Jumelage des demandes et des évaluateurs

Une importante étape du processus d’évaluation par les pairs est l’assignation des demandes aux bons évaluateurs. Pour le concours de subventions Projet de l’automne 2016, les IRSC amorcent un nouveau processus de jumelage pour l’étape de la déclaration sur les conflits d’intérêts et la capacité d’évaluer. Dans ce balado, Jeff Latimer, vice-président associé des IRSC, donne un aperçu de la façon dont se fait le jumelage et ce à quoi doivent s’attendre les évaluateurs à ce sujet.

Nota : Ce processus de jumelage n’a pas été suivi pour le concours de subventions Fondation de 2016. C’est dans le cadre du concours de subventions Projet de l’automne 2016 qu’il est utilisé pour la première fois.

Transcription

IRSC : Aujourd’hui, j’ai pensé qu’il était important de fournir certaines informations sur le concours de subventions Projet en marche. Cette semaine, nous sommes parvenus à une phase qui consiste à déclarer les conflits d’intérêts et la capacité d’évaluer, et je veux être clair au sujet du processus.

Le processus de déclaration des conflits d’intérêts et de la capacité d’évaluer comporte plusieurs étapes. Tout d’abord, les IRSC procéderont à leur exercice d’appariement. Pour cet exercice, nous utilisons deux ensembles de données. D’un côté, nous avons les données des demandes elles‑mêmes, où les candidats ont fourni aux IRSC des renseignements au sujet de leur demande, et indiqué quels types d’évaluateurs nous devrions choisir. De l’autre côté, nous avons les mêmes renseignements dans la base de données des profils d’évaluateurs, où chaque évaluateur a signalé les domaines dans lesquels il se sent à l’aise d’évaluer des demandes. Nous utilisons un processus d’appariement pour assigner un ensemble de demandes à chaque évaluateur.

À la toute première étape, les IRSC enverront de 30 à 50 demandes à chaque évaluateur qui a accepté d’évaluer des demandes au concours de subventions Projet. Nous demanderons à ces évaluateurs de déclarer tout conflit et leur capacité d’évaluer. Nous demanderons aux évaluateurs d’abord de déterminer les demandes où ils croient être en conflit d’intérêts puis d’indiquer les demandes qu’ils  se sentent à l’aise d’évaluer pour les IRSC.

Cette fois, les évaluateurs devront déclarer leur capacité d’évaluer toute la demande, ou certains de ses éléments, comme le secteur de recherche, la méthodologie ou la population à l’étude. Une fois l’étape de déclaration des conflits d’intérêts et de la capacité d’évaluer terminée, les IRSC analyseront les données et procéderont à un ensemble d’assignations. Chaque demande sera assignée à quatre évaluateurs, et 8 à 12 demandes seront assignées à chaque évaluateur. Nous demanderons ensuite aux présidents du concours de valider et d’approuver ces assignations, afin que tout le monde soit à l’aise avec le processus.

Si vous êtes évaluateur, quand vous aurez reçu vos 8 à 12 demandes, si vous changez d’avis pour une demande particulière ou ne vous sentez plus en mesure de faire le travail, nous vous demandons de ne pas évaluer la demande en question, mais de contacter les IRSC pour que nous puissions l’assigner à quelqu’un d’autre en votre nom.

J’espère donc que le processus est clair pour tout le monde. Vous devriez recevoir de 30 à 50 demandes cette semaine pour lesquelles vous devrez déclarer tout conflit et votre capacité d’évaluer.

Survol du processus de jumelage

Long description
  1. Dans leur demande, les candidats précisent l’expertise requise pour évaluer leurs propositions.
  2. Dans leur profil d’évaluateur, les évaluateurs précisent leurs domaines d’expertise.
  3. À la lumière de cette information, les évaluateurs se voient assigner de 30 à 50 demandes pour le processus de déclaration sur les conflits d’intérêts et la capacité d’évaluer.
  4. Dans le cadre de ce processus de déclaration, les évaluateurs précisent quelles demandes ils peuvent complètement ou partiellement évaluer, ou ne peuvent pas évaluer du tout (en raison d’un conflit d’intérêts ou d’un manque d’expertise).
  5. Au terme du processus de déclaration, les présidents du concours de subventions Projet passent en revue et approuvent, le cas échéant, les listes d’assignation.
  6. En fin de compte, les évaluateurs se voient assigner de 8 à 12 demandes pour évaluation complète à l’étape 1.

Importants points à retenir

À l’heure actuelle, seuls les évaluateurs dont le profil a été établi peuvent se soumettre à l’exercice de déclaration sur les conflits d’intérêt et la capacité d’évaluer.

Les IRSC ont procédé à un premier tri des demandes avant l’exercice de déclaration. Ce tri permet de s’assurer qu’aucun évaluateur ne se voit assigner de demande dans laquelle il est inscrit comme candidat principal désigné (CPD) ou candidat principal (CP). Veuillez noter, toutefois, qu’il est possible qu’un évaluateur reçoive une demande pour laquelle il est inscrit comme collaborateur ou cocandidat. Puisque les IRSC peuvent seulement faire un tri touchant les CPD ou CP, les évaluateurs inscrits comme collaborateur ou cocandidat dans une demande doivent faire état de tout conflit potentiel pendant l’exercice de déclaration.

Pour cet exercice, les IRSC transmettront aux évaluateurs le nom des candidats, le titre des projets ainsi que les résumés. Les évaluateurs ne recevront les demandes détaillées que lorsque les assignations pour l’étape 1 du concours seront communiquées. Un évaluateur peut se rendre compte, à la lecture d’une demande détaillée, qu’il n’a finalement pas l’expertise nécessaire pour l’évaluer, ou il peut constater un conflit d’intérêts n’ayant pas été signalé durant l’exercice de déclaration. Dans un tel cas, l’évaluateur doit immédiatement en faire part aux IRSC, qui se chargeront d’attribuer la demande à quelqu’un d’autre.

Date de modification :