Message du président intérimaire des IRSC

13 avril 2017

Chers collègues,

La dernière semaine a été mouvementée, mais je tiens à remercier le milieu de la recherche et le personnel des IRSC pour le chaleureux accueil et les encouragements que j'ai reçus. Nous avons beaucoup de pain sur la planche. Je vous invite à la patience puisque nous devons examiner les problèmes et les régler le plus rapidement possible, mais de façon réfléchie, en sollicitant l'expertise de spécialistes concernés et de groupes d'intervenants parmi vous. Je promets de vous tenir au courant de nos progrès.

Sur ce, je peux déjà vous transmettre quelques nouvelles. Ma priorité à titre de président des IRSC a été d'évaluer l'état de l'évaluation par les pairs pour le concours de subventions Projet et d'apporter des améliorations sur-le-champ. Toutefois, étant donné qu'il ne reste que quelques semaines avant le lancement du prochain concours (dont la date limite de présentation des demandes sera à la mi-juin), les possibilités sont limitées.

Or, Jeff Latimer et moi croyons que certaines améliorations importantes peuvent être apportées dès maintenant. Il s'agit d'ailleurs de changements que bon nombre d'entre vous ont suggérés. Nous vous en remercions. Je suis heureux d'annoncer les changements suivants au concours de subventions Projet du printemps 2017 :

  • Nous regrouperons par bloc les évaluateurs, plutôt que seulement les demandes. Pour le concours de l'automne 2016, la nature du processus d'évaluation, alors axé sur les demandes, signifiait que la majorité des évaluateurs participaient à l'évaluation de multiples blocs de demandes (trois ou quatre pour la plupart). Cette façon de faire a entraîné plusieurs défis logistiques pour l'étape 2, en plus d'alourdir la tâche des présidents et des agents scientifiques qui évaluaient le jumelage et les affectations. En regroupant les évaluateurs, nous allègerons la charge de travail des présidents et des agents scientifiques, et pourrons aviser plus tôt les évaluateurs des dates exactes des rencontres en personne, puisque leur intervention se concentrera sur un nombre réduit de blocs de demandes.
  • Le jumelage des évaluateurs sera dirigé par des scientifiques. Le milieu de la recherche a exprimé certaines préoccupations concernant le jumelage des évaluateurs, et le personnel des IRSC en a pris note. Pour le concours du printemps 2017, les présidents et les agents scientifiques dirigeront le processus de jumelage des évaluateurs et des demandes, et y contribueront plus tôt.
  • Le classement des demandes sera effectué au sein d'un bloc, et non parmi l'ensemble des demandes. Pour le concours de l'automne 2016, les IRSC ont comparé les meilleures demandes (30 premiers centiles) de l'ensemble des blocs (c.-à-d. pour l'ensemble du concours) à celles à l'intérieur de chaque bloc. Le chevauchement était suffisamment marqué pour justifier la décision de classer les demandes à l'intérieur des blocs uniquement.

J'ai également quelques bonnes nouvelles à communiquer au sujet de l'actuel concours de subventions Projet (le concours de l'automne 2016).

  • D'autres fonds seront déplacés vers le concours de l'automne 2016. Au cours des derniers mois, des discussions ont eu lieu au sein des IRSC sur la façon de répartir le budget entre le Programme de subventions Fondation et le Programme de subventions Projet, le personnel envisageant divers scénarios pour trouver le juste équilibre. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'un taux de réussite de 20 % dans un concours et de 10 % dans l'autre ne constitue pas un juste équilibre. Par conséquent, une somme d'environ 25 millions de dollars sera prélevée du concours de subventions Fondation 2016-2017 pour être redistribuée au concours de subventions Projet de l'automne 2016.
  • Le taux de réussite pour les chercheurs en début de carrière sera équilibré. L'été dernier, les membres du groupe de travail sur l'évaluation par les pairs ont unanimement soutenu l'idée d'équilibrer les taux de réussite des chercheurs en début de carrière dans le programme de subventions Projet. Équilibrer les taux de réussite signifie qu'il faut veiller à que la proportion de chercheurs en début de carrière dont la demande est approuvée soit équivalente à la proportion des demandes présentées par des chercheurs en début de carrière dans le cadre du concours. Nous pouvons maintenant confirmer que cela sera fait pour le concours de l'automne 2016.

Nous nous attaquons maintenant à des questions de fond. Nous procèderons selon un processus itératif mobilisant des chefs de file du milieu de la recherche, notamment le Dr Paul Kubes et les présidents du collège des évaluateurs, les directeurs scientifiques des instituts des IRSC et d'autres intervenants de premier plan, pour faire le tour de l'ensemble de la situation.

J'espère que ces renseignements vous seront utiles. Je vous assure que le personnel des IRSC a porté une oreille attentive aux préoccupations du milieu de la recherche et qu'il m'a fait part de vos commentaires. Plus particulièrement, j'aimerais remercier le Dr Jeff Latimer, vice-président à la gestion des concours aux IRSC, pour son engagement continu auprès de membres éminents du milieu de la recherche et pour son approche axée sur la collaboration.

Enfin, avant de vous remercier une fois de plus pour vos mots gentils et vos commentaires réfléchis, j'ai une petite demande à vous faire : les invitations à devenir évaluateur pour le concours de subventions Projet du printemps 2017 seront envoyées sous peu, et j'espère pouvoir compter sur votre participation. La période estivale n'est certes pas idéale, mais j'ai confiance que les améliorations dont j'ai fait mention faciliteront le travail de tous ceux qui participent au processus.

Je vous remercie de nouveau.

Cordialement,
Roderick McInnes, C.M., M.D., Ph.D., MSRC
Président intérimaire des IRSC

Date de modification :