nourrissons et les enfants. Le Dr Lacaze est aussi président du comité sur le foetus et le nouveau-né de la Société canadienne de pédiatrie.


Ronald Cohn
Chef, Division de génétique clinique et métabolique

Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids)

Ronald Cohn s'est joint à l'Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids) en septembre 2012 à titre de chef de la Division de génétique clinique et métabolique, de codirecteur du Centre de médecine génétique et de scientifique principal.

Avant son arrivée à SickKids, il avait été directeur du premier centre multidisciplinaire au monde consacré à l'hypotonie, qui s'est acquis une reconnaissance nationale et internationale. Il poursuivra son travail dans ce domaine à SickKids. En juillet 2013, le Centre de médecine génétique a inauguré la Clinique du génome, qui se consacrera à la recherche en génétique au cours des années à venir.

Le laboratoire de M. Cohn étudie la biologie de la régénération des tissus musculaires dans le contexte de divers états myopathiques innés et acquis, et s'intéresse particulièrement aux dystrophies musculaires. Depuis peu, il explore les bienfaits thérapeutiques d'une technique de manipulation du génome fondée sur les CRISPR pour un certain nombre de troubles génétiques.

Il compte poursuivre son travail de recherche et s'assurer que les nouvelles technologies génétiques comportent des usages cliniques, pour qu'un jour l'individualisation des traitements devienne la norme en matière de soins aux enfants.


Roger Chafe
Directeur de l'unité de recherche pédiatrique Janeway
Professeur adjoint à la division de pédiatrie de la Faculté de médecine de l'Université Memorial de Terre-Neuve

Roger Chafe, Ph.D., est directeur de l'unité de recherche pédiatrique Janeway et professeur adjoint à la division de pédiatrie de la Faculté de médecine de l'Université Memorial de Terre-Neuve. Il est membre du Conseil canadien de recherche sur la santé de l'enfant, membre du Réseau de recherche sur la santé des enfants et des mères (RRSEM) et ex-membre de son conseil d'administration, membre (représentant l'Université Memorial) du comité consultatif du Programme canadien de cliniciens-chercheurs en santé de l'enfant (PCCCSE) et président du comité consultatif scientifique de la Fondation Janeway. Il est aussi membre du comité de rédaction de la revue Politiques de santé et membre du conseil de la Lakecrest Independent School. Il possède de l'expertise en recherche qualitative et en recherche sur l'engagement du public, les politiques de santé et les services de santé. Il est titulaire d'un doctorat de la Faculté de médecine et d'une maîtrise en philosophie de l'Université Memorial, et il a complété un stage de recherche postdoctorale financé par la FCRSS et les IRSC au Département des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé de l'Université de Toronto et à l'unité de recherche sur les services et politiques dans le domaine du cancer d'Action Cancer Ontario. Il a été professeur auxiliaire à l'École d'administration des services de santé de l'Université Dalhousie et associé de recherche postdoctorale du Programme comparatif sur la santé et la société du Munk Centre for International Studies à l'Université de Toronto.


Mark Tremblay
Professeur
Institut de recherche du CHEO

Le Dr Mark Tremblay est titulaire d'un baccalauréat en commerce avec spécialisation en administration des sports et d'un baccalauréat spécialisé en éducation physique et santé de l'Université Laurentienne. Il a suivi ses études supérieures au département de santé communautaire à l'Université de Toronto où il a obtenu une maîtrise et un doctorat en sciences de l'exercice. Le Dr Tremblay est directeur de la recherche sur les saines habitudes de vie et l'obésité à l'Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, et il est professeur en pédiatrie à la faculté de médecine de l'Université d'Ottawa où il enseigne aussi à l'École des sciences de l'activité physique, au département d'épidémiologie et de médecine communautaire et au programme de doctorat en santé de la population. Il est membre de l'American College of Sports Medicine, agent scientifique principal pour Jeunes en forme Canada, président du projet de révision des lignes directrices en matière d'activités physiques au Canada, fondateur d'un réseau de recherche sur la sédentarité et ex-doyen de la faculté de kinésiologie à l'Université de la Saskatchewan. Le Dr Tremblay a déjà publié plus de 220 articles et chapitres de livre dans le domaine de l'obésité chez les enfants, de la mesure de l'activité physique, de la physiologie de l'exercice, de la physiologie de la sédentarité et de la surveillance de la santé. Le Dr Tremblay a reçu un doctorat honorifique ainsi que la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour ses contributions déterminantes en ce qui a trait à l'activité physique et aux saines habitudes de vie au Canada.


Carolyn Emery PT PhD
Professeure et co-présidente du Centre de recherche sur la prévention des blessures sportives
Faculté de kinésiologie et Institut de recherche en santé maternelle et infantile de l'Hôpital pour enfants de l'Alberta, Faculté de médecine, Université de Calgary

Physiothérapeute et épidémiologiste, Carolyn Emery est doyenne associée en recherche et professeure titulaire à la faculté de kinésiologie de l'Université de Calgary. Titulaire d'un doctorat en épidémiologie de l'Université de l'Alberta (département de la santé publique, faculté de médecine), elle s'intéresse aux domaines de recherche suivants : épidémiologie et prévention des blessures causées par la pratique d'un sport; réadaptation en pédiatrie; médecine sportive. Le programme de recherche de la Dre Emery est principalement orienté sur l'identification des facteurs de risques de blessures et l'évaluation des stratégies de prévention pour réduire les risques de blessures chez les jeunes au cours de la pratique de sports ou d'activités récréatives. La Dre Emery est surtout connue pour ses travaux sur les risques de blessures et de commotions chez les jeunes qui pratiquent le hockey sur glace, y compris l'évaluation des politiques concernant les mises en échec. La Dre Emery occupe deux postes à la faculté de médecine de l'Université de Calgary, soit en pédiatrie et en sciences de la santé communautaire, et elle enseigne aussi en réadaptation pédiatrique à l'Institut de recherche en santé maternelle et infantile de l'Hôpital pour enfants de l'Alberta. Elle est coprésidente du centre de recherche sur la prévention des blessures sportives (SIPRC) [l'un des quatre centres d'excellence du Comité international olympique pour la prévention des blessures liées au sport] à la faculté de kinésiologie de l'Université de Calgary, et elle codirige le programme albertain de prévention des blessures chez les jeunes durant la pratique de sports ou les activités récréatives (Alberta Innovates Health Solutions) ainsi que l'équipe de recherche sur les commotions chez les jeunes – jouer en sécurité (Programme de recherche sur les commotions chez les enfants, Instituts de recherche en santé du Canada).


Mike Evans
« Médecin attitré » de la chaîne CBC Radio, Hôpital St. Michael

Le Dr Mike Evans est connu dans le monde entier pour son travail innovateur dans le domaine des messages d'intérêt public sur la santé. Il a mis sur pied un laboratoire des médias qui réunit des cinéastes, des concepteurs, des patients et des spécialistes des médias sociaux. Plus de 10 millions de personnes ont assisté à ses populaires conférences en ligne sur YouTube. Sa chronique à l'émission de radio Fresh Air de la CBC est suivie par un large auditoire. Avec son groupe de créateurs, il a appliqué la technologie pair-à-pair aux soins de santé grâce à des entretiens non préparés avec des patients atteints de cancer dans la série de films The Truth of It; a conçu des résumés graphiques sur des questions de santé; a travaillé comme conservateur des médias spécialisés en santé; et il a fondé la Med School for the Public à l'Université de Toronto.

Membre du personnel médical de l'Hôpital St. Michael's, le Dr Evans est aussi professeur agrégé de médecine familiale et de santé publique, ainsi que scientifique au Li Ka Shing Knowledge Institute. Ses projets actuels couvrent le financement collectif du Better Life Project; un groupe de marche appelé le 23 and ½ hours Club; et la participation aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014 comme médecin de la CBC.

Ses travaux ont été présentés dans diverses publications, du JAMA au Walrus, et dans le succès commercial de Netflix, Orange is the New Black. Parmi ses récompenses récentes, il a été choisi parmi les dix principaux innovateurs dans le domaine de la santé par l'Association médicale canadienne; a figuré au palmarès des 45 Canadiens de plus de 45 ans les plus influents; et a remporté la médaille d'or dans le volet médias sociaux lors des Web Health Awards. Au printemps 2014, il a été nommé titulaire d'une chaire dotée dans le domaine de l'engagement des patients et de l'alimentation des enfants à l'Université de Toronto.

Il est abondamment sollicité pour parler d'innovation, d'engagement des patients, de créativité et de santé optimale. Il habite le quartier Annex de Toronto avec sa famille, dont les cinq membres jouent au hockey.


Fabrice Brunet
Directeur général

CHU Sainte-Justine

Né à Paris, le docteur Fabrice Brunet a fait ses études de médecine à la Faculté de Cochin Port Royal, Université de Paris V. Il a, par la suite, acquis les spécialités en cardiologie, réanimation médicale et médecine d'urgence. Il a également exercé diverses fonctions dans le domaine de la médecine, en Europe et en Amérique, avec un intérêt particulier pour la recherche et l'enseignement. Très tôt dans sa carrière, il a complété sa formation médicale par des études en gestion dans le domaine de la santé à l'École Supérieure de Commerce de Paris où il a exercé, par la suite, une fonction de professeur en gestion hospitalière. Docteur Brunet a complété sa formation en gestion à l'Université de Harvard et de Toronto et est devenu professeur à l'École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Jusqu'à son arrivée au CHU Sainte-Justine, il occupait le poste de chef du Département de réanimation et des soins intensifs à l'Hôpital St. Michael de Toronto et de directeur médical du programme de télémédecine.

Le docteur Brunet occupe la fonction de directeur général du CHU Sainte-Justine depuis janvier 2009. Il agit également à titre de président de la Conférence des directeurs généraux des CHU du Québec. Il est professeur titulaire de clinique au Département de pédiatrie de l'Université de Montréal et vice-président du Réseau universitaire de Santé de l'Université de Montréal. Il est aussi professeur de réanimation en France et de médecine à l'Université de Toronto.

Il compte parmi ses nombreuses réalisations la construction d'un programme de recherche clinique en soins intensifs et d'un centre de chirurgie cardiaque à Paris, un projet d'hôpital à Saint-Pétersbourg en Russie et la création d'un centre universitaire de réanimation et de soins intensifs à Toronto. Au CHU Sainte-Justine, de nombreux projets de modernisation ont été réalisés sous sa gouverne avec notamment la construction d'un nouveau centre de recherche et d'un bâtiment d'unités de soins spécialisés pour un budget de 1 milliard de $.

Ses principaux intérêts de recherche portent, entre autres, sur le management hospitalier et l'intégration des systèmes de santé, les technologies de communication et d'information médicale, l'amélioration continue de la qualité des soins et sécurité du patient, la collaboration internationale et le transfert de savoir-faire.

L'ensemble de ces aspects sont intégrés pour transformer le CHU Sainte-Justine dans sa dimension d'intégration des soins, de l'enseignement et de la recherche pour améliorer de façon continue la qualité des soins, la performance des équipes et la santé des mères et des enfants. La même approche est utilisée pour développer, conformément à sa mission « réseau » au sein du système de santé du Québec, un réseau de gestion des connaissances dans le domaine de la pédiatrie, de l'obstétrique pour transférer et échanger les meilleures pratiques avec tous les partenaires du système de santé de la province.

Enfin, l'implication depuis 2002 du CHU Sainte-Justine et son rôle au sein du Réseau mère- enfant de la Francophonie permettent d'accroître significativement les connaissances dans le domaine de l'obstétrique et de la pédiatrie et d'attirer les nouvelles compétences en recherche, soins et enseignement.


Tracy Kitch, inf. aut., M.Sc.inf.
Présidente et chef de la direction

Centre de soins de santé IWK

Cadre d'exception dans le domaine des soins infirmiers et leader remarquable en matière de transformation, Tracy est bien connue pour sa capacité d'établir une vision stratégique et son habileté à diriger et à mobiliser les équipes, en tirant profit des forces de l'organisation, dans le but d'obtenir un rendement élevé.

Tracy a été nommée présidente et chef de la direction du Centre de soins de santé IWK en 2014. Situé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le Centre offre des services spécialisés aux femmes et aux enfants des Maritimes. C'est un des établissements d'enseignement des sciences de la santé affilié à l'Université Dalhousie.

En 2013, Tracy occupait le poste de vice-présidente directrice des soins aux patients et chef de direction des soins infirmiers à l'Hôpital Mount Sinai. Auparavant, elle était première vice-présidente des soins aux patients et chef de direction des soins infirmiers. Tracy se passionne pour la création d'environnements de travail de qualité qui offrent des soins exceptionnels aux patients et aux familles.

Tracy siège aux conseils d'administration du Centre de soins de santé IWK et de sa fondation. Membre du CA de l'Association canadienne des centres de santé pédiatrique, Tracy est aussi membre de l'Institut des administrateurs de sociétés.

Tracy est titulaire d'un baccalauréat en sciences infirmières de l'Université McMaster et d'une maîtrise en sciences infirmières de l'Université de Toronto. Elle est également diplômée du Health Executive Leadership Program de la Rotman School of Management à l'Université de Toronto.


Ian Boeckh
Président directeur

Fondation Graham-Boeckh

Ian Boeckh est président directeur de la Fondation Graham-Boeckh (FGB). La FGB est un organisme privé qui a pour objectif de se faire le catalyseur des changements transformationnels qui améliorent la qualité de vie des personnes atteintes ou à risque de maladie mentale.

Le plus important projet de la FGB est une initiative conjointe avec les Instituts de recherche en santé du Canada intitulée Recherche transformationnelle sur la santé mentale des adolescents (TRAM). TRAM est une initiative pancanadienne d'application des résultats de la recherche à la pratique qui a pour but d'élaborer et d'évaluer un nouveau modèle canadien de soins de santé mentale pour les jeunes.

En dehors du secteur de la santé mentale, Ian a oeuvré dans les domaines des prévisions sur les marchés économiques et financiers et de la gestion des investissements. Il détient un baccalauréat en économie de l'Université Queen, Kingston, Ontario, et une maîtrise en économie de l'Université de la Colombie-Britannique.


Kate Robson
Vice-présidente

Réseau consultatif de la famille canadienne

La fille aînée de Kate, Maggie, est née en 2005 après 25 semaines de grossesse et elle ne pesait que 500 grammes. En 2007, Kate donnait naissance à sa seconde fille, Grace; celle-ci, après 32 semaines de grossesse, était un peu plus robuste que sa sœur aînée. En tant que patiente et en tant que parent, Kate a passé du temps dans quatre hôpitaux différents et dans trois unités néonatales de soins intensifs. Elle travaille maintenant dans l'une de ces unités néonatales de soins intensifs en tant que coordonnatrice des parents : elle offre du soutien aux familles et aide le personnel de l'unité à offrir des soins axés sur la famille. Grâce à son expertise en éducation des adultes et en médiation communautaire, combinée à son expérience personnelle, elle aide les familles et le personnel à faire équipe. Vice-présidente du Réseau consultatif de la famille canadienne, elle a été appelée à prendre la parole lors de différents événements, notamment la conférence annuelle de l'Association canadienne des infirmières et infirmiers en néonatalogie, la conférence Gravens sur l'environnement physique et le développement du nourrisson à risques élevés et la conférence annuelle du collège des infirmières et infirmiers en néonatalogie de l'Australie.


David Morley
Président et chef de la direction

UNICEF Canada

En 1978, David Morley s'est rendu en Amérique centrale pour faire du bénévolat auprès des enfants de la rue, mais ce qui devait être un séjour de trois mois s'est transformé en une longue carrière en coopération internationale – carrière qui l'a amené à participer à des projets d'aide humanitaire au Congo, en Zambie, au Mozambique, en Sierra Leone, au Mexique, en République dominicaine, au Salvador, au Brésil, en Iraq et dans beaucoup d'autres pays.

De 1980 à 1989, il a été directeur général de Pueblito, ONG canadienne engagée dans la promotion des droits des enfants. Nommé directeur général de Médecins sans frontières Canada en 1998, il occupait ce poste lorsque Médecins sans frontières a reçu le prix Nobel de la paix. En 2006, il a été nommé président et chef de la direction d'Aide à l'enfance Canada, poste qu'il a occupé jusqu'à son entrée en fonction à UNICEF Canada.

Premier directeur général de l'Institut pour la citoyenneté canadienne, M. Morley a été membre du conseil d'administration du Conseil canadien pour la coopération internationale, du Conseil ontarien pour la coopération internationale, de Dignitas International et de la Fondation Abrinq pour les droits des enfants, basée au Brésil. Mentor émérite de la Fondation Trudeau, il siège actuellement au conseil d'administration de la Fondation Stephen Lewis et au conseil consultatif de l'Institut d'étude du développement international de l'Université McGill.

Ses articles sur les enjeux internationaux ont été publiés dans des journaux de tout le Canada et de l'étranger, et on fait fréquemment appel à lui comme commentateur à la radio et à la télévision. Auteur de deux best-sellers canadiens, Under the Tree (cosigné avec sa femme, Elizabeth Morley) et Healing Our World: Inside Doctors Without Borders, il a été plusieurs fois récompensé pour ses écrits aux États-Unis.

En reconnaissance de son travail dévoué en développement international, David Morley s'est vu décerner la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération et la Médaille du jubilé de la reine.


Maureen O'Donnell
Directrice générale

Child Health BC

Maureen O'Donnell est directrice générale de l'initiative Child Health BC et professeure agrégée au Département de pédiatrie de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). Généreusement financée par la Fondation de l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique, dont le principal principal bienfaiteur est Overwaitea Food Group, Child Health BC est un réseau de partenaires — autorités de santé de la C.-B., les trois principaux ministères œuvrant pour les enfants, UBC, organisations de professionnels de la santé — qui collaborent à l'amélioration de la santé des enfants britanno-colombiens de tous les âges. Les initiatives de collaboration déterminantes de Child Health BC s'inscrivent dans le continuum de la santé. Elles reposent sur des « niveaux de services » axés sur la viabilité, et ce, sur des thèmes aussi variés que la prévention des blessures, le poids santé ou l'amélioration de l'accès aux services en phase aiguë grâce à la sensibilisation, aux installations construites et à la technologie.

Avant d'arriver à Child Health BC, la Dre O'Donnell a tour à tour occupé les fonctions de pédiatre du développement, directrice médicale principale, responsable de la division de pédiatre du développement à UBC et professeure à l'Institut de recherche sur l'enfant et la famille à UBC. Elle a été conseillère spéciale du sous-ministre de la santé de la C.-B. pour les enfants ayant des besoins particuliers pendant presque cinq ans.

La Dre O'Donnell siège au conseil d'administration de l'Association canadienne des centres de santé pédiatriques (ACCSP), de TREKK et de l'American Academy for Cerebral Palsy and Developmental Medicine, où elle agit à titre de présidente sortante. Elle a été présidente fondatrice du comité sur la pédiatre du développement au Collège Royal et présidente de la section de la pédiatrie du développement de la Société canadienne de pédiatrie.


Pierre Boivin O.C.
Président et chef de la direction
Claridge Inc.

À titre de président et chef de la direction de Claridge Inc. il gère le développement du portefeuille de placements de la société incluant les acquisitions afin de consolider la position de Claridge dans le marché intermédiaire de l'investissement privé en Amérique du Nord.

De 1999 à 2011, il a été président et chef de la direction du Club de hockey Canadien, du Centre Bell et d'evenko. Il a été président et chef de la direction de Canstar Sports Inc. de 1994 à 1999. Il est membre du conseil d'administration de Claridge Inc., de la Banque Nationale du Canada, de Canadian Tire, et du Groupe CH.

Il est le président sortant du conseil de la Fondation CHU Sainte-Justine et le co-président de la campagne majeure de Plus mieux guérir dont l'objectif est de 200 M$ pour accélérer la recherche de nouveaux traitements pour les enfants du Québec. Il est aussi président du conseil de la Fondation des Canadiens pour l'enfance, qu'il a fondée en 2000 pour appuyer les organisations vouées à la promotion de saines habitudes de vie chez les enfants défavorisés partout au Québec. La fondation gère le programme BLEU BLANC BOUGE d'aménagement de patinoires communautaires pour les enfants vivant dans des quartiers défavorisés de Montréal et de d'autres municipalités. Auparavant, il a été président du conseil d'Olympiques spéciaux Québec et membre du conseil d'Olympiques spéciaux Canada.

Pierre détient un doctorat honorifique de l'Université de Montréal et il a été nommé officier de l'Ordre du Canada.


André Picard
Journaliste spécialisé en santé publique, The Globe and Mail

Journaliste du Globe and Mail spécialisé en santé publique, André Picard est l'un des commentateurs les plus influents au Canada dans le domaine des politiques publiques.

Il est l'auteur des ouvrages à succès Critical Care: Canadian Nurses Speak For Change et The Gift of Death: Confronting Canada's Tainted Blood Tragedy. Il a également publié A Call to ALMS: The New Face of Charity in Canada.

M. Picard a reçu de nombreuses récompenses pour son travail journalistique, dont le Prix Michener pour action méritoire d'intérêt public en journalisme, le Prix pour la recherche sur les politiques au Canada, et la Bourse Atkinson pour la recherche en politiques publiques.

En 2002, il a reçu le Prix du Centenaire de l'Organisation panaméricaine de la santé, décerné au meilleur journaliste des Amériques dans le domaine de la santé publique. En 2005, il a été désigné premier Héro de la santé publique par l'Association canadienne de santé publique et, en 2007, il s'est vu décerner le titre de Champion de la santé mentale.

M. Picard a également figuré à quatre reprises parmi les finalistes du Concours canadien de journalisme, l'équivalent du Prix Pulitzer au Canada.

Il a été lauréat du Prix de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada pour l'excellence en journalisme dans le domaine de la santé, du Nursing in the Media Award de l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario, de l'International Media Prize de Sigma Theta Tau (Nursing Honor Society) et du Science and Society Book Prize.

Son travail de défense des droits a été reconnu par plusieurs groupes de protection des consommateurs en santé, dont SécuriJeunes Canada, l'Association canadienne pour la santé mentale, l'Alliance canadienne sur les maladies mentales et la Société canadienne de l'ouïe.

Date de modification :