Résultats d'études

Restez branchés

16 mai 2016

Selon une étude, il y a un lien entre la consommation d'édulcorants artificiels durant la grossesse et l'obésité infantile (en anglais seulement)

Selon une étude dirigée par la Dre Meghan Azad à l'Institut de recherche de l'Hôpital pour enfants du Manitoba, la consommation durant la grossesse d'édulcorants artificiels, comme ceux qu'on trouve dans boissons gazeuses diètes, pourrait augmenter le risque d'obésité infantile. En comparant l'apport alimentaire des femmes enceintes durant leurs deuxième et troisième trimestres avec l'indice de masse corporelle (IMC) de leur enfant, la Dre Azad a découvert que la consommation quotidienne de boissons sucrées artificiellement était associée à un risque d'obésité infantile deux fois plus élevé. L'étude, publiée dans la revue JAMA Pediatrics (en anglais seulement), a été menée à partir de données provenant de la Canadian Healthy Infant Longitudinal Development (CHILD) Study, qui est cofinancée par les IRSC et AllerGen.

17 mars 2016

Un groupe de l'IRCM suggère de nouvelles approches pour le traitement des cancers, des infections et d'une maladie rare

André Veillette, M.D. (droite) et Ning Wu, Ph.D.
Photo – avec la permission de Hélène Lambin, IRCM

Une équipe de chercheurs menée par André Veillette de l'Institut de recherches cliniques de Montréal a fait la découverte de propriétés protectrices de cellules souches capables de détruire les cellules cancéreuses. L'équipe en est venue à la conclusion que la fonction protectrice des cellules nommées natural killer (NK ou « tueuses naturelles ») est augmentée avec le temps et l'apprentissage de ces dernières. C'est donc pourquoi les chercheurs tentent présentement d'accélérer l'activité de ces cellules dans le but de bénéficier davantage de propriétés thérapeutiques plus rapidement, et ainsi développement des traitements novateurs contre le cancer et certaines infections virales. En plus d'améliorer les traitements contre le cancer et les infections virales, cette découverte cofinancée par les Instituts de recherche en santé du Canada permettra à la communauté scientifique de faire des avancées dans le domaine de la maladie rare résultant du syndrome de Duncan.

12 février 2016

Freiner la croissance des tumeurs : Cancer Cell publie les travaux d’un chercheur financé par les IRSC (en anglais seulement)

Le Dr Jörg Stetefeld est membre d'une équipe dont les travaux ont paru dans le tout dernier numéro de la revue Cancer Cell. Les recherches de l'équipe portent sur un certain récepteur dans les protéines de nos cellules nerveuses qui aide ces dernières à envoyer des impulsions électriques au reste du corps, ce qui nous permet de ressentir le toucher ou la chaleur, par exemple. En étudiant ce récepteur, nommé « UNC5 », le Dr Stetefeld et son équipe ont découvert que si l'interaction entre les protéines et leur récepteur est bloquée par un anticorps, certaines cellules tumorales perdent la capacité de se développer et meurent.

L'équipe a aussi mené des expériences en vue de rendre les cellules tumorales plus vulnérables à l'anticorps en question. Ces travaux ouvrent la voie à la possibilité de combiner l'anticorps et les médicaments existants contre le cancer afin d'améliorer les traitements visant à stopper la croissance des tumeurs.

Date de modification :